PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

#51 28/09/2023 11h06

Membre (2020)
Top 50 Année 2024
Réputation :   55  

Les résultats sont bons, mais il y a quand même des éléments négatifs.

Macro déjà, l’ambiance est morose en ce moment, aucune raison que le titre y échappe.

Et dans leur présentation, le slide 18 est effectivement anxiogène. On peut l’interpréter comme l’annonce d’un CA 2024 en baisse, et le marché n’aime pas le CA qui baisse smile

Donc je ne serai pas aussi affirmatif sur le fait que la baisse soit liée uniquement des algorithmes.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #52 06/11/2023 12h15

Membre (2020)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   254  

Le 08/11, dans moins de 3 jours de Bourse, Beneteau publiera son CA T3.
Si l’on calcule le reste à faire en terme de CA pour le T3 plus le T4 par rapport à la dernière annonce réitérée par le management pour la division Bateaux (CA annuel de 1450M€) on tombe sur un chiffre de 637,1M€ soit -9,3% par rapport à l’an passé.

On se réfèrera aux posts #48, 49 et 50 pour les explications concernant le CA S2 2022, artificiellement boosté par la reconstitution du stock des concessionnaires, après que les clients qui attendaient la livraison de leurs bateaux commandés aient enfin été livrés.

Il est regrettable que la communication du management n’ait pas fait, en son temps,  mention de cette explication, ce qui a induit en erreur les analystes de base.

=> il y a donc un risque en ce qui concerne la comparaison des CA T3 et T4 2023 par rapport à ceux de l’an passé et sans doute davantage sur le T4 que sur le T3.
Ma prévision est un T3 2023 très voisin du T3 2022 et un T4 à -16% dont l’annonce pourra éventuellement être noyée en 02/2024 dans l’annonce du CA annuel, d’excellents résultats financiers à paraître, des conditions financières de la cession de l’Habitat à Trigano, etc…

Plan de rachat en cours de 0,5% du K
Ce plan est identique en montant et en date (lancement après la parution des résultats du S1) à celui de l’an passé.
L’objectif est également le même: attribution conditionnelle d’actions gratuites aux salariés.
L’an passé, les rachats quotidiens s’étaient effectués à un rythme journalier régulier de manière à terminer les rachats le jour de la publication du CA T3 effectué après Bourse.
On peut penser qu’il était alors prévu une hausse significative du cours de Bourse après la parution de ce T3 2022 (+19,9%).
Hélas (!), il s’en est suivi dès le lendemain, une baisse du cours de 7% …

Cette année, à partir du 03/10 le plan a commencé à se dérouler à un rythme journalier moyen (15000 à 18000 rachats quotidiens) permettant de terminer les rachats au même rythme juste avant la publication du CA T3 2023, comme l’an passé.
MAIS les derniers rachats ont été effectués le lundi 23/10.
Beneteau à l’habitude de publier en début de semaine le détail des rachats effectués la semaine précédente.
Bizarrement la dernière publication du lundi 23/10 couvre la période de la semaine précédente PLUS le lundi 23/10 et il n’y a pas eu de publication ultérieure.
Beneteau dernière publication de rachats d’actions
On remarquera que les rachats au plus bas prix moyen de ces 6 derniers jours sont ceux du dernier jour, le 23/10 (11,22€ de moyenne) et que les jours suivants il aurait été très probablement possible de continuer à effectuer des rachats à un cours moyen encore inférieur.
=> Il a donc été décidé le 23/10 au soir de suspendre ce plan, soit pour le reprendre de façon massive juste avant la publication du T3 pour faire monter le cours, ce qui constituerait une manipulation flagrante du cours de Bourse ce qui est à exclure ou après la publication du T3 qui pourrait, comme les publications précédentes, être suivi d’une baisse du cours et donc continuer ces rachats dans des conditions plus favorables.
PS: le pourcentage des rachats journaliers par la société rapporté au volume des transactions Euronext a été de 16,7% en moyenne, un chiffre usuel permettant de racheter sans avoir d’influence significative sur le cours de Bourse.

=> Prudence donc avant la publication de ce T3, mais le comportement du cours de Bourse durant la journée du 8 novembre pourrait être intéressant …

Le non évènement de "La réduction des ressources du contrat de liquidité"
Le 20/10 Beneteau a mentionné qu’il réduisait les ressources consacrées à son contrat de liquidité à 2M€ (détention en actions + liquidités).
Beneteau Ressources contrat de liquidité
Cette publication a été reprise en coeur par des journalistes financiers, sans doute en mal de copie, sans en expliquer le pourquoi.

Beneteau a été classé par l’AMF dans le groupe des actions à liquidité réduite dont le contrat de liquidités ne doit pas dépasser 2M€:
l’AMF essaye de faire en sorte que les contrats de liquidité puissent remplir leurs rôles de fluidification du cours de Bourse et de frein aux excès à la hausse ou à la baisse à très court terme sans  être en mesure d’influencer le cours du titre à une échelle de temps plus longue, d’où des maximums de ressources  différents en fonction des groupes d’actions voir ci-après ainsi que les textes de l’UE qui s’est saisie de ce dossier …
AMF
=> Cette réduction des ressources par Beneteau est donc sans aucune conséquence et sans intérêt.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Jbpv (06/11/2023 12h16)

Hors ligne Hors ligne

 

#53 06/11/2023 23h35

Membre (2023)
Réputation :   2  

Donc si je comprend bien, la société rachète de l’ordre de 1% de ses actions chaque année sur le marché dans un objectif de les distribuer à des dirigeants-actionnaires et, dans une moindre mesure, à ses salariés.
Intéresser les salariés au capital me parait être une bonne chose et rémunérer les dirigeants lorsqu’ils sont "successfull" aussi.
Mais par contre, au bout de 10 ans, 1% par an ça ne fait pas une paille et si cette politique est appliquée indépendemment des résultats, ceci reviendait alors selon moi à un transfert d’avoir du "bien commun de la société" à des dirigeants et gros actionnaires "non-forcément-méritants".
Quoi qu’il en soit, le fait que les actions soient rachetées sur le marché plutôt que simplement émises me parait une excellente chose pour la non-dilution du petit actionnaire, mais juste, je m’interroge sur la systématiticé de ces rachats sur le marché qui me paraissent tout à la fois réguliers et importants.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Stay focus, Beat market !"

Hors ligne Hors ligne

 

#54 07/11/2023 10h33

Membre (2020)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   254  

@Valeuraction
Bienvenue sur ce forum et sur le fil consacré à Beneteau

Pour répondre à votre interrogation concernant l’octroi régulier d’actions gratuites conditionnelles aux salariés et plus particulièrement au management, je dirais que cette pratique destinée à motiver (attribution conditionnelle => acquisition de 0 à 100% avant condition éventuelle de présence) et fidéliser les troupes (acquisition => acquisition définitive si présence dans l’entreprise) est usuelle.

Dans le cas de Beneteau elle me parait gérée sainement:
- le K est le même depuis 02/2011, les actions distribuées provenant toujours de rachats préalables sur le marché, alimentant l’auto détention,
- les actions attribuées (c’est à dire pouvant ensuite être acquises en fonction de l’atteinte d’objectifs définis) ne sont pas systématiquement acquises (le pourcentage d’acquisition peut être de 0% les mauvaises années).
Nota: L’acquisition n’est conditionnelle que pour le management, pas pour le salarié de base.

On peut suivre l’octroi d’actions gratuites à trois niveaux successifs dans le temps:
- le rachat d’actions sur le marché: il ne renseigne que sur une intention future de la Direction de l’entreprise, mais les actions rachetées peuvent ne jamais être attribuées,
- l’attribution conditionnelle,
- l’acquisition  (en général 2 ans plus tard plus éventuellement 1 à 2 ans d’incessibilité dans le cas de Beneteau).

Les statistiques récentes d’attribution / acquisition sont:
- Acquisition définitive en 02/2020 de 169.477 d’un plan de 291.600 de 02/2018,
- Attribution conditionnelle en cours de 398.800 en 01/2023 sur 3 ans sans période d’incessibilité,
- Acquisition de 1.044.010 en 03/2023 incessibles jusqu’à 03/2024 d’un plan d’attribution de 1.241.400 de 03/21,
- On peut s’attendre à un nouveau plan d’attribution début 2024.

Beneteau avec ESI Group et SQLI (voir leurs fils) fait partie des 3 PME que je suis "à la loupe".
La somme de leurs détentions couvre 60% environ d’un portefeuille très resserré d’actions uniquement françaises, à l’exception d’une ligne de la sicav "Indépendance et Expansion" gérée par Higgons.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Jbpv (07/11/2023 10h57)

Hors ligne Hors ligne

 

#55 07/11/2023 11h23

Membre (2020)
Top 20 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 50 Actions/Bourse
Réputation :   435  

Bonjour,

J’aime bien Fountaine Pajot, ayant initié une ligne suite aux derniers résultats qui sont très bons : +26% de CA à 277,3 M€ sur l’exercice 2022/2023.
Elle est notée 5/5 catégorie investissement chez ZoneBourse, et a l’avantage comme Catana d’être éligible PEA-PME, ce qui permet d’attirer plus de potentiels investisseurs.
En plus de ne pas être très chère, elle regorge de cash.


𝓛1𝓿𝓮𝓼𝓽𝓲𝓼𝓼𝓮𝓾𝓻. 𝒫𝒶𝓇𝓇𝒶𝒾𝓃 𝐵𝒾𝓉𝓅𝒶𝓃𝒹𝒶, 𝐵𝑜𝓊𝓇𝓈𝑜𝓇𝒶𝓂𝒶 (𝒸𝑜𝒹𝑒 𝒟𝒜𝐻𝐸𝟩𝟫𝟣𝟨), 𝐵𝒻𝑜𝓇𝐵𝒶𝓃𝓀 (𝒸𝑜𝒹𝑒 NG0K), 𝐼𝓃𝓉𝑒𝓇𝒶𝒸𝓉𝒾𝓋𝑒 𝐵𝓇𝑜𝓀𝑒𝓇𝓈 𝑒𝓉 𝒟𝑒𝑔𝒾𝓇𝑜

En ligne En ligne

 

[+1]    #56 07/11/2023 13h28

Membre (2020)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   254  

Bonjour,
A côté de ma très grosse ligne Beneteau, j’ai deux petites lignes Fountaine et Catana.

Concernant Fountaine je partage votre point de vue à quelques nuances près:
- Fountaine a acheté Dufour spécialisé dans les voiliers monocoques (de beaux voiliers j’en ai un), mais la boîte était fort mal gérée avant la cession à Fountaine et le créneau des voiliers monocoques est saturé, tout au moins dans les petites (8m) à moyennes tailles (13 à 14m), le marché actuel étant celui des catamarans et des bateaux à moteur.
Je ne suis donc pas sûr que cette acquisition ait été judicieuse et que Dufour ne soit pas encore un boulet à trainer..
- Les dirigeants de Fountaine, après avoir profité de l’introduction en Bourse n’ont strictement rien à faire de leurs minoritaires. Il suffit d’aller sur leur site, section investisseurs: pas de mise à jour depuis 2021 (!) du calendrier des publications dont les dates de sorties ne sont pas communiquées à l’avance et le contenu minimaliste, ça m’énerve !

Pour le PEA PME vous avez raison sur les éligibilités, mais la meilleure solution actuelle pour ceux qui n’ont pas encore atteint les plafonds de versements de 150000€ et 75000€ est de privilégier des versements complémentaires sur le PEA et de ne surtout pas dépasser le plafond de versements de 75000€ sur le PME au dépend du PEA.

Edit 19h20 orthographe, la honte !

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Jbpv (07/11/2023 19h20)

Hors ligne Hors ligne

 

#57 07/11/2023 20h20

Membre (2023)
Réputation :   2  

@jbpv, merci pour vos commentaires détaillés sur les rachats et distributions d’actions par Beneteau.

Vous aviez écrit :

=> Prudence donc avant la publication de ce T3, mais le comportement du cours de Bourse durant la journée du 8 novembre pourrait être intéressant …

Pourrions-nous avoir en quoi cette journée de demain pourrait être, par exemple, annonciatrice de la tendance du cours de Beneteau dans les jours prochains ?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


"Stay focus, Beat market !"

Hors ligne Hors ligne

 

#58 08/11/2023 14h39

Membre (2020)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   254  

Le management de Beneteau connait un élément de plus que nous: le CA du T3 qui sera publié ce soir et que j’imagine médiocre (voir #52).

En conséquence, on peut penser que le management de Beneteau anticipe un risque de baisse du cours et c’est la raison pour laquelle il a suspendu le rachat d’actions.

Si le cours de Benteau montait très sensiblement juste avant la parution de ce T3, on peut penser que cette hausse serait orchestrée pour vendre des titres qui seront rachetés plus tard.
Cela ne semble pas le cas, ni hier, ni aujourd’hui, ce qui ne veut pas dire que le titre ne baissera pas dans les prochains jours.

Pour ce genre de manipulation, voir par exemple la hausse, ces derniers jours du cours de Jacquet, avant la parution de son T3 anticipé par tous comme médiocre et publié hier soir.
=> aujourd’hui baisse initiale de 8% (!).

PS: une forte hausse de Beneteau dans les prochains jours serait surprenante mais depuis 9 mois, l’évolution du cours de cette action est partiellement irrationnel (trop de poids, à mon avis donné  au tassement des performances en 2024 et 2025 conduisant à un PER actuel entre 6 et 7).

Edit 18h15
Les résultats du T3 sont les suivants:
Division Bateau 292,2M€ / 294.2M€ au T3 2022
Division Habitat 23,5M€ / 22,9M€ au T3 2022
CA T3 2023

J’avais prévu (#52) un T3 2023 Bateau stable par rapport à son homologue de 2022, c’est le cas, MAIS cela valide un T4 en baisse de 15 à 16%.

Intelligemment, la publication met en avant les résultats cumulés sur 9 mois, qui restent très satisfaisants (comme le seront ceux de l’année (CA 2023 le 12/02/2024 et résultats 2023 le 19/03/2024).
Les prévisions de CA et de ROC pour 2023 restent les mêmes que celles annoncées précédemment.
A début novembre, on peut penser qu’elles sont devenues très fiables:
CA > 1750M€ (Habitat inclus), +16% / 2022
ROC > 210M€ +35% / 2022

PS: A partir du milieu de journée, on a eu une hausse modérée du cours => allègement par prudence de mes derniers achats autour de 11,40€ …

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Jbpv (08/11/2023 18h26)

Hors ligne Hors ligne

 

#59 08/11/2023 20h53

Membre (2023)
Réputation :   2  

Le Groupe Beneteau confirme une baisse de CA sur T3 (et "en creux" sur T4) sur les petites unités.

La bonne information est que parallèlement, les ventes de grandes unités restent bien orientées :
ceci n’est que mon avis, mais il mieux vaut actuellement vendre des produits s’adressant à une clientèle aisée, voir très aisée, que des produits intermédiaires, vu le resserement des conditions de financement.
Pour cette raison Beneteau prévoit une montée en gamme de ses produits, que ce soit dans les segments "voile" ou "moteur". Ils annoncent également avoir noué de nouveaux partenariats permettant de couvrir plus de pays en terme d’offre de financement.

Bref, un ressèrement des conditions de marché, mais toujours des opportunités ainsi que, assurément, un capitaine dans le navire !

Le salon nautique METSTRADE qui aura lieu du 15 au 17 novembre à Amsterdam devrait offrir une visibilité de fin d’année intéressante aux valeurs du nautique. Une vague haussière post-salon pourrait-elle alors avoir lieu sur les valeurs du nautique, Beneteau y compris ?

Le Groupe Beneteau communiquera après clôture de la Bourse son chiffre d’affaires annuel pour
l’exercice 2023 le lundi 12 février 2024 et ses résultats annuels le mardi 19 mars 2024.

Enfin, l’éventuelle vente de Division Habitat : j’imagine qu’il est toujours difficile de se séparer d’une activité tout à la fois rentable et en forte croissance ! …

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Valeuraction (08/11/2023 20h55)


"Stay focus, Beat market !"

Hors ligne Hors ligne

 

#60 13/12/2023 12h35

Membre (2020)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   254  

A 11€ environ, le cours de Beneteau correspond à un PER d’environ 6 par rapport aux résultats attendus en 2023.

La pression à la baisse exercée sur la valeur fait que bonnes nouvelles (les résultats de 2022 ou ceux du début de l’année 2023) ou moins bonnes (l’information tardive que ces résultats avaient été artificiellement gonflés par la reconstitution des stocks des concessionnaires, voir posts précédents, et que les perspectives 2024 et 2025 seront plus mitigées comparées à 2021, 2022 et 2023) entraînent systématiquement une baisse du cours de l’action.

Les analystes (?) révisent donc périodiquement leurs objectifs qui sont passées progressivement de 20 à 22€ vers 15€, ce qui contribue à faire baisser la confiance.

Je ne peux que mentionner leurs incohérences:
- Portzamparc vient de sélectionner le 08/12 Fountaine-Pajot dans son High Five de valeurs moyennes avec un objectif de 166€ (!) pour un cours actuel d’environ 105€.
Si les perspectives du marché cyclique de la plaisance seraient moroses, elles le seraient tout autant pour Fountaine que pour Beneteau et Catana.

- Concernant la vente de la division Habitat de Beneteau à Trigano, on trouve le commentaire suivant:
"En première approche, nous considérons que le montant de la transaction pourrait s’établir entre 90 millions et 140 millions d’euros en valeur …"
On notera que dans le rapport du S1 2023 de Beneteau, page 15, l’actif net de l’Habitat est de 284M€ - 134M€ = 150M€.
Dans ce même rapport, le montant de la vente signée étant connu mais non encore révélé, il est écrit:
"Compte tenu du résultat de cession attendu, aucun ajustement de valeur des actifs de la division Habitat n’a été enregistré dans les comptes consolidés semestriels résumés".
=> aucune dépréciation de l’actif, donc 150M€ serait une valeur minimum.
=> A 250M€, le prix de vente serait de 82% du CA 2023, 6,25 fois l’EBITDA, 7,5 fois le ROC (chiffres attendus) ce qui serait très correct.
=> Une fourchette de 150 à 250M€ serait donc publiable, pas de 90 à 140M€ !

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#61 19/01/2024 16h13

Membre (2020)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   254  

Ne pas se fier aux apparences.

Beneteau est très rarement vendu à découvert par les professionnels, la dernière fois étant, à ma connaissance, une petite vade d’Altair en 04/2015.

Le 16/01/2024 vers 15h45, l’AMF a publié une position à la vade de Marshall à +0,50% au 15/01.

Le cours de Beneteau étant plutôt très bas, on pouvait penser à première vue que Marshall était bien téméraire (ou bien renseigné) pour se lancer dans une telle opération avec un cours à 11,40€ au moment de la déclaration, car il devait apparemment miser sur un cours encore plus bas pour se racheter avec profit
Mais comme ces professionnels ont souvent raison, la divulgation de cette position ne pouvait avoir comme conséquence qu’une baisse du cours dès la journée du 16 (ce qui a été le cas, clôture au PB de la journée à 11,34€, -1,22%), puis le lendemain et sans doute les jours suivants.

Mais en regardant le graphe du cours de Beneteau on constate à partir du 15/12 une hausse rapide du cours, à partir de 11,20€ en moyenne jusqu’à 12,30€ pendant 5 séances de Bourse, sans aucune nouvelle qui pourrait expliquer cette hausse.


La ficelle utilisée par Marshall est grosse:
Avec quelques coups de pichenettes il a tout d’abord fait monter le cours tout en vendant, jusqu’à atteindre 0,49…%, sans doute le 02 ou 03/01, aidé par l’euphorie de la fin de l’année 2023.

Le 03/01 la baisse étant bien amorcée, il ne restait plus qu’à attendre un peu, laisser le cours redescendre puis vendre quelques titres supplémentaires le 15/01 pour atteindre ALORS le seuil de 0,50% de la déclaration obligatoire à l’AMF.

Cette déclaration de vade ne pouvait avoir pour conséquence qu’inquiéter suffisamment "de pigeons" qui, en vendant sans précaution, ont fait baisser le cours et permis à Marshall de commencer à se racheter autour de 11,20€ et de déclarer le 18/01 sa position à 0,49%.
On en saura pas davantage, sauf re-vade …

Une vade à 0,5% du K représente environ 440000 titres.
Compte tenu du coût des petits coups de pichenette pour pousser le cours à la hausse ou à la baisse, on peut estimer le gain net en cours de réalisation entre 0,5 à 1€ par titre, soit 200 à 400K€.
Répété des milliers ? de fois, cela explique pourquoi les vadeurs professionnels se portent bien !

Que peut-on en déduire concernant le cours futur de Beneteau ?
Marshall ne semble pas croire à une baisse du cours de Beneteau en dessous du plancher de 11€, sinon son algo. n’aurait pas manqué de pousser le cours plus bas pour se racheter, ce qu’il ne semble pas capable de faire.

MAIS l’annonce du CA 2022 le 12/02 comportant un CA T4 en baisse significative mais attendue pourrait constituer un nouveau prétexte pour une nouvelle baisse du cours.
D’un autre côté, les conditions de vente de la division Habitat à Trigano n’ont pas encore été dévoilées et pourraient faire partie, avec un chiffre précis de la profitabilité de 2023 du "package" de la communication du 12/02.
=> Balle au centre, hausse ?, baisse  ?

NB: ayant profité de la hausse "anormale" à plus de 12€ pour m’alléger, je viens de me racheter.
Après la cession effective hier à l’OPA de ma ligne ESI, BEN est devenu la plus grosse ligne de mon portefeuille.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Jbpv (19/01/2024 16h19)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #62 15/02/2024 15h41

Membre (2020)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   254  

Ne pas se fier aux apparences, suite

Le 12/02 après Bourse, Beneteau vient de publier son CA 2023, sans grande surprise, un peu supérieur aux dernières prévisions grâce à un T4 Bateaux à -11,9% contre -16% prévu et un T4 Habitat excellent à +19,7%.
Le management a encore remonté la prévision de ROC 2023 de 210M€ à à "dépasser sensiblement" 210M€.

Dans le précédent post j’écrivais:

jbpv a écrit :

MAIS l’annonce du CA 2023 le 12/02 comportant un CA T4 en baisse significative mais attendue pourrait constituer un nouveau prétexte pour une nouvelle baisse du cours.
D’un autre côté, les conditions de vente de la division Habitat à Trigano n’ont pas encore été dévoilées et pourraient faire partie, avec un chiffre précis de la profitabilité de 2023 du "package" de la communication du 12/02.
=> Balle au centre, hausse ?, baisse  ?

Cette fois ci, la publication s’est accompagnée d’une hausse de 7,5% (qui faisait suite à une hausse de 2,5% juste avant cette publication des résultats).
Le "marché" était-il donc content et saluait-il la publication ?

Que nenni,  car hier, 14/02, Marshall publiait à l’AMF une position en vade à 0,50%, résultat de ventes le jour de la hausse (et sans doute un peu dès la veille) d’environ 410.000 titres en poussant intelligemment le cours à la hausse, aux dépens des acheteurs ….
Ce brave vadeur compte donc se racheter plus bas (10,5 à 11,5€ ?) et je pense qu’il y arrivera.

En effet, dans le communiqué de Beneteau il est mentionné plus ou moins clairement que l’année 2024 ne sera pas terrible:

- le CA 2023 a bénéficié de la fin de la reconstitution du stock des concessionnaires, "le même  en  NOMBRE D’UNITES à ce qu’il était avant Covid, contribuant à hauteur de près de 240M€ au CA de l’exercice, soit 150M€ de croissance par rapport à 2022".
=> compte tenu de l’inflation du prix des bateaux depuis cette période et de l’évolution de l’offre vers de plus grosses unités, je pense qu’en terme de VALEUR on doit doit être dans les eaux de +15 à +20% du stock des concessionnaires.
=> l’évolution du "floor plan" dans le DEU 2023 sera un bon indicateur de cette évolution.

- le CA 2024 sera impacté, selon le management, par une diminution de 100 à 150M€ du stock des concessionnaires.
Aucune prévision de CA 2024 Bateaux n’est donnée…
Je l’estime à CA 2023 +0% (année de transition) - 125M€ = 1340M€ soit -8,5% / 2023.
Le management annonçant une fourchette de ROC bateaux 2024 entre 7 et 10% (contre au moins 12% en 2023), je retiens 8,5% soit 114M€ à comparer à un ROC bateaux probable de 179M€ en 2023 (-36%) ou un ROC total 2023 probable (incluant l’Habitat) de 216M€.

Après une publication sans surprise le 19/03 de l’excellent résultat 2023, on aura autour du 10/05 celui du CA T1.
En 2023 le CA T1 bateaux avait été en hausse de 57,3% (!) par rapport à 2022, boosté par la fin de la reconstitution des stocks des concessionnaires.
On peut parier que le CA T1 2024 sera très inférieur….

Sur le net, on  peut consulter le CA T4 de Brunswick (baisse, voir Brunswick.com) et accéder (maitredata.com) à l’avenant à l’"Accord activité partielle longue durée société SPBI du 09/12/2020".
Cet avenant concernant cette filiale a été signé le 04/10/2023 et est valide jusqu’au 31/12/2024.
Le même accord a été étendu à Beneteau SA.
On y lit:

Accord a écrit :

Prévision commerciales 2024
Nous prévoyons une baisse de la demande pour l’année 2024 avec un retour au niveau de 2023 à partir de 2025.
La direction de SPBI a négocié sur le mois de septembre 2023, un accord de modulation du temps de travail afin de réduire de 16 jours l’activité en 2024, dans le but de conserver ses effectifs. Cet accord permettra de mieux s’adapter aux cycles et de réduire de manière importante l’activité partielle pour 2024.
L’entreprise continue à croire en un avenir porteur sur le marché du nautisme c’est pourquoi nous avons investi plus de 10 M€ en 2023 pour augmenter nos capacités de production en Pays de Loire et que nous nous engageons à continuer à créer des emplois (remplacement des départs en 2024 à minima).
C’est dans ce contexte de diminution durable de notre activité, que nous sollicitons ce nouvel avenant.

Nota: Après être lourdement renforcé en 01/2024 vers 11 à 11.20€ (si Marshall n’a pas fait descendre le cours plus bas, c’est que l’on ne pouvait pas espérer mieux, voir post précédent), je viens donc de revendre autour de 12.20 à 12.30€.
Je reste très positif sur l’évolution à moyen terme (2025) du cours de Bourse pour les raisons déjà largement évoquées.
J’attends les conséquences de la finalisation de la vente de l’Habitat à Trigano.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #63 19/03/2024 15h55

Membre (2020)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   254  

Ce soir, 19/03, publication des résultats 2023 de Beneteau.
Ils seront excellents mais sans surprise.

Par contre quatre indices me feront penser que le cours pourrait fortement baisser:

1 - l’année 2024 sera médiocre, cela a déjà été dit, mais sera sans doute confirmé.

2 - Marshall pour la seconde fois en quelques mois a pris une position en vade de 0,50% soit un peu plus de 410.000 titres.
Cette position a été initiée lors de la publication du CA 2023 le 13/02.
=> Il est rare que ces vadeurs perdent de l’argent, donc …

3 - fin décembre, Beneteau a annoncé la mise en oeuvre d’un plan de rachat de 400.000 actions pour attribution aux dirigeants et au personnel.
Après avoir racheté 144.000 titres du 03/01 au 12/01 au rythme de 18.000 titres par jour, il n’y a plus eu d’achats pendant un mois, malgré un cours en baisse.
18.000 titres ont été racheté le 13/02 (journée de hausse de 7,50% faisant suite à la publication du CA 2023)
2910 titres (seulement) ont été racheté le lendemain et plus aucun depuis cette date.
=> soit les résultats 2024 seront tellement mauvais qu’il n’y aura aucune attribution d’actions gratuites et donc pas de raison de continuer les rachats de titres soit la société pense qu’il sera possible de racheter le reliquat de 235.000 titres dans de meilleurs conditions financières.

4 - sans doute le plus important: le rachat par Trigano de la division Habitat n’est pas encore finalisé alors qu’il devait l’être pour la fin 2023.
Sur le site de la Commission de la Concurrence on lit qu’un dossier a été remis par Trigano le 09/01/2024.
Il est évident qu’un premier dossier remis en mai 2023 (date de l’accord pour la vente entre Beneteau et Trigano) a été retoqué et qu’un second dossier a dû être déposé.
=> incertitude donc …

Nota: je me suis allégé de la moitié de ma très grosse ligne BEN

Hors ligne Hors ligne

 

#64 20/03/2024 10h02

Membre (2023)
Réputation :   8  

Et c’est l’inverse qui se produit avec la confirmation d’une marge opérationnelle comprise entre 7 et 10% pour 2024.

Le short à 11€ est très audacieux au vu des fondamentaux d’une société plutôt bien gérée et qui reste très faiblement valorisée.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#65 20/03/2024 10h11

Membre (2020)
Top 50 Année 2024
Réputation :   55  

La journée est encore jeune, le titre à le temps d’évoluer smile

Le niveau de marge 2024 prévue est bas, c’était attendu mais j’espère qu’on sera plus proche de 10% que de 7%.

La hausse du dividende à mon avis est là notamment pour faire passer la pilule.

En tout cas je conserve gentiment la ligne, je la laisse travailler tranquillement smile

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#66 20/03/2024 16h32

Membre (2020)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   254  

Difficile de prévoir l’avenir, même à très court terme !

COURT terme
Hier je me demandais si Marshall allait immédiatement attaquer et faire baisser le cours de Beneteau pour se racheter ou laisser courir puis pousser à la hausse pour se renforcer en vade avant que le cours ne baisse (ou plutôt qu’on l’aide à baisser).
Dans le doute j’avais décidé de m’alléger de la moitié de ma ligne, ce qui s’est révélé prématuré.
Maintenant que le cours est à +7% / +8% je pense qu’il est temps de continuer à vendre, ce que je viens de faire.

Il est clair que le ROC à 246M€ est nettement supérieur à la dernière prévision d’au moins 210M€.
Il en est de même pour le RN à 182,2M€ et 10,2% du CA.
Les autres bonnes nouvelles sont:
- la vente de l’Habitat a effectivement rencontré des difficultés auprès de l’Autorité de la Concurrence, mais elle devrait se concrétiser durant le premier semestre 2024,
- le dividende passe de 0,42€ à 0,73€ mais à 33% du RN par action on reste exactement dans les taux habituels (des bonnes années).

MOYEN terme (2024)
On remarquera que dans les perspectives, le management ne donne aucun chiffre d’affaires prévisionnel:

Beneteau a écrit :

PERSPECTIVES
Si la demande reste très soutenue sur les différents segments premiums, l’évolution des taux d’intérêt
provoque de l’attentisme chez certains plaisanciers et conduit également les concessionnaires à
réduire leur couverture de stocks en 2024. Comme communiqué précédemment, le Groupe prévoit
une baisse des stocks des concessionnaires de l’ordre de 100 à 150M€ en 2024, alors que 2023 avait
bénéficié d’un phénomène inverse d’environ 240M€, lié à la normalisation des conditions
d’approvisionnement.
Malgré l’ampleur de ces écarts d’activité, les nombreuses mesures de flexibilité déjà anticipées, comme
la modulation du temps de travail de certains sites français, permettront à la division Bateau de
conserver en 2024 une marge opérationnelle courante comprise entre 7% et 10%. Tandis que ces fortes
variations de stock devraient se neutraliser en 2025, les leviers de croissance et les gains structurels
d’efficacité encore à venir permettront au Groupe de retrouver une marge opérationnelle à deux
chiffres à cet horizon.""

Le CA Bateaux 2023 a été de 1465M€.
Je le majore d’une évolution arbitraire de 7% (encore un coup de pouce sur les prix de vente ?) et je le diminue de l’effet d’une baisse des stocks des concessionnaires de 125M€ ("de 100 à 150M€") et des ventes aux concessionnaires en 2023 qui ont gonflé leurs stocks sans que ces derniers ne soient vendus aux consommateurs finaux ("250M€"), ce qui donne: 1465*1.07 - 125 - 250 = 1200M€ soit -18% par rapport à 2023.
Le yoyo est impressionnant et pourra être corroboré par l’évolution des deux écritures du "floor plan" au bilan.
Nota: Oddo prévoyait 1226M€ pour 2024 le 11/12/2023 …

Il n’est pas évident de répartir correctement ce CA entre les quatre trimestres 2024:
j’ai arbitrairement choisi une répartition 320M€ / 320M€ / 280M€ / 280M€ donc une production assez régulière du fait "des nombreuses mesures de flexibilité déjà anticipées" (depuis fin 2023).

Cela conduirait à un CA T1 à -15%, à un CA T2 à -27%, etc .. et au final un ROC bateaux de 108M€ (9%, donc dans la fourchette des 7 à 10%).

LONG terme (2025 et au delà)
Je reste très positif mais je pense avoir largement le temps de reconstituer une très belle ligne … à un bon prix.

Nota:
Il arrive rarement que des vadeurs perdent leur pari et s’ils sont pris de court par un évènement inattendu ils ont généralement les poches suffisamment profondes pour y faire face.

Un exemple sur Lagardère en 2020:
- le 02/10/2020 Vivendi monte à 27% du K de Lagardère et n’exclut plus d’acquérir la part d’Amber et V. Bolloré n’exclut pas de lancer une OPA.
Le Point par exemple
- "Panique" chez Marshall (entre autres) qui avait déclaré le 16/09 une position en vade de 0,70%, puis 0,80% le 24/09 (cours inférieur à 20€)
=> le cours est alors poussé à la hausse jusqu’à un niveau "indécent" (PH à 28,28€ que l’on ne reverra ensuite jamais) pour permettre de se renforcer en vade avant la baisse puis la sortie de vade en 11 et 12/2020 autour de 20€
=> je ne pense pas que les vadeurs aient beaucoup gagné cette fois là mais je suis quasiment certain qu’ils ont bien "sauvé les meubles"
=> je m’en rappelle encore avec un souvenir ému ! (tout vendu autour de 26€).

Je reste donc confiant: Marshall se rachètera dans de bonnes conditions (11,5€ ?)

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Jbpv (20/03/2024 16h35)

Hors ligne Hors ligne

 

#67 20/03/2024 16h59

Membre (2020)
Top 50 Année 2024
Réputation :   55  

Bonjour Jbpv,

Entre la hausse du dividende, et la cession de l’activité habitat, ne craignez vous pas qu’il y ait suffisamment de catalyseur pour soutenir à court terme le cours de l’action ?

Sans compter une éventuelle baisse des taux.

N’est ce pas prendre le risque de louper une hausse ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #68 20/03/2024 18h41

Membre (2020)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   254  

@yumeria
Je vais essayer de répondre à vos questions:

Dividende
Sa hausse est très significative. Sur les cours actuels, le rendement est de 5,5% ce qui est très élevé et donc très intéressant pour les très gros actionnaires par nature stables comme BERI 21, BERI 210, CDC qui détiennent ensemble 50 millions de titres et 60,7% du K.
Le cours étant volatil, pour un PP ou une sicav, le dividende a beaucoup moins d’importance (mais j’espère bien avoir eu l’opportunité de racheter ma ligne dans de bonnes conditions avant la distribution en juin prochain).

Baisse des taux
Pour Beneteau, aucune importance, voir plus loin
Pour les clients, sans doute un peu tôt, la baisse est répercutée avec retard par les organismes de crédit, surtout pour des achats "non immobiliers".

Cession de l’Habitat
Beneteau aura le cash mais n’aura plus le profit généré par cette activité qui est devenue très rentable.
Le ROC 2023 de l’Habitat a été de 39,3M€  soit 13 à 16% d’un PV dans la fourchette de 250 à 300M€, donc est-ce vraiment une bonne affaire ?
Relisez le paragraphe "Solidité financière : 10,2% de résultat net, 247M€ de trésorerie nette"
Beneteau, avant la vente de l’Habitat, a déjà une situation financière "trop" solide.
Dans le premier post de ce fil, du 04/05/2022, j’écrivais:

jbpv a écrit :

"En France, une société comme Trigano pourrait être au moins intéressée par la division "Habitat de loisirs" de BEN (15% de l’ensemble de l’activité)"

Nous y sommes et j’attends la suite …

Cours futur de l’action
Volume du jour:
Euronext: 496.522
Equiduct (Euronext inclus): 767.020
=> un volume très exceptionnel et une grosse différence entre les deux chiffres, signe d’un volume important d’échanges par les PP qui, d’après mes calculs (fragiles) détiennent un pourcentage significatif du K.
=> la hausse du cours: stop ou encore ?
C’est Marshall et les autres vadeurs qui vont en décider: s’ils arrivent à vendre des titres tout en faisant monter le cours la hausse peut encore continuer, mais il y aura ensuite une baisse (voir mon post précédent).

A mon avis, le cours actuel est encore bas par rapport aux résultats 2023 mais déjà haut par rapport aux perspectives 2024.
Il est encore bas par rapport aux perspectives à plus long terme.

Nota:
Il me reste environ 25% de mes cartouches si le cours continuait à monter significativement.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Jbpv (20/03/2024 18h42)

Hors ligne Hors ligne

 

#69 17/04/2024 12h02

Membre (2020)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   254  

On n’arrête pas le progrès !

Libertify (connais pas) a publié le 20/03 une vidéo de son "Top 5 IA" qui comprend l’action Beneteau.
Libertify / Boursorama
A cette date le cours était au plus haut à 13,78€.
Pas de grossière erreur dans les explications: le résultat opérationnel 2024 entre 7 et 10% prévu par le management est évoqué, MAIS il n’est pas fait mention que ce pourcentage très correct doit être appliqué à un CA qui sera en forte baisse (voir mon post #66).
En conséquence, je m’attends à un ROC bateaux 2024 de 108M€ (9% du CA), à rapprocher avec celui de 2022 (131,8M€, 10,5% du CA) et celui de 2023 (206,8M€, 14,1% du CA).
Même si j’étais conservateur, un ROC bateaux de 10% du CA soit 120M€ du CA bateaux serait encore en baisse de 42% par rapport à celui de 2023!
Les conclusions de l’IA basée sur de l’analyse technique sont une fourchette de cours attendue entre 11,60€ et 15,30€, bel écart.

Je pense que la publication du CA T1 le 6 mai prochain sera suivie d’une bonne opportunité d’achat avec un retour du cours entre 11 et 12€. Ne pas oublier que Marshall est toujours positionné sur la valeur depuis le 13 février dernier (ainsi que probablement d’autres vadeurs à moins de 0,5% du K).

Maryse Dupé-Beneteau, la soeur d’Annette Roux-Beneteau qui détient une participation très significative (5,49 millions d’actions soit 6,6% du K, mais très loin derrière Annette Roux (41,8% du K) vient de déclarer à l’AMF une vente le 4 avril de 3000 titres à 13.54€, soit 0,055% de sa détention, bel effort !
La famille Dupé a toujours été extrêmement timorée (ou prudente) mais en général avisée dans ses achats ou ventes de titres Beneteau depuis juillet 2006 (création de leur holding familial ELMA Associés).

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Jbpv (17/04/2024 14h31)

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez les ratios boursiers et l’historique de dividendes de Bénéteau sur nos screeners actions.


Pied de page des forums