PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

[+1]    #1 02/02/2023 15h58

Membre (2023)
Réputation :   11  

INTJ

En anglais maintenant, en français à 18h ce jour… 5 premières minutes déjà très intéressantes (marché cible, niveau de cash, stratégie) :

https://www.businesswire.com/news/home/20230124005640/fr a écrit :

Median Technologies (ALMDT:PA) (Paris:ALMDT) annonce aujourd’hui que Fredrik Brag, Directeur Général et fondateur de Median Technologies fera un point d’avancement concernant la société, lors de deux webcasts le 2 février 2023 :

    Webcast (anglais) à 15h30 CET (9:30 am EST) :
    lien d’inscription : https://attendee.gotowebinar.com/regist … 3439247703

    Webcast (français) à 18h CET (12 pm EST) :
    lien d’inscription : https://attendee.gotowebinar.com/regist … 3975985502

File dédiée sur boursematch avec mon suivi depuis 2018 sur la valeur ==> https://www.boursematch.com/forum/viewt … 29&p=1

N.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Mots-clés : almdt, cancer, ia, ibiopsy, icro, nash, poumon

Hors ligne Hors ligne

 

#2 02/02/2023 17h11

Membre (2013)
Réputation :   211  

Bonjour Nakama,

Pour les investisseurs réactifs et spéculateurs dans l’ame, il y a une ruée aux US depuis 3 jours sur les valeurs de l’intelligence artificielle.
Je vous laisse regarder ce que fait median avec ibiopsy d’autant que l’action ne semble pas en avoir profité

petit résumé de la conférence de ce soir

- fixation de code de remboursement aux USA pour la détection à 650$. MEDIAN envisage de demander en plus son propre code car MEDIAN fait plus
- nombreuses négociations en cours pour signer un partenariat pour lancement aux USA en 2024
- la baisse du cours de bourse selon le dirigeant n’est pas liée à la performance de la société mais au manque de liquidité sur les smalls et à la sortie de fonds qui avaient besoin de cash
- extension du partenariat avec la big pharma
- de nombreux études confiées à MEDIAN
- CA pénalisé en 2022 par le confinement en chine
- ibiopsy inégalée
- bonne position pour signer un contrat avec une top pharma
- Median bien placé selon le dirigeant pour devenir le leader mondial pour la detection des cancers de manière précoce par l’imagerie et l’intelligence artificielle
- tranche de 10 ME tirable sur la  BEI + trésorerie qui devrait permettre d’aller jusqu’au lancement aux USA. Une levée de fonds sera fonction des conditions de marché
- tous les feux sont au vert (l’europe se lance sur le depistage, les USA ont doublés les cohortes detectables, potentiel important en asie). La dépistage du cancer par imagerie et intelligence artificielle est maintenant une réalité


Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par corsaire00 (02/02/2023 18h49)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #3 02/02/2023 19h20

Membre (2021)
Réputation :   10  

ENFJ

Quitte à créer une file, je vous mets ici le message de CroissanceVerte du 18/12/2019 :

CroissanceVerte, le 18/12/2019 a écrit :

