PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+1]    #1 20/02/2023 11h58

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   3890  

 Hall of Fame 

INTJ

Suite à mon dernier sujet sur la résidence principale, il y a un autre sujet intéressant pour le retraité, ce sont les "villes où il fait bon vivre".

Le retraité (précoce ou non) a un avantage énormément sur l’actif : il n’a plus besoin d’habiter à côté d’un bassin d’emploi, ce qui donne une certaine flexibilité dans le choix du lieu de vie.

Et justement, un des marronniers du Figaro est de nous abreuver de classements des villes où il fait bon vivre, des villes où passer sa retraite…

Cependant, pour suivre attentivement la question, une de mes constatations est que les choses ne sont pas immuables dans le temps.

Le cas de Bordeaux


Au début des années 2000, Bordeaux semblait systématiquement dans le trio de tête des villes où il fait bon vivre avec Nantes et Lyon.

Aujourd’hui, même si Bordeaux reste citée dans ce type de classement, elle est maintenant aussi connue pour sa saturation au niveau des transports (en commun et en voiture), ses prix très élevés depuis l’ouverture de la ligne TGV avec Paris, et son insécurité : La question pas si bête : pourquoi Bordeaux n’est plus "la belle endormie" ? | Actu Bordeaux

Depuis le début du 21e siècle, la capitale girondine s’est bien réveillée en effet mais les locaux regrettent l’inflation record du marché de l’immobilier, un sentiment d’insécurité en hausse ou encore la saturation de la circulation et des transports en commun.

Avant j’y allais régulièrement, aujourd’hui je n’y vais quasiment plus tant c’est une galère pour s’y rendre et se garer… Je trouve aussi qu’il y du "béton" partout.

Le cas de Nantes


Régulièrement citée dans les palmarès, aujourd’hui elle fait souvent la une pour l’insécurité qui s’est fortement développée ces récentes années : Insécurité à Nantes : les agressions physiques bondissent en 2022, découvrez les chiffres de la délinquance | Actu Nantes

En fin de semaine dernière, le classement des « villes les moins sûres du monde » repris par des médias et abondamment commenté sur les réseaux sociaux, par des élus et des habitants, a relancé le débat sur l’insécurité à Nantes (Loire-Atlantique) et dans son agglomération.

Le cas général d’une ville agréable ?


Une constante, c’est que des villes très agréables ont tendance à se pourrir avec le temps car les maires ont la folie des grandeurs : toujours plus d’habitants, toujours plus de tourisme, toujours plus de constructions, toujours plus étendue.

C’est sans doute très bien pour le maire de gérer une ville plus grande (comme le management d’une société cotée est content de faire des opérations de fusion-acquisition pour gérer une plus grosse société), mais pour les habitants déjà présents, le gain n’est pas toujours évident.

La morale de l’histoire


Ma conclusion, c’est qu’il faut faire attention à l’emplacement dans lequel on se trouve dans sa ville, et anticiper d’éventuels changements au niveau des alentours, particulièrement les terrains en friche qui peuvent devenir des immeubles et des routes.

Parce qu’il semble qu’on ait plus juste en supputant que les choses peuvent se dégrader que l’inverse ! :’-(

Mots-clés : cadre de vie, changement, villes

Hors ligne Hors ligne

 

#2 20/02/2023 12h54

Membre (2016)
Réputation :   14  

Je suis encore loin de penser au lieu qui me verrait m’installer en tant que rentier, mais lorsque je lit votre texte, une question me vient :

Ce que vous decrivez n’est-il pas un problème plus global au niveau Francais? Dans l’ensemble des grandes villes, les transports en commun sont insuffisants, les amenagement sont fait pour réduire les gens qui prennent la voiture --> donc plus de bouchons. (d’autant plus que les transports en commun sont loin de pouvoir suffir)
Et pour l’insécurité, à part à la campagne ou tout le monde se connait, je ne connais pas d’endroit ou elle n’augmente pas en France…

Je pense qu’idéalement il faut avoir une residence dans un lieu un peu reculé pour s’assurer une certaine tranquilité, mais ca ajoute des problèmes au niveau santé ainsi qu’au niveau du nombre d’activités possible.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 20/02/2023 13h12

Membre (2013)
Top 50 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   275  

Bof, le fermier chez qui j’ai des abeilles a été laissé pour mort par des français qui faisaient du quad sur ses champs. Il ne se rappelle plus du tout comment il a réussi à se trainer sur 200 mètres pour appeler les secours.

