PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Louve Invest (partenariat) : achetez vos SCPI avec un cashback jusqu’à 3,5% en cliquant ici.

#1 06/06/2023 21h41

Membre (2015)
Réputation :   14  

Bonjour à tous,

Je possède plusieurs appartements que je loue principalement en meublé. Avec la nouvelle réglementation DPE, je suis systématiquement obligé de faire faire un nouveau diagnostic pour chaque appartement lors du départ du locataire.

Un diagnostic est en cours sur le premier appartement que nous avions rénové nous mêmes en 2013. Le technicien a demandé (via l’agence locative - nous habitons trop loin pour gérer en direct) les factures de l’isolant utilisé pour les travaux de rénovation. Nous avons fourni la facture et l’agence vient de revenir vers nous en nous indiquant que l’épaisseur de l’isolant utilisé - 45 mm - est trop faible pour que le diagnostiqueur en tienne compte pour le calcul du DPE (il considère vu l’épaisseur qu’il s’agit plus d’un isolant phonique). Celui-ci devrait au final être en F ou en G…

Après vérification sur Internet, il s’avère en effet que nous avons utilisé un isolant trop fin (apparemment il est aujourd’hui préconisé d’utiliser du 120 mm d’épaisseur).
Néanmoins, j’ai quelques questions:

- est-il normal que le diagnostiqueur décide tout bonnement d’ignorer l’isolant actuel dans le calcul du DPE sous prétexte que celui-ci n’est pas suffisamment épais ? J’imagine tout de même qu’il doit produire un effet favorable à défaut d’être suffisant ?

- est-il pertinent de faire un appel à une autre société de diagnostic pour espérer un verdict plus clément et éviter d’avoir à refaire à nouveau toute l’isolation par l’intérieur ? Je ne sais pas si le DPE en cours de réalisation sera enregistré dans un fichier central accessible par les autres société de diagnostic?

- pour le diagnostic de 2 précédents appartements, le diagnostiqueur ne nous avait demandé aucune facture (nous avons d’ailleurs étonnamment bénéficié d’un bon DPE sur un appartement où nous pensions avoir des problèmes car la rénovation avait été très limitée). Pensez-vous que le diagnostiqueur vérifie systématiquement la présence d’isolant derrière le placo (en démontant une prise et/ou un spot par exemple), ou est-ce que des décisions peuvent être prises de façon totalement arbitraire ?

Merci d’avance pour vos éclairages !

cover26

Dernière modification par cover26 (06/06/2023 22h31)

Mots-clés : dpe, isolant, épaisseur

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #2 07/06/2023 00h07

Membre (2017)
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   49  

Bonjour

Ce n’est à mon avis pas normal qu’il refuse de prendre en compte ces informations pour cette raison. D’autant plus que ce sont les premiers centimètres les plus impactants sur les déperditions, le gain diminue ensuite…  Même un enduit extérieur isolant ou un doublage intérieur (sans isolation) <15 mm ou > 15 mm sont renseignables dans les outils de diagnostic (c’est en tout cas le cas de LICIEL, cf. image ci-dessous) et ont un impact favorable.


Pour votre information, dans l’outil, le R est renseignable dès R=1 et ceci par pas de 0,2 jusqu’à R=11.
En passant par l’épaisseur de l’isolant, cela est possible dès 1 cm…

Certes 45 mm d’isolation (si c’est bien un matériaux d’isolation qui a été utilisé), c’est très inférieur à la norme et aux objectifs actuels car le R est d’environ 1,1 (au lieu de 4) mais l’impact est déjà significatif. En effet, de mon coté, sur mes simulations d’isolation par l’intérieur, j’en suis arrivé à la conclusion que l’optimal en terme de performance, coût et perte de place est souvent R=2 à 3. Pour vous donner un ordre d’idée, dans ces simulations pour un mur complet, un R=2 me fait gagner 60 Kwh/m2/an et un R=4 m’en fait gagner 70…

Je ferai appel à quelqu’un d’autre avant que ce diagnostic soit enregistré. Et s’il l’est, je ne vois pas ce qui empêcherait sa mise à jour. A se faire confirmer cependant…