Bonjour Zeboulon

Pour faire simple et rapide (si je le peux) : d’un patient à l’autre, un «cancer» attaquant un même organe peut être extrêmement divers en termes à la fois génomique (ADN, ARN), protéomique (expression de protéine ou immunologique (réponse de l’organisme aux cellules tumorales et réciproquement), mais aussi en fonction du micro-environnement de la tumeur (échanges avec les types cellulaires présents nativement dans l’organe concerné), de l’individu (métabolisme du patient et éventuelles autres pathologies) ou même de l’environnement dans lequel vit ce patient. Ces derniers facteurs sont abordés par la «phénomique» au sens large d’interactions entre les gènes et l’environnement. Ces interactions (et leur méconnaissance) expliquent sans doute beaucoup des échecs thérapeutiques.
Toutes ces diversités de nature et de structure, d’expressions et d’interactions sont trop complexes pour être abordées directement d’un point de vue analytique et l’on fait appel au « Big data » c’est à dire que l’on collecte le maximum de données concernant tout cet ensemble, et dans une population aussi grande que possible, en cherchant dans un second temps à y mettre en évidence des corrélations diverses.
Alors intervient l’ «Intelligence Artificielle», soit des algorithmes visant à structurer tout cela et à l’interpréter en termes utiles pour la médecine.
Les outils d’extraction de données génomiques, protéomiques, et maintenant immunologiques à partir de prélèvements de la tumeur ont connu un développement exponentiel avec la biologie moléculaire. Mais pendant longtemps, les seules données concernant le micro-environnement tissulaire de la tumeur provenaient des anatomo-pathologistes, les médecins qui avaient la charge de découper les prélèvement de biopsies (avant opération) ou les tumeurs (après résection) et de les étudier sous microscope avec leur Intelligence Naturelle basée sur le Big Data de leur Expérience. Ces informations, fort utiles, étaient relativement limitées, d’autant qu’ils se concentraient généralement sur les cellules tumorales seules et que les prélèvements perturbaient (détruisaient) l’environnement de ces dernières.
D’où le besoin de développer la phénomique locale de la tumeur (que l’on appelait il y a 30 ans quand nous avons initié ce champ de recherche la «sociologie cellulaire», ce qui me semble encore assez parlant) qui ne peut être abordée efficacement qu’en utilisant (mais pas exclusivement, bien sur) l’imagerie numérique tissulaire ou organique.

Ainsi vint Median Technologies qui, après quelques éparpillements, s’est concentré depuis deux ans sur deux axes :

* Un axe de R&D pour développer une plateforme d’imagerie phénomique « iBiopsy » qui ambitionne de se passer au maximum des prélèvement tissulaires (destructeurs pour le micro-environnement tissulaire mais parfois aussi douloureux voire dangereux pour le patient) en extrayant un maximum de données sur les cellules de la tumeur et celles qui l’entourent à partir des images médicales. Le principe étant d’affiner au maximum ces images et de corréler toutes ces données par les technique d’IA avec des données cellulaire d’histopathologie sur des biopsies, de façon à pouvoir se passer ensuite de ces dernières. Le but étant bien sur à la fois de définir le type de traitement à utiliser de la façon la plus individualisée possible mais aussi de suivre précisément en temps réel l’effet de ce traitement. Ce projet, qui semble déjà bien avancé, (après plusieurs années passées à recueillir des volumes massifs de données d’imagerie, mais aussi des tumeurs entières après chirurgie, pour entraîner les algorithmes) bénéficierait avantageusement d’un prêt de 35 M€ demandé à la BEI et dont la réponse devrait intervenir dans les jours qui viennent.

* Un axe de services aux entreprises de Pharmacologie et Biotechnologie : iCRO (imaging Contract Research Organization), pour lequelle Median agit comme une société de recherche clinique sous contrat et gère tout ce qui concerne les flux d’imagerie dans les essais cliniques.

Le développement d’une molécule thérapeutique (ou d’un traitement en général) culmine en effet dans des essais clinique, dont la dernière phase (III) est l’administration à des patients tests. Ces essais cliniques sont très lourds à organiser et font appel à de plus en plus de données de contrôle. De plus ils échouent souvent à la phase III, ce qui est destructeur pour l’entreprise, parce que ce qui marchait sur des cellules tumorales isolées ne fonctionne plus dans le micro-environnement tissulaire …

Pour organiser ces protocoles et en optimiser les résultats, on fait de plus en plus appel à des CRO (Contract Research Organization), Sociétés de Recherche Contractuelles. Et parmi celles-ci on a constaté depuis quelques années, particulièrement aux Etats Unis,  l’émergence d’entreprises technologiques spécialisées dans le traitement de données médicales par intelligence artificielle comme Tempus, Concerto HealthAI, Adaptive Biotechnology, Bioclinica, Foundation Medicine, ou Flatiron Health, ces deux dernières racheté en 2018 par le groupe Roche pour 4 milliards de dollars et quelques.
La concurrence entre ces CRO dernière génération passe par les types de données employées (la plupart sont orientées génomiques en priorité). De ce point de vue, Médian Technologie avec son approche spécifiquement imagerie est complémentaire d’autres approches et se positionnerait comme un intervenant parmi d’autres. Mais les CRO veulent généralement toutes les parts du gâteau et se contente souvent d’une imagerie de base mais développée en interne. Mais surtout la concurrence fait rage dans la constitution des bases de données servant à entrainer les algorithmes, et tous les services médicaux aux USA sont courtisés par les CRO pour obtenir les dossiers (anonymes) complets des patients contre monnaie sonnante et trébuchante. Et ces entreprises sont toutes valorisées quelques milliards de dollars…
Dans cette mer de requin, Median Technologie a du battre en retraite, et s’est intelligemment tourné vers la Chine, où les grands laboratoires n’ont pas encore de CRO attitré et sont friands de technologie innovante. Il aurait ainsi signé des contrats avec "quatre des cinq plus grands laboratoires chinois" pour s’occuper des flux d’imagerie dans "plusieurs essais cliniques de phase III" en immuno-oncologie. Il a également pu profiter du support d’un de ses principaux investisseurs, le chinois Furui Medical Science, pour trouver de nouveaux clients. Il entend à présent "consolider" ses équipes déjà présentes à Shanghai et Hong Kong. Cette activité devrait être rentable sous peu puis, qui sait, lui permettre de jouer dans la même cour que ses concurrents !

Pour résumer (je ne sais décidément pas faire court !) Median Technologie me semble avoir une certaine avance dans son domaine de niche que constitue l’imagerie appliquée aux essais cliniques (aidé par son environnement de Sophia ou l’on trouve l’un des meilleurs centre mondiaux de recherche en Imagerie et Intelligence Artificielle à l’INRIA). Si en plus «iBiopsy» se révèle efficace à terme… 
J’espère seulement que ces informations répondent à vos interrogations ?

Hors ligne Hors ligne

 

#4 06/02/2023 20h32

Membre (2023)
Réputation :   11  

INTJ

REPLAY de la présentation du 2 février 18h (en VF) mis en ligne ce soir ==> https://register.gotowebinar.com/record … 0237597535

N.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 01/02/2024 23h17

Membre (2023)
Réputation :   11  

INTJ

Le PDG de Median a fait un point détaillé ce soir en vidéo sur les perspectives de la société pour 2024 et au delà.

Il y a des précisions par rapport aux derniers communiqués… donc il mérite d’être écouté ==> https://register.gotowebinar.com/record … 7999634774

Rien de tellement changé dans la taille relative de cette ligne depuis 2021, à la fois dans mon portefeuille réel et sur Boursematch (toujours dans le top 5 de mes lignes, ou pas loin selon l’évolution des cours)… la société avance très favorablement et exactement dans la ligne de ce qui a été évoqué dans cette file…. même si cela prend plus de temps qu’espéré, la faute à la Covid entre autres explications… je prévois de conserver ou renforcer ces prochains mois en cas de nouvelles positives significatives si la CB demeurait alors sous les 100M€ …. à l’inverse je prévois d’alléger ou sortir si la société devait rencontrer des échecs importants cette année (aucun deal signé d’ici décembre ou déception sur les résultats des études à paraitre au S2 2024 ce qui n’est pas le scenario le plus probable à ce stade amha mais rien n’est jamais certain surtout quand il s’agit d’IA et de medtech).

Bref tout devrait se jouer ces 12 prochains mois sur Median au plan boursier. ==> il reste certes un risque d’échec significatif sur l’activité Eyonis (iBiopsy) mais pas gigantesque amha vu les résultats déjà publiés… il y a un toute la partie ICRO qui est moins risquée avec un CA déjà au delà des 20M, rentable et qui devrait croitre fortement ces prochaines années… à 75M€ ce soir le dossier me semble particulièrement intéressant pour qui accepte de prendre des risques mesurés.

N.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez les ratios boursiers et l’historique de dividendes de Mediantechn sur nos screeners actions.


Pied de page des forums