PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

#1 10/09/2023 19h17

Membre (2015)
Réputation :   169  

INTP

Bonjour,

J’ai fait quelques recherches, mais je ne trouve rien qui réponde plus ou moins à ma question :

En quoi le fait de changer d’indice boursier de référence peut avoir un effet  "systémique/mécanique/industriel (au sens de l’industrie de la finance)" sur le cours d’un titre ?

Exemple : sortir du CAC40 pour rentrer dans le Next 20 (ou l’inverse).
Ou encore : Sortir par le haut du Russell 2000 pour rentrer dans le Russell 1000 (ou l’inverse) ?

Il y a évidemment des logiques de dynamisme des résultats, ou de variation du capital flottant, mais fondamentalement, il y a-t-il des raisons qui feraient qu’il vaut mieux vendre les dernières actions d’un indice ( Par exemple pour le CAC40 Schneider / URW / Téléperformance ) pour acheter les premières du CAC Next20  (Sartorius Stedim/Sodexo/ADP ) ?

Pour dire vrai, je me m’intéresse pas à la barre française des 40, mais à la barre US des 1000 : en quoi
acheter les premiers titres du Russell2000 ( les 2000 titres US plus petits que les 1000 plus gros ) pourrait-il être intéressant ?

J’ai juste trouvé ça, en cherchant un peu :

Forbes - Russell rebalancing

Mais bon, on s’en doutait un peu, à part dire que c’est compliqué, y’a pas grand chose.

Dernière modification par Asinus (10/09/2023 19h19)

Mots-clés : bourse, indice, titre


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

#2 10/09/2023 19h43

Membre (2021)
Réputation :   39  

Tout simplement car elles peuvent, en étant déclassée, sortir des écrans des gérants de fond, ou, plus embêtant des etf physiques concernant l’indice.?

En ligne En ligne

 

#3 10/09/2023 19h50

Membre (2015)
Réputation :   169  

INTP

Bonjour toto27,

Peut-être est-ce le cas à la baisse, quand les titres sont déclassés, ils sortent des etf les référençant. Mais ils entrent aussi immédiatement dans des etf adossés à leur nouvelle classe de capitalisation.

Et vice-versa.

Pas si simple, non ?


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

#4 10/09/2023 20h01

Membre (2019)
Réputation :   206  

Je vous invite à regarder le parcours boursier d’Eurofins depuis son entrée dans le CAC40 il y a 2 ans..

Intuitivement on aurait pu penser que le titre aurait pu bénéficier d’une meilleure visibilité ou profiter de l’appartenance à un indice plus large..

Evidemment un cas ne fait pas loi et il peut y avoir des dizaines de raisons qui font que ce type de titre monte ou descende indépendamment de leur entrée dans un indice différent.

Bien à vous,

Hors ligne Hors ligne

 

#5 10/09/2023 20h09

Membre (2021)
Réputation :   39  

Asinus a écrit :

Bonjour toto27,

Peut-être est-ce le cas à la baisse, quand les titres sont déclassés, ils sortent des etf les référençant. Mais ils entrent aussi immédiatement dans des etf adossés à leur nouvelle classe de capitalisation.

Et vice-versa.

Pas si simple, non ?

Certes, vous avez raison.
Mais intuitivement, j’ai tendance à penser que l’encours du marché " inferieur " est moins important :
Je serai curieux de savoir quel est l’encours sur les etf  sbf 120 vs cac 40?

Ceci dit, comme suggéré par Selden, je pense que l’entree et la sortie d’un compartiment ont moins d’importance que l’évolution des resultats de l’entreprise.
L’exemple d’Eurofins est tellement difficile à analyser que je ne m’y risquerais pas.

En ligne En ligne

 

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.


Pied de page des forums