Passage à tabac à coups de casque…

Et les maisons isolées sont intéressantes pour les cambrioleurs.

Dernière modification par koldoun (20/02/2023 13h14)

Hors ligne Hors ligne

 

#4 20/02/2023 13h17

Admin (2009)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   3890  

 Hall of Fame 

INTJ

arkamoon a écrit :

Ce que vous decrivez n’est-il pas un problème plus global au niveau Francais?

Bien sûr, mais il y a un phénomène tout bête :

Avant l’information n’était pas si accessible, il fallait lire, acheter des magazines.

Aujourd’hui, tout le monde peut voir où sont les bons coins (vacances ou lieux de vie) avec internet ou les réseaux sociaux.

Donc vous avez un afflux d’habitants et de touristes dans les bons coins, et la majorité des du temps, les mairies sont ravies et mènent des politiques agressives de construction pour accueillir toujours plus de monde.

Ensuite, ça va très vite : une petite décennie, voire une demi-décennie, et ce qui était super peut devenir médiocre.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 20/02/2023 13h33

Membre (2016)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   1147  

 Hall of Fame 

INTJ

Il y a un cercle vicieux nihilisme -> mal-être -> drogues ou antidépresseurs -> trafic lucratif -> corruption et clientèlisme -> environnement dégradé (insécurité physique et financière, perte des valeurs, …) -> mal-être … qui concerne la majorité des pays occidentaux. Cela semble cyclique, avec une forte influence du climat économique.

Outre-Atlantique des villes comme Seattle ou NYC qui étaient sûres et agréables dans les 90s vont probablement redevenir les trous à rats qu’elles étaient dans les 70-80s. C’est dans ces moments là qu’on peut faire de bonnes affaires. Il est probable que de même, les "métropoles" françaises qui sont devenues des repoussoirs connaissent une renaissance dans les années à venir.

Après, certaines villes ne se remettent jamais d’un tel déclassement, comme Detroit, ou ces sous-préfectures françaises qui ont connu leurs heures de gloire il y a plus d’un siècle et se décomposent depuis les années 70s. L’aspect déterminant semble la dépendance à une industrie locale spécifique, un peu comme Roubaix et le textile. Toulouse par exemple semble vulnérable avec l’influence démesurée de l’aéronautique.

Dernière modification par doubletrouble (20/02/2023 13h39)


✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #6 20/02/2023 13h57

Membre (2015)
Top 50 Année 2024
Réputation :   83  

Bonjour,

Je suis né à Bordeaux et j’y vis depuis près d’un demi-siècle; je crois qu’il faut se garder d’exagérer le poids des décisions politiques sur les changements qui se produisent: ceux-ci résultent de tendances démographiques nationales lourdes (attrait pour les métropoles, pour le littoral, pour le Sud; phénomène du tourisme permanent que vous avez bien relevé et décrit par ailleurs, IH) ou, si l’on veut, de facteurs civilisationnels de fond comme ceux que relève Doubletrouble même si je suis plus sceptique à cet égard.

Tout le reste procède de cela (saturation des voies de circulation, bétonisation, promiscuité/saleté, etc.); les réponses des maires accompagnent plus ou moins bien ce phénomène, mais il n’y a pas de réponse miracle:
- soit on refuse la bétonisation et les prix augmentent encore;
- soit on veut modérer l’inflation du coût des logements et on construit.

Cela dit quand on réside hors des quartiers les plus touristiques et des coupe-gorges, la vie quotidienne des habitants ne connaît pas les bouleversements sur lesquels les journaux insistent à l’envi, hormis la hausse du coût du logement qui frappe les locataires et ceux qui souhaitent acquérir un bien.

Les prix seront d’ailleurs les "juges de paix": même si j’aimerais bien qu’ils baissent pour acheter un peu plus grand que ce que j’ai, je doute sincèrement d’une baisse durable, peut-être parce que j’ai suivi vers 2005-2010 le forum "bulle-immobilière.org" sur lequel tout le monde était à l’affût du moindre signe de baisse, faisait de savants calculs sur les avantages d’être locataire; peu à peu presque tout le monde a fini par se résigner à acheter et le forum a périclité ou mué vers d’autres sujets.

