PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Louve Invest (partenariat) : achetez vos SCPI avec un cashback jusqu’à 3,5% en cliquant ici.

#1 31/01/2024 07h40

Membre (2019)
Réputation :   0  

Bonjour,

D’avance merci de me lire.

Jeune investisseur de 42 ans (bah oui à 42 ans on est jeune smile), je possède 3 appartements (2 baux classiques et 1 abnb) et 1 garage dans une ville touristique de centre val de Loire.
Jusqu’à maintenant tout se passe relativement bien, malgré qu’il y aurait des choses à revoir (les puristes se taperaient la tête contre un mur lol).
Je cherche avant tout à sécuriser mon avenir et celui de mes enfants car je suis papa isolé en essayant de proposer des biens de qualités, bien isolés (car fibre écologique) et à juste prix.

Bricoleur dans l’âme, je m’intéresse à des biens qui aurait des travaux, … beaucoup de travaux. L’idée étant d’éventuellement trouver un bien à moindre prix et le refaire ou le faire refaire.

Pendant les travaux de mon 3ème bien, j’ai remarqué une maison, une grande maison de ville complètement abandonnée. Les fenêtres d’un autre âge cassées, la porte d’entrée à moitié éventrée, et surtout un dépotoir voire une décharge à ciel ouvert à l’intérieur. Pas des poubelles, mais de tout et n’importe quoi.
Une amie habitant presque à côté m’a confirmé que la maison n’a pas bougé depuis ….. depuis voilà et qu’il y avait sans doute des SDF qui y rentraient de temps en temps pour dormir à l’abris.

Or, ce bâtiment est juste magnifique ! Idéalement situé (moins de 10min à pied d’un hyper centre) et dans un quartier pittoresque historique. Des murs extérieurs en très bon état, de la pierre de taille, une belle couverture ardoise (à reprendre tout de même), une magnifique corniche en pierre calcaire, de beaux chien-assis à refaire et d’extérieur, un volume d’au moins 200-250m2 au moins.

Pour faire simple, un beau gâchis.
J’arrive aisément à me projeter mais j’avoue que je fais fasse ici à beaucoup d’inconnues. Après je ne suis pas certain d’avoir le financement pour un tel projet mais là est une autre histoire.

En fait je recherche des retours d’expériences sur ce genre de situation, recherche de propriétaires de biens abandonnés, bonnes pratiques dans une réfection de bâtiment abandonné, etc.

Je vous remercie de m’avoir lu et de vos éventuelles réponses.

Bien cordialement,

Nicolas

Mots-clés : abandonné, expérience, travaux

Hors ligne Hors ligne

 

#2 31/01/2024 08h20

Membre (2020)
Réputation :   84  

Bonjour kukrapoc,

Vous trouverez très probablement des éléments de réponse dans cette file : Maison abandonnée : comment retrouver le propriétaire pour l’acheter ?

Bonne recherche et tenez nous au courant!

Hors ligne Hors ligne

 

#3 31/01/2024 10h02

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3440  

 Hall of Fame 

Quelques remarques :
- Commencer par visiter. On a l’impression que vous n’avez vu que l’extérieur. Or, les SDF rentrent donc vous pouvez rentrer. S’il n’y a pas de verrou ou serrure fermé, il n’y a pas d’effraction. Bien regarder l’état des planchers, de la charpente, etc, pour estimer ce qui devra être refait. Avoir une lampe puissante, voire un projecteur (qui éclaire large, ça permet de mieux prendre en compte l’ensemble). Visiter un jour de pluie est encore plus instructif : on voit par où ça rentre et on comprend l’origine des dégâts que l’on observe.

- Toujours commencer par "faire la commère" : interroger les voisins, les commerçants, la mairie… Il y a beaucoup de probabilité que quelqu’un soit au courant. Avec un peu de chance, on choppe le 06 du proprio.

