PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : optimisation patrimoniale pour les chefs d’entreprise sans rétro-commission en cliquant ici.

#1 19/05/2023 16h56

Membre (2023)
Réputation :   0  

Bonjour,

Je m’informe depuis un moment sur le marché de la cession-transmission des TPE, PME et ETI (small-cap) et j’ai l’idée de créer une plateforme proposant des outils aux futurs vendeurs ou repreneurs pour finaliser leur transaction (de façon autonome ou assistée) et chercher des cibles qualifiées.

Pour les personnes qui ont déjà été confrontées à ces problématiques, pourriez-vous préciser les difficultés que vous avez connues, les outils que vous auriez aimé ou aimeriez avoir ?

Je comprends de mes différentes lectures que le marché est illiquide et déséquilibré. Comment  interprétez-vous ce constat ? 

Pour information, j’ai une expérience en banque d’affaires, mais plutôt en Large-Cap.

Mille mercis.

Mots-clés : fusions et acquisitions, small-cap, transmission-cession

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 19/05/2023 17h33

Membre (2020)
Réputation :   5  

Bonjour,

Je vous invite à regarder Achat, vente et transmission d’entreprises - Alvo

A partir d’1 MEUR de valorisation, l’offre de M&A est concurrentielle et fonctionne (permet de maximiser la valeur de revente). En revanche, en dessous le marché est très local, souvent aux mains des experts-comptables ; sur ce segment il y a tout à faire !

Le premier problème : trouver un acheteur sans ébruiter la vente
Second problème : qualifier les acheteurs (solvables, capables de gérer, etc…)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 19/05/2023 17h56

Membre (2023)
Réputation :   0  

Avez-vous testé leurs services ? Quel bilan faites-vous de leur proposition ?
Quid de la proposition des sites comme Fusacq ou la bourse de la BPI ?

Hors ligne Hors ligne

 

#4 19/05/2023 18h03

Membre (2020)
Réputation :   5  

Je ne connais pas Fusacq

Pour la BPI, un proche a mis une annonce mais n’a pas eu de suite.
Je n’ai pas testé ALVO mais la vente de société est aussi une affaire de communication et l’équipe derrière ALVO est excellente sur ce sujet.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #5 20/05/2023 11h34

Membre (2018)
Top 20 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 10 Dvpt perso.
Top 50 Expatriation
Top 50 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   533  

ESTJ

J’ai vendu mes 3 sociétés à deux acquéreurs qui sont des groupes nationaux, seul ayant simplement eu recours à mon EC sur la dernière cession ou l’avocat de l’acquéreur essayait de revenir entre les lignes sur les LOI que j’avais négociées.

17 mois de process, long et usant psychologiquement, mais au final rien d’insurmontable.

Le premier acheteur m’a démarché par son chasseur pendant 5 ans chaque année …j’ai pris contact avec le second une fois que les grandes lignes d’un accord avec le premier étaient tracées.

Je connaissais les fourchettes de valorisation des métiers pour m’intéresser aux cédants depuis des années, et bien en connaître plusieurs, j’ai ensuite « habillé la mariée » très à l’avance pour en tirer le meilleur, sachant que l’examen se limite souvent aux 3 derniers bilans et se focalise plus sur le dernier. J’ai été très surpris de leur incapacité à faire une vraie compta analytique, même si je concède avoir un peu organisé la friche sciemment.

Sans rentrer dans les détails, après 6 mois,  un de mes repreneurs à embauche 3 personnes pour me remplacer moi, ce qu’il n’avait visiblement pas anticipé dans son plan à ce point : un mauvais audit de sa part sans doute ….

Sur mes ex activités, tous les acteurs conséquents se connaissent et s’observent, je ne pense pas qu’une plate forme de mise en relation changerait quelque chose au marché.


Profiter de ne rien foutre….

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 20/05/2023 22h59

Membre (2016)
Top 50 Entreprendre
Réputation :   58  

INTJ

Ragnar2030, le 19/05/2023 a écrit :

Je comprends de mes différentes lectures que le marché est illiquide et déséquilibré. Comment  interprétez-vous ce constat ? 
Mille mercis.

De mon expérience c’est effectivement un marché très déséquilibré.

Globalement il y a plus de repreneurs que de vendeurs.
Mais le gros des repreneurs (groupes/ fonds d’investissement/ repreneurs personnes physiques avec des fonds propres et investisseurs en appui) s’intéresse à une minorité d’entreprises éligibles.
Et le gros des boites (notamment les plus petites) n’intéresse pas grand monde voire personne. Beaucoup de boites ne sont tout simplement pas "reprenables" ou vendables, trop petites, trop dépendantes de leur dirigeant, pas suffisamment pérennes, peu de potentiel de croissance,…

L’essentiel des annonces que vous trouvez sur les Fusacq, Alvo et autres appartiennent à la 2ème catégorie - les boites qui n’intéressent pas ou peu les acheteurs.


"Le côté obscur de la force, redouter tu dois"

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums