PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 24/10/2022 20h02

Membre (2022)
Réputation :   2  

Bonjour,
il y a beaucoup de messages sur ce forum, et je fais appel aux habitués du site pour savoir s’il y a une synthèse quelque part sur la bonne stratégie à envisager pour devenir "rentier" après la fin des études de ses enfants, soit vers 55 ans (pour moi en tout cas, ça doit être la moyenne). Plutôt que de parler de rentier, je préférerais dire stratégie pour prendre sa retraite 10 ans avant l’âge où tous les trimestre requis sont obtenus (soit 64 à 65 ans pour quelqu’un qui a fait un bac+5).

Pourquoi après les études de ses enfants ? Parce qu’il faut pouvoir les payer sans prendre trop de risques (2 enfants rapprochés peuvent coûter 10k€ à 15k€ par an en études supérieures).

Ma résidence principale (500k€) sera payée dès mon entrée dans la cinquantaine, et je gère seul environ 450k€ de placements divers (SCPI et assurances vies essentiellement), avec une rentabilité comprise entre 2 et 4% net d’impôts.

L’objectif est de pouvoir se "libérer" d’un emploi imposé vers 55 ans, de rogner le moins possible son capital, et surtout de pouvoir continuer à cotiser pour toucher une retraite à taux plein (calculée sur les 25 meilleures années dans le privé) une fois l’âge légal atteint. Peut être avec des montages du type "être salarié de sa propre entreprise", mais il faut un CA minimum (atteignable via l’investissement immobilier?).

Je ne suis sans doute pas le premier à me poser ce genre de question !

cordialement

Mots-clés : 1 million d'euros, 55 ans, cotisation, rentier, retraite, stratégie, études enfants


FredG_ProD

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #2 24/10/2022 23h02

Membre (2014)
Top 50 Année 2023
Top 20 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   430  

Effectivement, il y a une longue discussion sur ce thème. Cherchez "protection sociale".

Hors ligne Hors ligne

 

#3 24/10/2022 23h15

Membre (2011)
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   104  

fred78000 a écrit :

Bonjour,
calculée sur les 25 meilleures années dans le privé

Attention, le calcul sera bien sur les 25 meilleures années, mais comme il vous manquera la moitié des trimestres, vous aurez une énorme décote.


Mon code parrain Corum : X2BNTB

Hors ligne Hors ligne

 

#4 25/10/2022 04h59

Membre (2013)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 10 Monétaire
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1500  

 Hall of Fame 

ISTJ

Oui, n’oubliez pas la décôte de 1,25% par trimestre manquant.
Décôte maximale : 25%.


Parrainages possibles :  Saxobank - Epargnoo - LINXEA - Boursorama (FRVE9093) - Fortuneo (12662218) - Assu prêt Zen'Up - Total Energie (114053388) - Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 25/10/2022 08h01

Membre (2018)
Top 20 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 10 Dvpt perso.
Top 50 Expatriation
Top 50 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   535  

ESTJ

Bonjour

Je n’ai pas trouvé de synthèse sur ce thème, mais suis dans quasiment la même logique que votre réflexion.

Mon épouse et moi sommes en phase de cession de nos affaires et allons garder le capital dans la holding dont les futurs fruits doivent nous servir des revenus du travail avec les cotisations qui vont avec.

Proches des 25 ans au plafond sécu, pour faire court car plus compliqué que cela, nous misons effectivement sur des « trimestres en cartons » comme je les appelle acquis avec 150h au smic qui valident ainsi les 4 tri par an. Dans mon cas, je devrai perdre sur le papier environ 500€ mois de pension à l’âge de retraite avec les règles actuelles par rapport à un profil classique de carrière. Pour ma femme, sans doute davantage, mais l’essentiel est ailleurs dans notre démarche.

Pour avoir sondé plusieurs conseils sur ce thème, la vraie difficulté du projet est de ne pas être classé holding patrimoniale : ce pour quoi je réfléchis à de petites activités dans ce cadre avec un minimum de CA pour contourner l’écueil.

Bonne recherche et très intéressé par vos retours sur ce thème.


Profiter de ne rien foutre….

Hors ligne Hors ligne

 

#6 25/10/2022 09h38

Membre (2019)
Top 50 Année 2024
Réputation :   89  

INTJ

Il serait sans doute plus simple de cotiser à l’assurance vieillesse volontaire .. voire même moins cher si vous finissez votre activité avec des revenus savamment plus faibles.

Je crois que c’est Maxicool qui l’évoquait sur une autre fil.


I create nothing, I own. -Gordon Gecko

Hors ligne Hors ligne

 

#7 25/10/2022 11h44

Membre (2020)
Réputation :   5  

Bonjour,

Pas mal d’éléments dans la discussion : p.10 Protection sociale d’un rentier/retraité précoce résident en France… (Protection sociale d’un rentier/retraité précoce résident en France)

Et notamment un "résumé de bed43fr : p.9 Protection sociale d’un rentier/retraité précoce résident en France…

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #8 25/10/2022 13h38

Membre (2017)
Réputation :   109  

J’ai arrêté à 58 ans et j’ai demandé une simulation à ma caisse de retraite mais franchement, ce n’était clairement pas intéressant. Je garde mes sous, ils gardent leur retraite !

Hors ligne Hors ligne

 

#9 25/10/2022 17h00

Membre (2011)
Top 50 Vivre rentier
Réputation :   63  

toufou,

votre message n’est pas clair.

Qu’est-ce qui n’était pas intéressant ?
Et de quels sous parlez-vous ?

Quand toucherez-vous la retraite à laquelle vous avez droit puisque vous avez cotisé ?

Hors ligne Hors ligne

 

#10 01/11/2022 13h04

Membre (2012)
Réputation :   11  

Bonjour,

Je suis intéressé par toutes les stratégies permettant d’accumuler des trimestres (en "carton")avec un minimum de travail.
Au vu de la stratégie du gouvernement de prolonger le nombre d’années de cotisation, ça me parait être un sujet important (je ne me vois pas à temps plein stressant jusqu’à 67 ans).

Mes idées :
- donner des cours dans le supérieur (permet en peu d’heures par semaine d’avoir le minimum pour valider des trimestres)
- donner des cours particuliers de maths pour des lycéens
- faire une activité de freelance dans l’informatique (mais je doute qu’on puisse trouver des heures sans être à temps complet)
- faire de l’intérim quelques mois dans l’année (mais j’ai peur de faire des petits boulots en étant exploité…)

Alternatives :
- cotisations volontaires
- créer une boîte et se salarier
Idéalement, il faudrait une idée de business model qui ne rapporte pas forcément beaucoup mais permet d’engranger quelques sous pour cotiser…

Est-ce que quelqu’un a déjà mis en œuvre une telle stratégie parmi vous ?

Merci pour vos idées !

Hors ligne Hors ligne

 

#11 01/11/2022 13h58

Membre (2014)
Top 50 Portefeuille
Top 50 Expatriation
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   573  

INTJ

Bonjour.

Au terme de rentier (assez connoté), beaucoup préfèrent celui d’indépendance financière. Qui contient "indépendance".

Pour ma part je pense que si l’on peut cotiser (salaire de gérant par la holding, activité annexe par emploi plaisir), c’est une cerise sur le gâteau, mais je préfère raisonner en totale indépendance, c’est à dire vivre des 4% (ou 3% si on est conservateur) du patrimoine au jour de la cessation d’activité "conventionnelle".

Je n’ai pas confiance dans le système de retraite par répartition. La démographie va contre ce système. L’endettement national va contre ce système. L’état des finances des caisses de retraite crie rouge vif. L’évolution des mentalités va contre ce système. Le conflit intergénérationnel larvé mais bien décrit va contre ce système.

Donc pour moi, les cotisations, c’est un don solidaire à mes ainés, je ne compte pas dessus pour vivre sur mes vieux jours. Youpi si quelque chose tombe quand même dans quelques décennies.


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

#12 01/11/2022 14h20

Membre (2019)
Réputation :   12  

Bonjour,

Pour ma part j’ai opté pour la stratégie suivante :
1- j’ai réduit mon activité de base qui me faisait vivre jusqu’à présent
2- j’ai créé ma boîte pour la part de temps que j’ai de disponible et je ne prends aucun revenus sur cette entreprise afin de gonfler la trésorerie
3- je maintiens mon niveau de vie grâce à mon patrimoine précédemment accumulé
4- dans 5 ans, je cesse totalement mon activité de base et je me rémunérerais avec la trésorerie de ma boîte. Le but étant de continuer à engranger les 4 trimestres par an.

Conclusion je cumule l’indépendance financière avec la retraite par répartition. Avec ce modèle je pourrais (si je le souhaite) être totalement libérée de toute activité à 54/56 ans.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 01/11/2022 16h04

Membre (2012)
Réputation :   11  

@MisterVix : je vous comprends parfaitement. Néanmoins, si on prend une retraite sur le régime de base de la sécu, avec un montant annuel de l’ordre de 20000 euros :
Pour générer le même montant avec un investissement en supposant un safe withdrawal rate de 4%, il faudrait 500k eur. C’est une grosse somme. Si je peux optimiser en travaillant un peu chaque année au delà des 25 meilleurs années mais en cotisant tous mes trimestres, c’est très rentable.
En complément, travailler un peu permet d’avoir une assurance maladie, une mutuelle…
On veut nous faire travailler à plein temps jusqu’à 67 ans ; si on peut travailler moins et profiter, c’est intéressant…

@Cyrielle143 : ce serait indiscret de vous demander l’activité de votre entreprise ?
Cela ne me parait pas simple de trouver des idées de boîtes qui permettent de travailler quelques heures par semaine, de ramener un peu d’argent en faisant quelque chose d’intéressant, mais sans tomber dans la recherche effrénée du profit avec le stress qui va avec…
C’est pour cela que je pensais à l’enseignement qui a cette qualité : genre 4 heures par semaine à 40 euros par heure, cela fait largement de quoi cotiser pour des trimestres…

Hors ligne Hors ligne

 

#14 01/11/2022 16h27

Membre (2015)
Top 50 Année 2024
Réputation :   88  

smith a écrit :

- donner des cours dans le supérieur (permet en peu d’heures par semaine d’avoir le minimum pour valider des trimestres)

Concernant les chargés de cours ayant plus de vingt-huit ans, autant que je sache, il n’est théoriquement pas licite d’engager une personne non-fonctionnaire qui n’ait pas d’activité professionnelle par ailleurs.

Je sais que certains montent, à cet effet, une activité d’auto-entrepreneur (Mathieu, 32 ans, devenu autoentrepreneur pour être professeur précaire à l?université) mais c’est assez bancal et j’ignore si cela répond à votre projet. Certains établissements d’enseignement supérieur rechignent à engager des chargés de cours sous ce statut.

Bon courage en tout cas !

Hors ligne Hors ligne

 

#15 01/11/2022 16h45

Membre (2012)
Réputation :   11  

Merci Cornelius pour l’article intéressant.
Pour ma part, je pensais plus à des vacations sur de l’enseignement plus professionnel.
Ils sont toujours à la recherche de professionnels ou d’ex professionnels.
Pas de limite d’âge.
Cela peut être en BTS enseignement privé sous contrat, en école d’ingé en cours du soir…
J’ai déjà donné des cours dans le passé.
Avant, ils embauchaient en vacation (sorte de CDD), voire en CDI à temps partiel.
De plus en plus, ils vous demandent de créer votre entreprise (soit une vrai société, soit statut auto entrepreneur) pour ne plus avoir de risque lié à l’embauche ; par exemple, si pas assez d’élèves pour une nouvelle session, c’est plus simple de ne pas renouveler un contrat avec une société que de licencier quelqu’un en CDI…
Effectivement, c’est précaire, mais si on a des sous de côté, ce n’est pas un problème…

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions peut-être similaires à “stratégie pour passer rentier après les études de ses enfants en continuant à cotiser ?”

Pied de page des forums