- Sinon, obtenir le relevé de propriété d’une parcelle, où l’on aura le nom et l’adresse du propriétaire, c’est très simple. On identifie la parcelle par le site geoportail et cadastre. On demande ensuite au CDIF de son département. Beaucoup de sites ou de gens vous disent Cerfa + courrier postal, mais en pratique un simple mail au cdif dont on a trouvé l’adresse mail sur l’internet, ça suffit, pourvu que ce mail vous identifie bien et qu’il identifie bien la parcelle objet de la demande. Notez bien : 1) on peut demander jusqu’à 5 parcelles d’un coup 2) pour décrire correctement la parcelle, il faut nom de la commune + préfixe + section + n° de parcelle. On a tendance à négliger le préfixe car on pense que c’est toujours 000, or c’est faux, suite aux fusions de communes, les communes fusionnées se retrouvent avec comme préfixe les trois derniers chiffres du numéro Insee de l’ancienne commune ; sauf la commune principale de la fusion qui reste en 000. 3) le délai de réponse à cette demande varie entre 1 heure et 3 mois suivant les départements !
Une fois le relevé de propriété obtenu, on a un nom et une adresse (ou bien souvent, plusieurs noms et adresses, dans el cas d’une indivision), commence alors un travail de détective privé… Parfois, les gens sont morts sans héritiers; ou incapables de décider (à l’ehpad)… On peut tomber sur des cas de blocage où on n’arrivera à rien de bon et il faudra savoir laisser tomber.

- il faut faire abstraction des éléments sentimentaux. On s’en fout que le bâtiment soit joli. Un tel bâtiment s’analyse en : en positif, on gagne un terrain constructible + des fondations et des murs (s’ils sont sains) ; en négatif, tout le reste à est détruire, évacuer, et refaire. (EDIT : d’après ma première lecture, j’avais retenu qu’il n’y avait que les murs de bon, et que tout le reste était à refaire ; en vous relisant, c’est peut-être mieux que cela ; mes commentaires seraient alors à adapter en conséquence).  Donc, s’il n’y a que les fondations et les murs à sauver, certes on économise les fondations et les murs, mais le fait de partir d’une enveloppe existante complique terriblement le chantier (et les responsabilités de chacun, et les assurances). Un tel chantier, ce n’est pas du bricolage ! C’est le boulot d’un promoteur. Vous avez intérêt à recourir à un architecte. Vous devriez lire sur ce forum le retour d’expérience de barcarol, qui a été maitre d’œuvre d’un bâtiment ancien, entièrement rénové pour 4000 €/m² (je suppose que c’est sur sa présentation). Lire aussi le retour d’expérience d’une personne qui croyait pouvoir rénover un bâtiment pour 280 k€ mais, après plusieurs années et bien des déboires, a déboursé plus du double : Bed43fr [31] : immeuble de rapport (grosse rénovation) p.2

Pour fixer les idées : si vous l’achetez 500 €/m² et que vous faites 2000 €/m² de travaux, il vous sera revenu à 2500 €/m². Si on trouve dans cette ville de l’immobilier en excellent état pour moins de 3000 €/m², vous devriez laisser tomber ce bâtiment et acheter directement de l’immobilier en excellent état (ou bien, acheter de l’immobilier à rénover mais dont les travaux sont à portée de vos talents de bricoleur).
J’enfonce le clou : si, dans l’exemple où vous l’achetez 500 €/m² et que vous faites 2000 €/m² de travaux, et qu’on on trouve dans cette ville de l’immobilier en excellent état pour moins de 3000 €/m², ce n’est juste pas rentable de s’occuper de cet immeuble. Ca ne vous rapportera que des ennuis.

Vous pouvez bien sûr adapter le raisonnement en fonction des prix de l’immobilier dans la ville d’une part, et de votre estimation des travaux d’autre part, mais je répète : attention, ce bâtiment me semble au-delà de vos talents de bricoleur. Ce n’est pas du bricolage, c’est de la rénovation lourde. Et là, les chiffrages s’envolent et les difficultés se multiplient.

Dernière modification par Bernard2K (31/01/2024 10h56)


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#4 01/02/2024 07h19

Membre (2019)
Réputation :   0  

Bonjour Bernard,

Wouah quelle réponse ! Un très grand merci à vous d’avoir pris le temps de me répondre.