Quant au classement des journaux, il faut bien qu’ils se renouvellent et mettent en avant de nouvelles villes; il s’agirait de vérifier que les critères n’ont pas changé d’une année sur l’autre; il faudrait aussi étudier la façon dont ces différents critères sont pondérés (ainsi selon moi on ne peut pas mettre sur le même plan le nombre de théâtres par habitant et le taux de cambriolage, par exemple, le second me paraissant plus important… mais dans la dernière enquête à laquelle je m’étais intéressé, tous les critères semblaient équipondérés).

Dernière modification par Cornelius (20/02/2023 13h58)

Hors ligne Hors ligne

 

[-1]    #7 20/02/2023 14h59

Membre (2013)
Top 5 Dvpt perso.
Top 50 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Réputation :   185  

Il suffit parfois d’un bon repas (voire plus) pour influencer le journaliste.
Rien de plus arbitraire qu’un classement reposant sur une soi disante "qualité de vie".

Mafo

Hors ligne Hors ligne

 

#8 20/02/2023 22h04

Membre (2018)
Top 20 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 10 Dvpt perso.
Top 50 Expatriation
Top 50 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   531  

ESTJ

Bien d’accord avec l’idée qu’un bon coin peut vite changer négativement….

Dans mon village actuel, il y a quelques années, une brochette de retraités a sensibilisé en manifestant auprès de la population contre à peu près tous les projets des édiles : contre l’arrivée des transports en commun, contre l’intégration dans la métropole qui allait avec, et surtout les impôts locaux qui explosaient plus vite que les projets d’infrastructure nouveaux ne sortaient de terre, contre le PLU, puis contre la fusion des comcom voulue par le préfet, etc….

Pris dans mon quotidien, j’ai regardé cela de loin, mais avec le recul, les anciens ont eu raison sur toute la ligne en gagnant tous leurs combats : ici, toujours pas le bus, on n’est pas dans la métropole mais rattaché à une comcom rurale pas vraiment voisine, interdit de construire plus d’un étage, et on est resté un havre de paix à comparer du glissement des communes voisines qui elles, font le concours de la plus grosse police municipale pour régenter les incivilités, quand ici on en est à discuter de la pose d’une camera de surveillance à titre préventif …. Peut être sans rapport avec ce refus de tout (ou pas..) on est la dernière commune du coin toujours dépourvue de la fibre, alors que personne n’a manifesté contre…

En rigolant, je compare mon village gaulois à Carmel by the sea, en disant au maire qu’il n’égalera toutefois jamais le grand Clint pour ses concitoyens 😁.

L’an dernier, le Gang des retraités a obtenu la création d’une piste cyclable pour nous relier à « Gotham city » voisine, au détriment de l’accès voiture qui y perd une voie au passage, rallongeant le temps de trajet, toujours dans la même idée de l’éloignement relatif : le plus drôle est qu’ils ont convaincu le département assez facilement de subventionner, au delà de l’intérêt du projet,  sans doute aussi pour agacer la Métropole  d’une couleur politique différente…


Profiter de ne rien foutre….

Hors ligne Hors ligne

 

#9 20/02/2023 23h35

Membre (2016)
Réputation :   45  

Intéressant ce sujet !
Pour l’heure, je vis dans une commune du Morbihan Sud à 2 km de la mer qui est un havre de paix qui me convient complètement. Le seul souci c’est que les prix de l’immobilier avoisinent les 4000€ les m2 pour un appartement ou une maison, ce qui est négligeable pour un "parisien" mais un peu élevé pour les jeunes actifs du coin ou le retraité que je suis. Dans la ville voisine les prix sont à 5000€ le m2…
Ici il fait vraiment bon vivre mais pour que ça ne change pas doit-on envisager que les prix de l’immobilier réservent cette douceur de vivre aux plus fortunés ?
Il y a quelque temps, j’avais déjà envisagé sur une autre file cette évolution de notre société qui voit des "communautés" un peu plus aisés qui vivent "à côté" du reste de notre société, je crois que nous y allons lentement mais sûrement.


Bossuet : "Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Hors ligne Hors ligne

 

#10 21/02/2023 01h35

Membre (2017)
Réputation :   45  

ISTJ

Bonsoir,

Il conviendrait d’ajouter aussi qu’il faut anticiper l’évolution du climat dans les 10-20 prochaines années.

On a vu la sécheresse extrême l’an dernier, qui sera peut-être pire cette année compte tenu du déficit pluviométrique actuel.

Les villes agréables aujourd’hui, notamment celles du Sud de la France, seront-elles toujours vivables en 2040 ?

Hors ligne Hors ligne

 

#11 21/02/2023 07h50

Membre (2013)
Top 50 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   275  

Je peux me tromper sur toute la ligne, mais par exemple des villes comme Beaune, Langres ou Chaumont m’avaient semblé particulièrement agréables lors de mes courts séjours.

Ni trop calmes, ni trop animées.

Juste une impression?

Hors ligne Hors ligne

 

#12 21/02/2023 08h29

Membre (2021)
Réputation :   54  

Beaune est une ville très agréable à vivre dans laquelle nous allons régulièrement, mais je pense que mon côté grand amateur de vins de Bourgogne porte à avoir un jugement peut être un peu biaisé smile
Une ville dans laquelle je me verrais bien finir mes jours en tout cas.
Vivre dans la région des grands domaines viticoles est un atout, le revers de la médaille étant que les prix de l’immobilier auraient tendance à s’en ressentir, mais il n’y a pas grand chose d’étonnant à ça…

Langres et Chaumont je connais un peu moins, bien qu’y passant assez souvent dans le cadre de mon travail, et je crois effectivement que ce sont deux villes agréables à vivre.

Dans le même coin, ne pas hésiter à aller passer un we à Dijon, très sympathique aussi.


Aide toi, le ciel t'aidera

Hors ligne Hors ligne

 

#13 21/02/2023 08h38

Membre (2013)
Top 5 Dvpt perso.
Top 50 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Réputation :   185  

Bonjour,

Langres, au niveau météo,  c’est pluie et brouillard presque tous les jours d’octobre à mars. Il y fait aussi très froid. Mais il y a un excellent fromage qui pue..si ça peut compenser…
Chaumont est un peu  plus agreable mais ne comptez pas bronzer à longueur de journée.

La côte d’or est sympa mais les prix de l’immobilier sont relativement hauts.

Par contre, je trouve les petites villes du sud-ouest assez attractives : Agen, Pau, Tarbes, Marmande entre autres ( avec une préférence pour Pau au pied des Pyrénées).

Mafo

Hors ligne Hors ligne

 

#14 21/02/2023 08h59

Membre (2013)
Top 50 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   275  

Mafo : je suis belge, donc niveau météo pourrie, je suis blindé :-)

Hors ligne Hors ligne

 

#15 21/02/2023 09h31

Membre (2011)
Top 50 Année 2024
Top 20 Dvpt perso.
Top 50 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   277  

serenitis, le 20/02/2023 a écrit :

Pris dans mon quotidien, j’ai regardé cela de loin, mais avec le recul, les anciens ont eu raison sur toute la ligne en gagnant tous leurs combats : ici, toujours pas le bus, on n’est pas dans la métropole mais rattaché à une comcom rurale pas vraiment voisine, interdit de construire plus d’un étage, et on est resté un havre de paix à comparer du glissement des communes voisines qui elles, font le concours de la plus grosse police municipale pour régenter les incivilités, quand ici on en est à discuter de la pose d’une camera de surveillance à titre préventif …. Peut être sans rapport avec ce refus de tout (ou pas..) on est la dernière commune du coin toujours dépourvue de la fibre, alors que personne n’a manifesté contre…

La clé est à mon sens pas liée aux infrastructures mais plutôt au contrôle de l’urbanisation.
Si on empêche l’urbanisation à outrance, ca limite grandement les problèmes et ca valorise la ville.
Et à mon sens : pas d’infrastructures = la mort de la ville à terme. Car dans 15-20ans, qui voudra habiter dans une ville sans fibre par exemple.

Par contre, ville pas trop loin d’un pole urbain + investissement dans les infrastructures + contrôle fort et pérenne de l’urbanisation = une belle ville qui sera prisée et dont l’immobilier prendra de la valeur qui attirera des profils avec de l’argent. Cela permettra d’encaisser des taxes pour réinvestir.
Le bémol c’est la pérennité de l’urbanisation.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #16 21/02/2023 09h53

Membre (2013)
Top 50 Année 2023
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Invest. Exotiques
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   327  

Habitant une zone rurale pure (qui est malgré tout une station balnéaire), je me sentirais strictement incapable de vivre à l’année en ville. J’y ressens un sentiment de liberté incroyable qui me quitte dès que je vais en ville où tout devient lent malgré une fausse agitation : les déplacements, les rendez-vous etc etc

La problématique des déserts médicaux se pose, mais elle se posera à peu près partout dans très peu de temps : les principales villes de la région sont déjà impactées.