Normalement le diagnostiqueur doit vérifier ou disposer de preuves de votre part (factures, photos…). Sinon, il indique que l’isolation est suspectée (ce qui est pris en compte), en fonction de l’année de construction/renovation de l’appartement (chaque époque présentant une norme/pratique différente en terme d’isolation). Mais dans les faits tout est possible…

Dernière modification par Philref92 (07/06/2023 00h38)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 07/06/2023 05h33

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3394  

 Hall of Fame 

cover26, le 06/06/2023 a écrit :

l’agence vient de revenir vers nous en nous indiquant que l’épaisseur de l’isolant utilisé - 45 mm - est trop faible pour que le diagnostiqueur en tienne compte pour le calcul du DPE (il considère vu l’épaisseur qu’il s’agit plus d’un isolant phonique). Celui-ci devrait au final être en F ou en G…

L’agence vous dit que le diagnostiqueur dit… La première des choses à faire est d’échanger directement avec le diagnostiqueur.


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#4 07/06/2023 08h26

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 50 Finance/Économie
Top 50 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1404  

 Hall of Fame 

Philref92 a écrit :

ce sont les premiers centimètres les plus impactants sur les déperditions, le gain diminue ensuite…

C’est intéressant car un ami me soutient la même chose, j’avais tendance à penser intuitivement que c’était logique/cohérent mais lorsque je demande à des diagnostiqueurs, ils me disent que non. Je ne trouve pas spécialement de consensus sur la question, l’avez-vous constaté en renseignant des épaisseurs dans le logiciel ou est-ce avéré ?

Récemment j’ai fait faire 2 diagnostics sur une même maison, le premier apportant des observations levées et nécessitant de refaire tout le diag (pas de contre-visite possible + remarques tatillonnes).
Sur le premier DPE, j’avais 220 Kwh/m2/an sans que l’on ait donné aucun document au diagnostiqueur qui a donc pris des éléments par défaut.
Sur le 2ème, j’ai demandé au propriétaire tous les documents de construction, la diagnostiqueur a apprécié et nous a dit que ça serait plus favorable pour le résultat car il avait l’épaisseur des matériaux etc. Résultat 250 Kwh/m2/an !

Comme il a à mon sens diminué la superficie habitable de la maison (retire l’escalier, chauffe-eau, là encore dur d’avoir un consensus et appliqué différemment selon diagnostiqueurs), j’ai l’impression que ce paramètre de superficie suffit à pénaliser le résultat et qu’il est plus facile d’avoir un DPE pas trop dégradé si la maison est plus grande.


Parrainage BOURSORAMA code : LIKA0507 - BforBank YYXC - TOTAL ENERGIE : 112210350

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+3]    #5 07/06/2023 08h58

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3394  

 Hall of Fame 

Philref92 a écrit :

ce sont les premiers centimètres les plus impactants sur les déperditions, le gain diminue ensuite…

C’est juste, pour deux raisons :
1)
Le flux de chaleur (la déperdition) à travers une paroi est
Q= A. deltaT . λ / e
où :
A est la surface du matériau en m²
λ est la conductivité d’un matériau en W /m. C
e est l’épaisseur en m
Dt est la différence de température
. est le signe "multiplier"

Pour une paroi donnée dans un matériau donné, dont on fait varier l’épaisseur, toutes les lettres sont des constantes sauf e. La déperdition est donc une fonction de 1/e.

Le facteur multiplicateur de l’épaisseur d’isolant est donc un facteur diviseur de la déperdition :
si je multiplie par deux l’épaisseur d’isolant, je divise par deux la déperdition.
si je multiplie par trois l’épaisseur d’isolant, je divise par trois la déperdition.
si je multiplie par quatre l’épaisseur d’isolant, je divise par quatre la déperdition.

(avec une légère approximation : dans cette paroi, je considère que seul l’isolant isole, ce qui n’est pas tout à fait juste).

Donc, pour une paroi donnée, si avec 2,5 cm d’isolant j’ai une déperdition de 100, avec 5 cm d’isolant j’ai une déperdition de 50. Avec 10 cm d’isolant j’ai une déperdition de 25. Avec 20 cm d’isolant j’ai une déperdition de 12,5.
Notez que l’économie, en valeur absolue, est de plus en plus petite : bien que les augmentations d’épaisseur soient à chaque fois un doublement, et que la déperdition soit à chaque fois une division par deux, en valeur absolue, le gain est de plus en plus petit : la première augmentation d’épaisseur vous fait gagner 50, la seconde 25 et la troisième 12,5. C’est typique d’une courbe en 1/x : plus x augmente, plus 1/x diminue moins vite.

2) La seconde raison, c’est que cette paroi n’est que l’un des éléments de la déperdition globale. Il y a les autres parois, et il y a le renouvellement d’air.
Dans une passoire, plus un trou est bouché, plus il devient utile de s’occuper des autres trous au lieu de s’acharner à boucher toujours le même trou.

En première approche, on préconise aujourd’hui 10 cm min dans les murs et même plutôt 12 à 15 cm ; et en toiture 20 cm et même plutôt 25 à 30 cm. Ca dépend aussi du type d’isolant, mais en première approche tous les isolants fibreux sont à un lambda d’environ 0,04, et même les plus performants permettent de diminuer l’épaisseur un peu, mais pas tant que ça.

Dernière modification par Bernard2K (07/06/2023 13h34)


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#6 07/06/2023 09h46

Membre (2019)
Réputation :   25  

INTJ

Bonjour;
vous oubliez un paramètre essentiel pour l’isolation la zone climatique.
On n’a pas les mêmes besoins d’isolation que l’on soit en zone H1 dans les Hautes-Alpes ou Paris ou en zone H3 dans le Var ou le Gard

https://www.ecologie.gouv.fr/sites/defa … atique.pdf


https://mes-bio-objets.fr Parrainage : Corum, BoursoBank JEMA6381UK, linxea

Hors ligne Hors ligne

 

#7 07/06/2023 10h06

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3394  

 Hall of Fame 

On faisait grand cas de la zone climatique lorsqu’on isolait beaucoup moins (premières règlementations thermiques, en gros les années 70 et 80). En caricaturant, les gens vivant dans les régions les plus clémentes étaient encouragées à isoler peu.

C’est beaucoup moins vrai aujourd’hui car :
1) ce qui est devenu la norme, c’est une très basse consommation de chauffage, ce qui ne peut s’obtenir qu’avec une forte isolation, même en zone H3.
2) On climatise de plus en plus ,notamment dans les zones chaudes, or une forte isolation permet de réduire la consommation de climatisation voire d’en supprimer le besoin si elle est associée à une conception bioclimatique.

Donc, je pense que votre remarque est quelque peu dépassée et qu’on a de toute façon intérêt à isoler fortement, quelle que soit la zone climatique.


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#8 07/06/2023 11h52

Membre (2023)
Réputation :   3  

Je commence aussi a m’intéresser de près au DPE, je viens d’en faire deux a la nouvelle mouture, et ce que je peux conseiller a cover26 c’est d’appeler le diagnostiqueur qu"il vous explique !
Pour anecdote en 2021 (avant la reforme), l’agence a fait faire des diag qui me sont arrivé "vierge".. ? j’ai appeler le diagnostiqueur, il m’a dit, "bin oui l’agence ne ma pas donner les factures"; appeler le locataire, "les factures ? non l’agence, ne m’a rien demandé, oui je vous les donne",… le diagnostiqueur a donc refait gratos le diag, bilan D ! (covid19 oblige le locataire était souvent absent…)

Sur celui que je viens de faire j’ai aussi des isolants de 45mm, sur les mur donnant sur les parties communes (locaux non chauffé, mais pas l’extérieur), et le gars a tout renseigné.
A priori, a défaut de justificatifs, le diagnostiqeur prends les valeurs usuelles de l’époque de construction. Dans mon cas, inconnu, donc avant 1949 >>> pas d’isolant. Même si tout a été refait en 1998,… mais sans documents.
J’ai donc été moi même, pour démonter une prise afin de mesurer les 10cm de laine… mais c’est fort possible que le diagnostiqueur ne le fasse pas lui même (en tout cas c’est mon cas), pour des raisons de responsabilité… on a vite fait d’abimer un peu le mur, il faut démonter la prise, et le boitier)
Dans tout les cas, même sans prises, ça vaut le coup de mettre un coup de scie cloche et refermer avec un cache que de refaire tout le placo…

et + un la surface est super importante, vue que c’est le diviseur, surtout pour les petit logements

Hors ligne Hors ligne

 

#9 07/06/2023 12h35

Membre (2015)
Réputation :   14  

M.erci pour vos retours.

J’essaie bien sûr de rentrer en contact avec le diagnostiqueur et je ferai un retour.

Cordialement,
cover26

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 07/06/2023 17h56

Membre (2017)
Top 50 Année 2024
Réputation :   55  

Cover 26, votre diagnostiqueur aura besoin de vos données d’entrée pour tenir compte de cette isolation.

Soit il utilise le R de l’isolation en question ( si vous avez cette valeur sur une notice technique du produit transmettez lui, attention le R est fonction de l’épaisseur ; R est 2x plus grand si vous doublez l’épaisseur )

Sinon, en l’absence de valeur de R, il peut renseigner une épaisseur et utilisera une valeur forfaitaire de lambda=0.04  W/m.K ( R=épaisseur /lambda)

Le lambda de 0.04  W/m.K correspond à un matériaux isolant type laine de verre donc c’est pas mal du tout.

Voir ci dessous l’arbre de décision de la méthode officielle :

Dernière modification par JeanB (07/06/2023 18h03)


Code Parrain Total Energie : 111358896 / Fortuneo : 12598758/ SaxoBanque / Linxea, Boursorama (Me Contacter)

Hors ligne Hors ligne

 

#11 07/06/2023 18h56

Membre (2020)
Réputation :   15  

cover26, le 06/06/2023 a écrit :

Nous avons fourni la facture et l’agence vient de revenir vers nous en nous indiquant que l’épaisseur de l’isolant utilisé - 45 mm - est trop faible pour que le diagnostiqueur en tienne compte pour le calcul du DPE

Bonjour,

Comme l’a souligné JeanB, il est possible d’acheter des panneaux de laine de verre de 45 mm d’épaisseur, et d’en mettre deux couches au moment de la pose (pour une épaisseur totale d’isolant de 90 mm).

La facture dont vous disposez précise-t-elle le nombre de couches de 45 mm que vous avez posé ?

Hors ligne Hors ligne

 

#12 07/06/2023 20h10

Membre (2015)
Réputation :   14  

Hamsterre, les factures dont je dispose mentionnent uniquement l’achat de XX rouleaux d’isolant laine de verre 45mm. Je ne me souviens pas avoir mis une double couche lors des travaux, mais cela devrait être facilement vérifiable en démontant une prise.

JeanB a écrit :

Cover 26, votre diagnostiqueur aura besoin de vos données d’entrée pour tenir compte de cette isolation.

Soit il utilise le R de l’isolation en question ( si vous avez cette valeur sur une notice technique du produit transmettez lui, attention le R est fonction de l’épaisseur ; R est 2x plus grand si vous doublez l’épaisseur )

Sinon, en l’absence de valeur de R, il peut renseigner une épaisseur et utilisera une valeur forfaitaire de lambda=0.04  W/m.K ( R=épaisseur /lambda)

Le lambda de 0.04  W/m.K correspond à un matériaux isolant type laine de verre donc c’est pas mal du tout.

Voir ci dessous l’arbre de décision de la méthode officielle :

https://www.investisseurs-heureux.fr/up … solant.jpg

Je n’ai plus la notice de l’isolation en question (les travaux ont été fait il y a 10 ans…).
Je sais uniquement que c’était de la laine de verre de 45mm d’épaisseur (car indiqué sur la facture).
Je comprends de votre arbre de décision, que c’est loin d’être négligeable, même si pas assez épais.

M.erci encore pour vos apports constructifs.
Le diagnostiqueur doit me rappeler demain.

cover26

Dernière modification par cover26 (07/06/2023 20h10)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #13 07/06/2023 23h43

Membre (2017)
Top 50 Année 2024
Réputation :   55  

Bonsoir,
vous êtes donc dans le cas où le diagnostiqueur va entrer la valeur de l’épaisseur de votre isolant. J’ai compris que c’était 4.5cm, cela vous donnera un R de 4.5/(0.04*100)=1.13 m2.K/W. Cela va améliorer votre DPE si les Murs donnant sur l’extérieur en sont pourvus. Par exemple dans la méthode 3CL un Mur inconnu a un R=0.4 m2.K/W, donc on ne peut pas dire que les 4.5cm de laine de verre sont négligeables.


Code Parrain Total Energie : 111358896 / Fortuneo : 12598758/ SaxoBanque / Linxea, Boursorama (Me Contacter)

Hors ligne Hors ligne

 

#14 08/06/2023 09h22

Membre (2016)
Top 50 Année 2024
Top 50 Entreprendre
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   266  

ISTJ

cover26, le 07/06/2023 a écrit :

Hamsterre, les factures dont je dispose mentionnent uniquement l’achat de XX rouleaux d’isolant laine de verre 45mm. Je ne me souviens pas avoir mis une double couche lors des travaux, mais cela devrait être facilement vérifiable en démontant une prise.

Il faut absolument que vous le fassiez pour le diagnostiqueur, c’est-à-dire que vous démontez avant son arrivée ou devant lui. Le DPE est un diagnostic sans démontage, le diagnostiqueur ne fera pas le démontage lui même.
Il ne peut d’ailleurs pas prendre en compte une simple facture d’achat puisque ce n’est pas une preuve suffisante que l’isolant a été installé effectivement. Avant 2021 ils avaient plus de latitude mais désormais ils engagent leur responsabilité (formule magique pour dire qu’ils ne prendront aucun risque).

Quand j’avais abordé la question des travaux réalisés moi-même avec un diagnostiqueur, il m’avait dit de fournir facture + photographies très claire des travaux réalisés + démontage de ce que je pouvais.

Hors ligne Hors ligne

 

#15 08/06/2023 12h18

Membre (2023)
Réputation :   3  

Sur la responsabilité, les diagnostique est maintenant opossable, contrairement a avant, on je suppose qu’il y avait pas mal de complaisance…

Mais mon diagnostiqueur m’a précisé, qu’il sont opposable uniquement sur les données d’entrée.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #16 08/06/2023 13h56

Membre (2015)
Réputation :   61  

Bernard2K, le 07/06/2023 a écrit :

2) On climatise de plus en plus ,notamment dans les zones chaudes, or une forte isolation permet de réduire la consommation de climatisation voire d’en supprimer le besoin si elle est associée à une conception bioclimatique.

Tout à fait, sous réserve d’utiliser des matériaux à fort déphasage : laine de bois, ouate de cellulose…et proscrire laine de verre et laine de roche qui quelque soit l’épaisseur d’isolant n’isoleront pas de la chaleur.

Hors ligne Hors ligne

 

#17 12/06/2023 20h05

Membre (2015)
Réputation :   14  

Bonsoir à tous,

J’ai reçu mon diagnostic et me suis entretenu avec mon diagnostiqueur:
- mon logement est en "G" (et donc qualifié de passoire thermique)
- les 4,5 mm d’isolation ont finalement bien été considérées dans le calcul
- la principale déperdition de chaleur provient du sol - non isolé et donnant directement sur des garages (46%)
- les déperditions par les murs ne sont finalement pas si terribles (17%)

La recommandation prioritaire est donc de faire isoler les plafonds des garages pour passer en "E". Je suis donc en contact avec les différents proprios pour essayer d’obtenir leur accord pour réaliser les travaux.

La 2ème recommandation serait ensuite de remplacer les radiateurs électriques actuels par un système de pompe à chaleur. Cela permettrait de grimper à une note de "C", même si apparemment la consommation énergétique ne serait pas réellement réduite (dixit le diagnostiqueur).

Je vous avoue que j’appréhende les futurs DPE à venir (à faire pour chacun de mes apparts lors du changement prochain de locataire). En effet, il y aura bien souvent quelque chose à reprocher (dernier étage mal isolé, rez de chaussée…) et certainement des travaux onéreux à réaliser.
Cela risque de mettre à mal la viabilité financière de certains projets car une rénovation conséquente a systématiquement été faite lors de l’achat (il est vrai sans nécessairement tenir compte des toutes dernières avancées en matière d’isolation thermique).

A+
cover26

Dernière modification par cover26 (12/06/2023 21h33)

Hors ligne Hors ligne

 

#18 13/06/2023 01h02

Membre (2018)
Réputation :   99  

ISTP

Bonjour,

Pour apporter au débat je vais vous faire part de mon cas.

Je suis en train de rénover une maison des annees 70 qui est qualifiée G (669 kw). Le diagnostiqueur n’a pris en compte que les fenêtres double vitrage mais avec des ponts thermiques. Il n’a pas voulu entendre parler de l’isolant mince neuf que l’ancien proprio à fait poser, ni du fait que j’ai des murs en parpaing avec lame d’air et brique rouge. J’ai un garage (non isolé) en rez de chaussée. Il y avait une chaudiere electrique que j’ai faites remplacer par un poele à bois et des radiateurs électriques à inertie (huile) programmable

Je vais refaire l’isolation et j’aurai voulu votre avis par rapport à l’incidence sur le DPE et l’intérêt de la mise en oeuvre car certains ont l’air de très bien s’y connaître.
Apparemment les déperditions sont 30% toiture, 20% murs, 15% fenetres et 10% plancher bas.

- Isolation intérieure des murs donnant sur l’extérieur de la maison
Laine de verre de 45mm et placo sur rail Pour une épaisseur totale de 58mm. J’ai envisagé 45 mm pour ne pas perdre trop de surface habitable et ne pas avoir un décroché énorme au niveau des fenêtres. La laine de roche me paraissait être le matériau avec le meilleur lambda (1,20 en 45mm) par rapport aux panneaux bois (1,05 en 40mm) et permettant de "respirer" contrairement à du polyuréthane.
Pour avoir plus (lambda de 2) il faudrait passer sur 75mm d’isolant donc 88mm fini.
"Le polyuréthane n’a pas de capacité hygroscopique (il ne peut pas réguler naturellement la vapeur d’eau). Il bloque l’humidité et empêche ainsi le mur de respirer, il est donc à proscrire dans le bâti ancien."

- Isolation des rampants A définir.
Mes pannes font 20cm de haut donc je vais devoir rester sur cette épaisseur.
Laine de verre en 20cm mais on m’a conseillé des panneaux de bois pour la chaleur dans le Sud de la France mais c’est 3 fois plus cher (30 euros/m2). 

- Isolation plancher bas
- Sûrement du polystyrène à coller ou fixer. Épaisseur à définir selon l’incidence sur le DPE.
Il y aurait des ponts thermiques en bout de plancher car cela donne sur l’exterieur. C’est logique mais dans la réalité ce type de pont thermique ne joue que sur quelques centimetres et devrait etre tres réduit avec l’isolation inétrieure des murs.

- Que pensez vous des matérieaux mis en oeuvre ?
- Comment pourrais je estimer le gain réel et le gain par raport au DPE pour chaque poste de dépense ?


De mon coté j’ai fait une simulation sur un excellent site ubakus.de. J’y ai repris les valeurs de mon DPE pour mon mur qualifié "multicouche" avec 1,66w/m2 K et b=1 (je ne sais pas ce que represente cette valeur).

On remarque une grosse difference avec et sans isolation en 45mm. Mais je ne saurais pas dire si la difference est intéresante entre 45mm et 75mm.

Sans isolation


Isolation de 45mm de laine de verre avec lambda de 0.38 et BA13




Isolation de 75mm de laine de verre avec lambda de 0.38 et BA13



Merci


PARRAINAGE : IBKR, SAXO, DEGIRO, BOURSORAMA - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #19 13/06/2023 07h32

Membre (2021)
Réputation :   13  

INTJ

Bonjour Grandolfi

Vous semblez vouloir améliorer la qualité d’isolation de votre logement sans pour autant vous en donner les moyens…

Quitte à vouloir faire de gros travaux, profitez en pour les faire bien et ce dès le premier coup. Vous n’aurez plus à revenir dessus pendant les 20 prochaines années..

Je ne peux pas vous aiguiller avec des calculs et tableaux Excel avec des valeurs … ce n’est pas mon truc.
mais je peux vous apporter mon expérience personnelle en tant que personne qui rénove de temps en temps et entièrement des habitations à titre personnel.

En ce qui concerne votre doublage de mur partez au minimum sur du 100 mm de laine verre, le système optima avec fourrure f40 évite les ponts thermiques avec le mur,
alors oui si vous ne voulez pas changer vos menuiseries, le décrocher ne sera pas forcément jolie, mais au niveau du décroché horizontal il est possible de faire une jolie tablette en bois qui sera très esthétique, quelques ponts thermiques mais on ne peut pas tout avoir..
Et si vous ne voulez pas casser la brique plâtrière vous pouvez coller par dessus directement une plaque de plâtre doublé de polystyrène, c’est pas très écolo mais ça isole bien et la mise en œuvre est simple. ( suite à votre remarque : oui le polystyrène bloque la vapeur d’eau mais on parle bien d’une maison des années 70 donc en parpaing ? Vous savez que tous les immeubles d’habitation sont isolé avec 10 cm de polystyrène même les nouvelles constructions , avec une maison en pierre, donc bâti ancien c’est à proscrire c’est sûr mais dans les maisons en parpaing, prefa ou bloc en brique c’est ok !)

En ce qui concerne l’isolation des rampants vous dites que vous ne pouvez mettre que 20 cm d’isolant car vos pannes fond 20 cm de haut …
Ce n’est pas un problème.
Je vous conseille de mettre minimum 30 cm d’isolant, 20 de laine de bois et 10 de laine de verre est un minimum, vous pourrez augmenter le volume isolé en rajoutant par exemple un système de suspentes optima ou métallique sur fourrure f40 directement fixé sur chevron.

Pour le plancher bas, why not pour le polystyrène, mais mettez 10 cm !

A titre personnel je n’achète plus De Maison des années 70 car elles sont vendus au prix fort alors que dans la plupart des cas tout est à refaire au niveau isolation, normes électriques… Etc.
Je préfère les anciennes habitations en pierre qui n’ont jamais été rénovées.

A bientôt et bon courage pour les travaux smile

Dernière modification par Oreve (13/06/2023 08h54)


"N'est stupide que la stupidité" Forrest Gump

Hors ligne Hors ligne

 

#20 13/06/2023 08h29

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3394  

 Hall of Fame 

En accord avec le message précédent.

Il me semble que, quand on isole un mur en parpaings + brique, on casse la brique. Ainsi, on peut mettre un isolant épais sans perdre beaucoup en surface habitable.

La laine de verre ne respire pas non plus, car vous devez absolument avoir un pare-vapeur côté intérieur du logement. Si on pose une laine de verre sans pare-vapeur, voilà ce qui se passe :
le logement contient beaucoup de vapeur d’eau. Cette vapeur d’eau pénètre dans l’isolant. La face intérieure de l’isolant est à 20°C, la face extérieure est à la température du mur extérieur, disons 0 à 5°C en hiver. La vapeur d’eau traversant l’isolant, en allant vers le froid, va condenser dans l’isolant, avec deux conséquences :
1) l’isolant n’isole plus (la laine de verre mouillée isole beaucoup moins bien que la laine de verre sèche)
2) moisissures.


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#21 13/06/2023 09h33

Membre (2016)
Top 50 Année 2024
Top 50 Entreprendre
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   266  

ISTJ

gandolfi a écrit :

Bonjour,

- Isolation intérieure des murs donnant sur l’extérieur de la maison

Avez-vous étudié l’hypothèse de l’ITE ? C’est plus cher, mais vous pourriez mettre 15cm de laine de roche (ou du polystyrène pour économiser), et les choses seraient faites correctement pour l’avenir.
45mm ce n’est pas assez.

- Isolation des rampants A définir.
Mes pannes font 20cm de haut donc je vais devoir rester sur cette épaisseur.

Vous pouvez monter un peu plus, plusieurs entrepreneurs m’ont proposé dans une configuration similaire de monter à ~2cm sous les liteaux, donc avec des chevrons de 75mm cela vous ferait 240-250mm.

- Que pensez vous des matérieaux mis en oeuvre ?
- Comment pourrais je estimer le gain réel et le gain par raport au DPE pour chaque poste de dépense ?

Prenez une licence Liciel ou jouez avec Logiciel de calcul de DPE pour les propriétaires bailleurs qui est gratuit.

Que votre diagnostiqueur refuse de prendre en compte des éléments légalement pris en compte dans le calcul 3CL me donne à penser que vous n’avez rien à attendre de lui.

Hors ligne Hors ligne

 

#22 13/06/2023 16h27

Membre (2018)
Réputation :   99  

ISTP

Merci pour vos messages. Je rappelle que c’est moi qui fait les travaux.

- Je vis actuellement dans la maison donc casser la brique rouge serait un chantier très salissant entre la poussière et l’évacuation des gravats. De plus les huisseries sont prises sur les briques, je pense donc que cela impliquerait de les refixer sur les parpaings.
Mais je le note dans le cas d’une autre rénovation mais avec toujours ce problème de huisserie à voir.

@sven337 et Oreve
- L’ITE est hors de prix plus de 40k. Etant donné la grandeur de ma façade et sa hauteur il me serait tres difficile de le faire sans un pro.
- Pour les rampants je vais étudier le fait de rajouter des tasseaux pour gagner en hauteur d’isolant sous les tuiles.
- Merci pour le lien du logiciel

@Bernard2K
Vous conseilleriez quel isolant par rapport à la respirabilité ? ou bien je ne dois pas en tenir compte ?

@Oreve
Je vais étudier la plaque de platre collée au polystyrene par rapport au placo sur rail.
Le probleme des fourrures c’est que l’on perd la profondeur de la fourrure en plus de l’épaisseur du placo et de l’isolant. A moins de faire arriver l’isolant au ras du placo et d’en ecraser un peu derriere la fourrure.

Je pensais que la dénomination ancien était pour les maisons des années 1970 mais apparemment c’est pour des biens plus vieux.

Dernière modification par gandolfi (13/06/2023 16h44)


PARRAINAGE : IBKR, SAXO, DEGIRO, BOURSORAMA - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

#23 14/06/2023 17h35

Membre (2023)
Réputation :   3  

Bonjour, ne faite pas l’erreur de cover… Si vous faites des travaux, même par vous même, faites les au minimum a la norme d’aujourd’hui ! Et renseigner vous sur les regles de l’art

Maintenant ça doit 12 ou 15cm sur les murs. La plus value entre 45 et 120 est ridicule par rapport au budget total… et ça vous prendra pas plus de temps
et + 1 n’utilisez pas de rail sur les mur extérieurs, mais bien un système genre "optima", sinon les pont thermique des rails sont énormes !

La solution, ploystirne + placo, pas sur que ca soit mieux pour la perte de place, il y a aussi l’epaisseur du map… et moins pratique pour l’elec.

Pour les rampants, je dirai, pas de tasseau, mais 20cm entre les pannes, des suspentes, et 10cm en croisé par dessus, et les fourrures clipé sur les susptentes. En plus vous pouvez corriger les aligmeent si besoin….

Pour avoir refait ma maison, il y a 10ans, l’optima a faire soit meme c’est super rapide

Ps: prenez des photos, garder les factures pour justifier le DPE !

Hors ligne Hors ligne

 

#24 17/06/2023 13h05

Membre (2017)
Réputation :   14  

Grumly50, le 14/06/2023 a écrit :

Ps: prenez des photos, garder les factures pour justifier le DPE !

Quoi que vous fassiez suivez à la lettre ce conseil.
En 2013 j’ai rénové une vieille maison et mon DPE a été sauvé grâce aux factures et photos conservées.

Hors ligne Hors ligne

 

#25 20/06/2023 23h29

Membre (2018)
Réputation :   99  

ISTP

Merci pour tout vos conseils. Je vais bien prendre des photos et garder les factures. Le systeme STIL avec fourrure est le plus efficace contre les ponts thermiques.

Je vais essayer de trouver de la Laine en GR30 pour optimiser le R.


PARRAINAGE : IBKR, SAXO, DEGIRO, BOURSORAMA - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums