PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

#126 16/11/2017 09h37

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   695  

 Hall of Fame 

Les résultats sont IMO loin d’être aussi mauvaise que l’interprétation du marché.
L’effet devise pèse beaucoup sur le trimestre mais cela est une aléa ponctuel qui sera oublié à MT.
La croissance de la production reste bonne (6,5%), les livraisons d’ad blue à leur plus haut historique.
La société semble se préparer à une nouvelle opération de croissance externe.
Je ne vois pas encore de motifs d’inquiétudes à MT.

Je viens de rentrer ce matin à l’ouverture.

francoisolivier a écrit :

Je trouve dans ce communiqué de MGI Coutier beaucoup de maladresse :

1/ La faible performance avec des explications de problème de change avec la devise turc.
Mais en regardant de plus près France -4.6% Turquie : +12.6%
C’est plutot du à une faiblesse des resultats en france

Les performances commerciales sont indépendantes des variations des devises.
La turquie a une activité en croissance de 12,6% mais dans le même temps, la livre turque dévisse de 22% (taux moyen Q3 2016 : 0,30€ / taux moyen Q3 2017 : 0,235). Au final, la croissance du CA en euro est négative pour la zone.
(Nb, on n’a pas les chiffres net pour turquie qui est intégrée dans la zone asie)

Concernant la France, ce n’est pas un marché stratégique et en croissance struturelle. La décroissance ne m’inquiète donc pas !


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #127 16/11/2017 11h29

Membre (2011)
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Entreprendre
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   618  

Un article intéressant sur Boursorama (une fois n’est pas coutume).

Dernière modification par simouss (16/11/2017 11h30)


Eureka

En ligne En ligne

 

#128 16/11/2017 12h15

Membre (2015)
Réputation :   17  

Merci Simouss c’est effectivement la bonne analyse.

Donc on nous annonce une baisse des investissements en 2018, donc il va falloir trouver une belle croissance externe avec un ROI sympa car sinon le cash va s’accumuler très vite en 2018…

Hors ligne Hors ligne

 

#129 16/11/2017 13h16

Membre (2012)
Top 10 Portefeuille
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Finance/Économie
Réputation :   957  

 Hall of Fame 

Bon article en effet… et promis je vais tenter d’écrire génération de trésorerie libre  au lieu de free cash flow désormais big_smile mais que c’est long à écrire…

Et édit pour une question à 2 euros, sans doute déjà posée sur la file et en plus je suis le 1er à dire qu’il ne faut pas surestimer le taux de croissance des véhicules électriques mais à quel point ce que produit MGI est dépendant du moteur à combustion ?

Clairement dans la partie gestion des fluides, la gestion des flux de carburants est exposée. Mais comme ce ne sont pas les seuls produits vendus, je ne sais pas me représenter l’impact. Est-ce que les experts de la valeur auraient une estimation du % de CA exposé à l’arrivée du VE ?

Dernière modification par PoliticalAnimal (16/11/2017 13h24)


Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe. Meduse Paris :)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #130 16/11/2017 18h08

Membre (2015)
Top 50 Portefeuille
Top 50 Actions/Bourse
Réputation :   369  

Isild a écrit :

Bah, ça sent donc le -4% demain !

Bingo : -3,90 !
J’ai eu le nez creux sur ce coup là ! Dommage que je ne l’ai pas eu avant, cela m’aurait évité d’acheter MGI Coutier au plus haut. C’est désormais la deuxième pire ligne de mon portefeuille, derrière Carrefour.
Pourtant, elle me semblait assez "inoffensive" au départ mais finalement elle secoue pas mal la bougresse !

Du coup, Portzamparc a abaissé son objectif de cours à 42,7 euros (au lieu de 44) et Gilbert Dupont à 37,65 euros.
Je ne sais pas si on va la voir sur la prochaine short list de Portzamparc…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #131 16/11/2017 22h43

Membre (2015)
Top 50 Actions/Bourse
Réputation :   238  

PoliticalAnimal a écrit :

Et édit pour une question à 2 euros, sans doute déjà posée sur la file et en plus je suis le 1er à dire qu’il ne faut pas surestimer le taux de croissance des véhicules électriques mais à quel point ce que produit MGI est dépendant du moteur à combustion ?

Clairement dans la partie gestion des fluides, la gestion des flux de carburants est exposée. Mais comme ce ne sont pas les seuls produits vendus, je ne sais pas me représenter l’impact. Est-ce que les experts de la valeur auraient une estimation du % de CA exposé à l’arrivée du VE ?

En gros, dans une voiture électrique, il n’y a plus que 3 gestions des fluides :
- Liquide lave-glace
- Ventilation habitacle
- Eventuellement refroidissement batterie.

A comparer aux multiples circuits d’un moteur à combustion avec plusieurs échangeurs.

Même le liquide de freinage pourrait disparaître au profit de solutions purement électromagnétiques permettant le rechargement au freinage.

C’est la partie majoritaire de l’activité.

La partie mécanismes ne change pas, ni l’activité fabrication et distribution de pièces de rechanges.

Cela dit le phasing out sera progressif donc c’est pas trop inquiétant de mon point de vue, même si je suis bien incapable de parler en terme de % de CA.

De plus, il est possible que des solutions actives en terme d’amortissement soient montées en série à court-moyen terme sur les véhicules grand public et ça créerait de nouveaux circuits hydrauliques à forte valeur ajoutée.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #132 11/12/2017 18h47

Membre (2016)
Réputation :   37  

Lettre Portzamparc du 13/11 concernant l’évolution du marché automobile et, en fin d’article, la façon dont MGIC pourrait en profiter.

Perspectives : Analyses et Marchés - Portzamparc

Automobile 4.0 la révolution est en cours.

Bien… le lien ne fonctionne pas et je ne sais pas comment l’activer.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Phil974 (11/12/2017 18h51)

Hors ligne Hors ligne

 

#133 08/02/2018 18h15

Membre (2011)
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Entreprendre
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   618  

Un bon T4 pour MGIC à +6.4% (+11.1% à PCC) qui permet de finir l’année avec un CA à + 6.3% (+8,2% à PCC). RO 2017 annoncé comme supérieur à 2016 et endettement en légère hausse (mais anecdotique) du fait d’un pic d’investissement sur l’année.

Une dynamique de croissance record a été constatée dans 19 sites à travers le monde (contre 14 sites l’an dernier) avec des niveaux d’activité jamais atteints.

Comme annoncé, les investissements non financiers ont été particulièrement renforcés sur l’année 2017 pour atteindre un pic de plus de 80 M€ sur l’exercice (pour mémoire 53,9 M€ en 2016). Ils seront en baisse sensible dès 2018 puis encore en 2019.

Au 31 décembre 2017, l’endettement financier net du Groupe augmente de 11,6 M€ et s’établit à 24,9 M€. Cette évolution s’explique principalement par l’accélération des investissements.

Pour l’ensemble de l’exercice, compte tenu de la croissance constatée, le Groupe MGI Coutier estime que son résultat opérationnel courant devrait être égal ou légèrement supérieur en valeur à celui de 2016 (le Groupe avait annoncé qu’il serait proche en valeur de celui de 2016).

http://www.mgicoutier.fr/doc/finance/CP … re2017.pdf

Dernière modification par simouss (08/02/2018 18h17)


Eureka

En ligne En ligne

 

#134 08/02/2018 18h41

Membre (2012)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   629  

1024M€, c’est même un peu plus que les 1011M€ attendus par Potzamparc smile

Pour le reste,  comme prévu, fin des gros investissements donc énorme machine à cash…

Hors ligne Hors ligne

 

#135 08/02/2018 18h51

Membre (2015)
Top 50 Portefeuille
Top 50 Actions/Bourse
Réputation :   369  

Machine à cash ? Alors, éventuellement, augmentation du dividende ?

Je ne sais pas comment le marché va accueillir ces chiffres. Quand je vois comment les cours de Vinci et de Klépierre se sont fait descendre aujourd’hui malgré des résultats supérieurs à ce qui était attendu et une hausse annoncé des dividendes, j’avoue que je ne sais plus trop à quoi m’attendre.

Mais comme MGI Coutier a pas mal baissé et que son PER est bas, je me dis que peut-être, on peut avoir une jolie surprise.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Isild (08/02/2018 18h51)

Hors ligne Hors ligne

 

#136 08/02/2018 18h56

Membre (2012)
Top 50 Année 2024
Top 50 Année 2023
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   629  

La publication de Mgi c’est son CA, pas son résultat.

Le résultat et la proposition de dividende, ce sera le 11 avril.

Dernière modification par Geronimo (08/02/2018 18h57)

Hors ligne Hors ligne

 

#137 08/02/2018 20h30

Membre (2013)
Réputation :   148  

Malheureusement, on devrait constater une baisse du RN en 2017.

2016 avait eu 4M € de produits non courant. De plus les charges financières vont augmenter du fait du doublement de l’endettement et la perte de change est supérieure à 2016.

Pour ma part, je m’attends à un ROC de 113 M€ et un RN de 80M€.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Investir75 (08/02/2018 20h41)

Hors ligne Hors ligne

 

#138 16/02/2018 12h46

Membre (2013)
Réputation :   148  

Quelqu’un comprend pourquoi la marge a autant diminué ? 

- dépréciation d’actifs = peu probable dans un marché en croissance!;
- hausse des amortissements = oui du fait de la hausse des investissements mais cela n’explique pas tout !;
- stratégie de croissance du CA au détriment de la marge= fort probable. C’est en tout cas la seule explication que je vois.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#139 16/02/2018 13h55

Membre (2015)
Réputation :   17  

la marge a autant diminué? elle progresse au S1 et nous n’avons pas encore les chiffres pour le S2. Pourquoi cette affirmation?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#140 16/02/2018 13h59

Membre (2013)
Réputation :   148  

Hausse du CA avec un ROC stable…CQFD. Et le RN devrait également être inférieur à celui de 2016 (hors exceptionnels).

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#141 16/02/2018 14h09

Membre (2015)
Réputation :   17  

Source?

LE ROC passe de 11,6% à 12,6% au S2 (soit +10M€)

Le RN passe de 43,8ME à 48,5M€ au S2 (soit +4,7ME)

Anticiper un retournement sur le S2, c’est surinterpréter les communications de MGIC, toujours extrêmement prudentes.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Bamaki (16/02/2018 14h13)

Hors ligne Hors ligne

 

#142 16/02/2018 14h12

Membre (2013)
Réputation :   148  

#133
Le dernier communiqué !

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#143 16/02/2018 14h20

Membre (2011)
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Entreprendre
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   618  

Comme pour PVL le management est toujours très prudent. D’ailleurs la phrase du dernier communiqué précise égal ou supérieur.

Le ROC qui devait être équivalent l’an dernier a fait +40%, au S1 ils ont fait +17%, toujours avec la même phrase lors des résultats annuels.

Ne vous inquiétez pas le ROC sera probablement plus proche des 120/130 que des 110.

Pour le RN la hausse du cout de l’endettement financier sera marginal. L’impact des changes est déjà comptabilisé dans la variation du CA, les autres coûts financiers liés aux changes seront sur les variations de couverture (et sont comptabilisé entre le ROC et le RO habituellement).

J’ai renforcé ma position sur les 32 après revente de 900 PVL, j’ai 2000 titres actuellement. Ces déclarations prudentes des dirigeants sont souvent sources de décrochage du cours qui se réajuste généralement quelques mois après.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par simouss (16/02/2018 14h22)


Eureka

En ligne En ligne

 

#144 16/02/2018 14h33

Membre (2013)
Réputation :   148  

Ce que vous dites est en partie faux Simouss.

Pour être précis, le communiqué dit "stable ou légèrement hausse".

Quant à l’année dernière, voici ce que disait le communiqué :

"Le Groupe MGI Coutier confirme anticiper un résultat opérationnel courant 2016 en hausse, en valeur, par rapport à 2015"

Le ROC sera donc vraisemblablement plus proche de 110 que de 120 ou 130. J’attend un Roc vers 113 du fait des arguments développés plus haut, ce qui indiquerait une baisse de la MO.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Investir75 (16/02/2018 14h40)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #145 16/02/2018 15h12

Membre (2011)
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Entreprendre
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   618  

Pour rappel jusqu’à mi 2016 l’objectif 2018 c’était 1 Milliard de CA et une marge op entre 7 et 8%. Sauf qu’on avait déjà 80 millions de RO pour 2015 donc quand je dis qu’ils annonçaient une stabilité c’était par rapport à ces objectifs.

Vous anticipez donc selon mes calculs une baisse des marges de plus de 15% au S2 (46 millions de RO sur le S2 avec votre estimé à 113).

Honnêtement j’ai du mal à y croire, d’autant plus que vos arguments du message 137 sont basés sur des erreurs d’analyses du compte de résultat et de l’impact des changes comme expliqué dans mon message précédent.

En dehors de ces supputation il va falloir attendre jusqu’au 11 avri. Time will tell.

Dernière modification par simouss (16/02/2018 15h14)


Eureka

En ligne En ligne

 

#146 17/02/2018 17h03

Membre (2013)
Réputation :   148  

simouss a écrit :

Vous anticipez donc selon mes calculs une baisse des marges de plus de 15% au S2 (46 millions de RO sur le S2 avec votre estimé à 113).

Ce n’est pas ce que j’anticipais mais c’est ce que je constate en lisant le communiqué, ce que je ne m’explique pas! (#138)

simouss a écrit :

Honnêtement j’ai du mal à y croire […] Pour le RN la hausse du cout de l’endettement financier sera marginal. L’impact des changes est déjà comptabilisé dans la variation du CA, les autres coûts financiers liés aux changes seront sur les variations de couverture (et sont comptabilisé entre le ROC et le RO habituellement).

Je ne comprends pas votre réponse. Les impacts sur les variations de change sont effectivement comptabilisés entre le ROC et le RO en pertes non courantes. Rien à voir avec le CA qui est en données publiées.

En 2016, on avait 4M€ de produits non courants malgré une perte de change de 14,8M€ (dont 1,39M€ de plus-values nettes sur cession d’actifs).
Avec un effet négatif de 25,2M€ en 2017, on devrait avoir des charges non courantes d’environ 10M€, ce qui impactera le RO et le RN, mais pas le ROC.

j’en reviens à mon interrogation :
qu’est ce qui impacte autant le ROC en 2017 hormis les dotations aux amortissements qui augmenteront? Est-ce effectivement un communiqué très (trop) conservateur ou y aura-t-il d’autres charges (dépréciations? etc?)?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#147 17/02/2018 18h08

Membre (2015)
Réputation :   17  

Depuis que je connais ce dossier, les communications sont ultra conservatrices. Malgré la hausse des investissements, cela n’a pas empêché le ROC et le RN de progresser au premier semestre, je suis presque sur que ce sera encore le cas au second semestre.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#148 17/02/2018 22h43

Membre (2011)
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Entreprendre
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   618  

Investir75 a écrit :

Je ne comprends pas votre réponse. Les impacts sur les variations de change sont effectivement comptabilisés entre le ROC et le RO en pertes non courantes. Rien à voir avec le CA qui est en données publiées.

En 2016, on avait 4M€ de produits non courants malgré une perte de change de 14,8M€ (dont 1,39M€ de plus-values nettes sur cession d’actifs).
Avec un effet négatif de 25,2M€ en 2017, on devrait avoir des charges non courantes d’environ 10M€, ce qui impactera le RO et le RN, mais pas le ROC.

Les impacts de change se font en premier lieu sur la facturation et donc sur le CA et non le RO (avec ici les -25 millions annoncés sur le CA). Ce qui est entre le ROC et le RO ce sont les impacts sur les produits financiers et donc dans ce cas là sur les intérêts de la dette principalement et les éventuelles couvertures liées aux changes.

De plus dans votre raisonnement (qui n’est pas bon je vous le rappelle) une partie de ces pertes de changes sur le CA a été comptabilisé au S1 (où le ROC présentait une croissance de +17%). Vous ne pouvez donc pas de façon licite les impacter totalement sur le S2.

Pour plus de renseignement sur la politique sur le risque de change pour MGIC je vous invite à vous reporter au RA 2016 :

Risque  de  change   :
Les  flux  commerciaux  réalisés  entre  MGI  COUTIER  SA  et  ses  filiales  situées  à  l’étranger  sont  pour  l’essentiel  facturés  en  euros.  En  conséquence,  le  Groupe  n’a  pas  recours,  à  ce  jour,  à  des  instruments  financiers  afin  de  couvrir  ses  flux  commerciaux. (p41)

---

Risques  de  marché
A. Risques  liés  à  la  fluctuation  des  taux  de  change
MGI  COUTIER  exerce  une  activité  qui  repose  essentiellement  sur  des  usines  de  proximité.  De  ce  fait,  le  Groupe  est  peu  soumis  aux  fluctuations  de  change,  hormis  pour  la  conversion  comptable  des  états  financiers.  Les  principales  devises  utilisées  sont  l’euro  (pour  47,4  %  de  l’activité),  le  dollar  américain  (pour  24,0  %)  et  la  couronne  suédoise  (pour  6,5 
%).  Aucune  couverture  des  risques  de  change  n’a  donc  été  mise  en  place. (p52)

---

2.9.  Opérations  en  devises
Les  charges  et  produits  en  devises  sont  enregistrés  pour  leur  contre-valeur  à  la  date  de  l’opération.  Les  créances  et  dettes  en  devises  sont  valorisées  au  cours  de  change  en  vigueur  à  la  date  de  clôture.  La  différence  résultant  de  l’actualisation  des  dettes  et  créances  en  devises  au  cours  de  clôture  est  portée  au  bilan  en  écarts  de  conversion.  Les  pertes  latentes  de  change  font  l’objet  d’une  provision  pour  risques. (p63)

http://www.mgicoutier.fr/doc/finance/MG … el2016.pdf

Enfin votre règle de 3 entre le produit non courant (impact de 4 millions que vous citez entre le ROC et le RO) et le cout du change n’a aucun sens.

Il n’a premièrement rien à voir avec les pertes de changes et en plus c’est un gain (exceptionnel) et non une perte !

Vous ne pouvez pas extrapolez qu’il va être multiplié par le ratio 25/14.8 car il n’y a encore une fois aucun rapport. On peut juste ce dire qu’on aura pas ces +4 millions d’exceptionnel cette année (dont +1,269 millions était sur le S1 2016 et donc déjà dans la balance de comparaison du beau S1 2017).

http://www.mgicoutier.fr/doc/finance/MG … el2016.pdf

Par rapport aux investissements de 80 millions sur 2017 il y avait déjà 45 millions sur le S1, qui encore une fois était magnifique, donc l’impact sera même moindre au S2 (diapo 11).

http://www.mgicoutier.fr/doc/finance/MG … ls2017.pdf

En conclusion continuez à vous mettre le cerveau en ébullition sur la guidance ultra prudente du management si vous le voulez mais si vous devez trouver des arguments pour appuyer votre analyse soyez sérieux dans vos devoirs, lisez scrupuleusement les RA, RS et présentation et ne mélangez pas tout dans le compte de résultat.

Dernière modification par simouss (17/02/2018 22h45)


Eureka

En ligne En ligne

 

[+1]    #149 18/02/2018 19h24

Membre (2013)
Réputation :   148  

Simouss,

en propos liminaires…
Je commencerais si vous le permettez par un conseil. Restez humble et évitez d’utiliser à mauvaise escient un ton péremptoire, surtout quand celui-ci se base sur des erreurs d’analyses flagrantes
Je vous rassure, j’ai lu, tout comme vous, les états financiers de MGIC, et il semble que certains points vous aient échappés.
Enfin, essayez de ne pas déformer mes propos comme vous l’avez fait dans votre dernier message (mais j’y reviendrai)

Ce message se veut pédagogique et n’est pas dirigé contre vous. Il servira au moins pour ceux qui souhaitent comprendre l’impact des variations de change dans les comptes consolidés de MGIC et avoir une idée des raisons pour lesquels le ROC et le RN seront moins importants que ce que certains les estiment sur cette file (hors éléments exceptionnels).

1/ Impacts sur les variations de change.

simouss a écrit :

Les impacts de change se font en premier lieu sur la facturation et donc sur le CA et non le RO (avec ici les -25 millions annoncés sur le CA). Ce qui est entre le ROC et le RO ce sont les impacts sur les produits financiers et donc dans ce cas là sur les intérêts de la dette principalement et les éventuelles couvertures liées aux changes.
De plus dans votre raisonnement (qui n’est pas bon je vous le rappelle) une partie de ces pertes de changes sur le CA a été comptabilisé au S1 (où le ROC présentait une croissance de +17%). Vous ne pouvez donc pas de façon licite les impacter totalement sur le S2.

Première erreur. L’impact de change sur l’ensemble de l’exercice est négatif à -25,2 M€.
Contrairement à ce que vous dites, ils ne tiennent pas de la facturation (ce qui peut être vrai pour d’autres entreprises j’en conviens), et cela pour les raisons suivantes  :

1.1 opérations intra-groupe
Comme le rapporte MGIC dans son RA 2016, les flux commerciaux intra-groupe sont essentiellement facturés en euros

"Risque  de  change   :
Les  flux  commerciaux  réalisés  entre  MGI  COUTIER  SA  et  ses  filiales  situées  à  l’étranger  sont  pour  l’essentiel  facturés  en  euros.  En  conséquence,  le  Groupe  n’a  pas  recours,  à  ce  jour,  à  des  instruments  financiers  afin  de  couvrir  ses  flux  commerciaux. (p41)"


Les impacts des variations de change ne se font pas à ce niveau-là.

1.2 flux commerciaux de MGIC avec ses clients/fournisseurs/ect.
Comme expliqué dans le RA 2016, MGIC utilise comme monnaies de fonctionnement les monnaies locales des pays dans lesquels ses filiales sont implantées, cad :
- MGIC US facture en dollars et se fait payer en dollars ;
- MGIC Turquie facture en livres turques et se fait payer en livres turques;
-etc.

Quelques opérations sont réalisées en devises mais c’est une infime partie. Tout ceci est très bien expliqué ici :

"Risques  de  marché
A. Risques  liés  à  la  fluctuation  des  taux  de  change
MGI  COUTIER  exerce  une  activité  qui  repose  essentiellement  sur  des  usines  de  proximité.  De  ce  fait,  le  Groupe  est  peu  soumis  aux  fluctuations  de  change,  hormis  pour  la  conversion  comptable  des  états  financiers.  Les  principales  devises  utilisées  sont  l’euro  (pour  47,4  %  de  l’activité),  le  dollar  américain  (pour  24,0  %)  et  la  couronne  suédoise  (pour  6,5 
%). Aucune  couverture  des  risques  de  change  n’a  donc  été  mise  en  place. (p52)"


L’impact de change n’a donc rien à voir avec la facturation et le CA, contrairement à ce que vous affirmez.

1.3 Consolidation des comptes
Il faut en fait chercher l’explication dans la consolidation des comptes. En effet, pour convertir les états financiers de ses filiales, MGIC utilise la méthode du cours de clôture (il existe deux méthodes de calcul, la méthode du cours de clôture et la méthode du cours historique; je vous laisse vous reporter sur internet aux définitions, pour ceux que çà intéresse).

"Le Groupe applique la méthode du taux de clôture pour la conversion des états financiers des filiales" (p38).

On y apprend notamment que…

"Les différences de change qui résultent de transactions en devises réalisées sur l’exercice sont incluses dans le compte de résultat dans le résultat opérationnel non courant." (p38)

… ce qui vient confirmer ce que je disais dans mes messages précédents. Les variation de changes en 2017 (-25,2M€) auront donc bien un impact non pas sur le ROC, mais sur le RO et indirectement sur le RN.

simouss a écrit :

Ce qui est entre le ROC et le RO ce sont les impacts sur les produits financiers et donc dans ce cas là sur les intérêts de la dette principalement et les éventuelles couvertures liées aux changes.

Encore une fois, vous faites une erreur d’interprétation. L’impact de la variation de change, qui se situe entre le ROC et le RO (autres charges non courantes nettes) sont des impacts liés à l’opérationnel.
Les impacts de change liés au produits financiers (prêts, etc) se situent dans le résultat financier. vous avez le détail dans la note n°5 de l’annexe (p45).

II/Estimation du RO

simouss a écrit :

Enfin votre règle de 3 entre le produit non courant (impact de 4 millions que vous citez entre le ROC et le RO) et le cout du change n’a aucun sens.
Il n’a premièrement rien à voir avec les pertes de changes et en plus c’est un gain (exceptionnel) et non une perte !

Je ne sais pas où vous êtes allé chercher tout çà, ce n’est pas du tout ce que j’ai écrit!

En reprenant les comptes de 2016 (note n°4 de l’annexe p45), nous apprenons que les revenus non courants sont de 4,27 M€ (dont une plus-value de cession de 1,39M€), malgré un impact négatif de change de -14,8M€. Si on retraite la plus-value de cession et que l’on rajoute un impact négatif de change supplémentaire de -10,4M€ (différence de l’impact de la variation de change entre 2016 et 2017), toute chose égale par ailleurs, nous avons une charges non courantes de -7,52 M€.

Malheureusement, MGIC ne détaille pas suffisamment la note n°4 de l’annexe pour se faire une idée plus précise des autres revenus et charges non courantes (MGIC met tous ces produits et charges dans une ligne "autres"). Il est donc difficile d’estimer son montant. Mais comme il est proche de l’équilibre au S1 2017, je garde ce chiffre de -7,52M€ dans mes estimations.

III/ les investissements

simouss a écrit :

Par rapport aux investissements de 80 millions sur 2017 il y avait déjà 45 millions sur le S1, qui encore une fois était magnifique, donc l’impact sera même moindre au S2 (diapo 11).

L’endettement financier brut en 2016 était de 128M€. Au S1 2017, il est de 146M€ (+18M€). Une partie des investissements ont donc été financés à crédit, et devrait l’être également au S2, ce qui aura un impact négatif (bien que très limité je vous l’accorde) sur le RF et le RN.

IV/ Les prévisions et communiqués
Enfin, pour en revenir au côté conservateur des prévisions de la société, il faut également savoir faire la part des choses, et notamment savoir différencier les estimations faites dans les résultats annuels ou semestriels (qui peuvent être conservatrices) du communiqué de presse indiquant le CA annuel, rédigé à une date à laquelle le Groupe a une vision assez précise de ses comptes.
Bien que les communiqués de presse ne sont pas soumis à une relecture ou à un avis des commissaires aux comptes, ils se doivent d’être le plus proche possible de la réalité, sous peine de possibles actions en justice d’actionnaires s’estimant potentiellement floués par une fausse information.

Pour en revenir a cette absence (ou quasi-absence) d’évolution du ROC en 2017, plusieurs éléments peuvent venir l’expliquer :
- hausse des dotations aux amortissements dues aux investissements (impact que j’estime à environ -1,35M€)
- hausse du coût des matières premières et pression à la hausse sur les salaires dans certaines régions (bien que bien maitrisée au S1 2017)
- autres?

Je maintiens donc mon avis sur les résultats 2017 (ROC aux alentours de 113 M€, RO et RN en légère baisse).

Néanmoins, je tiens à préciser (avant que l’on m’en fasse le procès) que malgré des résultats attendus en 2017 moins bons que ce que j’avais prévus initialement, je pense que MGIC est une très belle entreprise et que les résultats 2018 et 2019 devraient être d’une très bonne facture!

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Investir75 (18/02/2018 19h27)

Hors ligne Hors ligne

 

#150 18/02/2018 19h40

Membre (2011)
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Entreprendre
Top 50 SIIC/REIT
Réputation :   618  

Bon j’arrête vous êtes borné dans votre raisonnement, je passe mon tour. Je trouve quand même relativement incroyable que les communiqués nous parlent d’un CA impacté par les taux de change et que vous nous soutenez mordicus que ce n’est pas le CA qui est affecté mais les bénéfices.

«Les différences de change qui résultent de transactions en devises réalisées sur l’exercice sont incluses dans le compte de résultat dans le résultat opérationnel non courant." (p38)

Vous avez regardé le tableau auxquel renvoie cette note ?

Pour ma part je vais arrêter de vous répondre.

Dernière modification par simouss (18/02/2018 19h45)


Eureka

En ligne En ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez les ratios boursiers et l’historique de dividendes d’Akwel sur nos screeners actions.


Discussions peut-être similaires à “akwel (ex mgi coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides”

Pied de page des forums