Hors ligne Hors ligne

 

#17 21/02/2023 10h09

Membre (2016)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   1147  

 Hall of Fame 

INTJ

Kabal a écrit :

Car dans 15-20ans, qui voudra habiter dans une ville sans fibre par exemple.

Quand on voit la vitesse de Starlink, il n’est pas du tout évident que dans 15-20 ans la fibre soit perçue comme un atout majeur.

Quant au contrôle de l’urbanisation, il est loin d’être entièrement entre les mains de la mairie. Toutes les communes de plus de 3500 habitants doivent avoir 25% de logements sociaux d’ici 2025 - et seules les plus riches d’entre elles pourront défier cette règle sur la longueur en s’acquittant de lourdes amendes ( Le top 20 des amendes infligées aux villes «anti-HLM» ).

Pour passer la décennie troublée qui s’annonce dans le calme, il est probable que beaucoup choisissent de vivre dans l’une de ces enclaves bourgeoises, ou pour ceux qui ont moins d’argent, dans un village comme le décrit Serenitis. Avec Starlink et une gare/un aéroport pas trop loin, "the world is your oyster".

Range19 a écrit :

La problématique des déserts médicaux se pose, mais elle se posera à peu près partout dans très peu de temps : les principales villes de la région sont déjà impactées.

Avec le nombre de soignants qui ont perdu leur emploi récemment, il serait intéressant qu’une véritable médecine privée puisse émerger, hors du joug du système social. Je serais prêt à payer assez cher pour avoir un vrai médecin de famille à l’ancienne, qui connaisse notre historique particulier, passe à domicile, et soit libre de prescrire ce qu’il juge pertinent.

Dernière modification par doubletrouble (21/02/2023 10h17)


✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 21/02/2023 10h37

Membre (2011)
Top 50 Année 2024
Top 20 Dvpt perso.
Top 50 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   277  

Pour Starlink attendons de voir ce que ca donne une fois la technologie mature et compétitive mais l’idée est la même. L’infrastructure n’est pas le frein au bien vivre mais c’est l’urbanisation à outrance qui l’est.

Et ce que vous dites revient exactement à ce que je disais :

Auto-quote a écrit :

Cela permettra d’encaisser des taxes pour réinvestir.

Je pensais exactement à ces amendes. Une commune peut freiner en payant les amendes et les riverains seront contents de la payer pour maintenir leur havre de paix. Et ca attirera certains types de riverains et en écarteront d’autres.

Hors ligne Hors ligne

 

#19 21/02/2023 11h58

Membre (2020)
Réputation :   10  

doubletrouble a écrit :

Kabal a écrit :

Car dans 15-20ans, qui voudra habiter dans une ville sans fibre par exemple.

Quand on voit la vitesse de Starlink, il n’est pas du tout évident que dans 15-20 ans la fibre soit perçue comme un atout majeur.

Je pense que la 5G ou 6G seront plus rapidement disponibles, et avec un lag bien meilleur que starlink, si vous habitez en france. La plupart des opérateurs proposent d’ailleurs cette solution de 4G pour les zones non couvertes en fibre.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 21/02/2023 15h23

Membre (2016)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   1147  

 Hall of Fame 

INTJ

@p0ulp3 : Un ami qui loge depuis peu dans un château a testé la 4G et Starlink :

Starlink : D/L 240 Mbps, U/L 24 Mbps, ping 56ms
Modem 4G : D/L 3,9 Mbps, U/L 0,33 Mbps, ping 69ms

Il y a une époque ou certains auraient vendu leur âme au diable pour jouer à Counter Strike avec un ping de 56ms (il fallait une double ligne ISDN pour atteindre ce genre de latence insolente).


✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions peut-être similaires à “villes où il fait bon vivre : ça change vite !”

Discussion Réponses Vues Dernier message
9 10 288 30/07/2011 09h05 par Pyrrho
Quel capital pour vivre de la bourse ?  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 23 ]
568 179 467 17/03/2023 00h43 par JemappelleArnaud
91 42 423 06/11/2022 14h37 par pug
70 30 226 26/10/2022 18h34 par GoodbyLenine
83 41 884 01/05/2022 22h43 par Artosis
32 41 412 02/06/2022 09h32 par perecastor
144 43 001 13/06/2023 21h39 par emilienlar

Pied de page des forums