Pour le côté "visite", je vois mon amie presque voisine ce soir donc je vais regarder s’il y a possibilité de rentrer bien que je ne suis pas forcément à l’aise à l’idée de rentrer dans un bien de m’appartenant pas.

Pour la démarche au CDIF, c’est noté. Je me renseignerais.

Pour le côté "bricolage", je vous rejoins évidemment à 100%. Je me suis décris en tant que bricoleur effectivement, mais je voulais sous-entendre un bricoleur un peu plus qualifié que d’enfoncer une pointe ou peindre un mur.
Mon papa était artison charpentier-couvreur donc j’ai beaucoup appris dans le gros oeuvre. Et j’ai construit ma maison individuelle seul.
MAIS cela n’empêche pas de garder la tête froide comme vous le dite et vous avez entièrement raison !
Egalement votre réflexion chiffrée est très parlante et factuelle que je ne m’étais pas vraiment faîte. Merci encore.

Pas d’emballage, on se calme, pas d’affecte wink
J’irai voir ce soir si je peux rentrer dedans.

Je vous tiens au courant.

Je vous souhaite une excellente journée.

Cordialement,

Nicolas

Hors ligne Hors ligne

 

#5 01/02/2024 07h52

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3440  

 Hall of Fame 

Pour les gros travaux, même si on sait faire, il reste la question du matériel (échafaudage, grue…), de la main d’œuvre (certains travaux nécessitent d’être deux : qui est l’employeur ? Quid en cas d’accident de travail ?), mais surtout des responsabilités et des assurances : dès qu’on fait des travaux d’ampleur, il faudrait prendre un architecte pour être couvert globalement par son assurance professionnelle de maître d’œuvre, et de son côté souscrire une assurance dommage-ouvrage en tant que maître d’ouvrage. Un particulier n’est pas censé concevoir et réaliser des travaux pouvant affecter la solidité de l’ouvrage. La conception des travaux, c’est le boulot d’un architecte (diplômé, et assuré) , et la réalisation des travaux, c’est le boulot d’une entreprise (compétente et assurée). Alors bien sûr on peut tout faire soi-même à la bonne franquette, mais en cas de problème ultérieur, ça va être un sac de nœuds.

Dernière modification par Bernard2K (01/02/2024 09h48)


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#6 02/02/2024 13h22

Membre (2019)
Réputation :   30  

Pour avoir les coordonnées du propriétaire d’une parcelle il y a encore plus simple.il suffit de créer un compte sur  le site "France cadastre" et de faire la demande depuis ce site. Je l’utilise régulièrement  et selon les mairies, car c’est  la mairie qui répond,  le délai varie de 3  à 15 jours.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 02/02/2024 14h20

Membre (2015)
Top 50 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Invest. Exotiques
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   565  

ENTJ

Bonjour,

Avant d’avoir l’accès ce qui est bien c’est d’avoir la liste des logements vacants ; dans le cadre de la lutte contre la vacance, les collectivités, aidées par l’Etat et ses organismes se sont saisies du problème et ont constituées des bases de données.

LOVAC, données foncières pour l?aménagement | Datafoncier Datafoncier

CEREMA a écrit :

Le traitement LOVAC a été créé dans le cadre du plan national de lutte contre les logements vacants. Lancé en 2020, il vise notamment à outiller les collectivités et services déconcentrés dans le repérage et la caractérisation des logements vacants afin de proposer des solutions de remise sur le marché adaptés aux propriétaires concernés.

Mais "normalement" il faut être un bénéficiaire public pour accéder aux détails qui intéressent l’investisseur privé.
C’est regrettable car l’Etat compte bien sur ces derniers pour la remise sur le marché des logements vacants.


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

#8 10/02/2024 18h03

Membre (2019)
Réputation :   0  

Bonjour,

Merci vraiment d’avoir pris le temps de m’avoir répondu.

Bon et bien le hasard est incroyable. Je suis passé ce matin devant le bien en question et … des panneaux OSB ont été fixés devant chaque ouverture.
J’en déduis donc que le ou les propriétaires se sont réveillés.

Merci encore.

Cordialement,

Nicolas

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums