PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Louve Invest (partenariat) : achetez vos SCPI avec un cashback jusqu’à 3,5% en cliquant ici.

#1 30/01/2023 22h33

Membre (2023)
Réputation :   1  

ENTJ

Bonjour,

Une connaissance a fait le schéma suivant, dans lequel je facilite les chiffres pour une compréhension simplifiée. La question que je me pose est de savoir si c’est légal sur le plan fiscal - auquel cas je serais tenté de l’imiter - car ça semble trop facile :

Je possède un appartement A loué nu, qui génère un bénéfice foncier net de 6.000€ sur l’année 2021.

Je possède un appartement B acquis en 2020 (vendu loué), loué nu, qui génère un bénéfice foncier de 4.000€ de janvier à août 2021. Le locataire s’en va fin août 2021.
De septembre à décembre, je fais des travaux (installation cuisine…) pour 9.900€.
Sur 2021, l’appartement B génère donc un déficit foncier net de -5.900€.

Je déclare donc 100€ de revenus fonciers net sur ma déclaration de revenus.

Début 2022, je meuble l’appartement B pour le loué meublé. Sur 2022, je le déclare donc au régime du LMNP. Cela me permet de l’amortir sur la base de sa valeur réelle de 120.000€, et non de sa valeur d’achat de 110.000€ (les travaux précédemment déduits lui ayant donné de la valeur).

-> La question que je me pose est : c’est vraiment légal de faire ça ?
Il semble que oui, puisque les liens que je consulte ça et là sur le net disent simplement que les travaux ne doivent pas avoir généré de déficit foncier au cours des trois années précédentes. Celui-ci par exemple : LMNP - Transformer un logement nu en logement meublé - ComptaCom Investissement

Ici, c’est le cas, puisque les revenus de l’appartement A étaient suffisamment importants pour "absorber" le déficit généré par les travaux.

Mais j’ai l’impression que ça revient à les déduire deux fois, une première fois sur les revenus fonciers, une deuxième fois sur le LMNP par le mécanisme de l’amortissement puisque les travaux donnent (généralement) de la valeur au bien.

Partagez-vous cette analyse ?

Mots-clés : immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), location

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 31/01/2023 00h55

Modérateur (2010)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 50 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2819  

 Hall of Fame 

Certes, mais :
    - ce serait un peu la même chose si vous vendiez le bien (pour 120 000€) début 2022 : vous n’auriez pas à payer d’impôt sur la plus-value générée par la valeur ajoutée apportée par les travaux, car, pour calculer la plus-value, le montant des travaux serait ajouté à votre prix d’achat du bien.
    - le "gain" semble assez mince, voire à la marge, quand on parle de 10k€ pour un bien valant 11 fois plus au départ. ce n’est donc pas ce "gain" qui change la donne au niveau de et investissement.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #3 31/01/2023 08h31

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3395  

 Hall of Fame 

A mon avis c’est illégal car la location nue de l’appartement B a pris fin en août 2021. Il n’y a pas lieu de déduire les travaux de ses revenus fonciers, car ils ne sont pas des charges engagées dans le but "d’acquérir ou conserver le revenu" (sous-entendu : ce revenu foncier).


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#4 31/01/2023 10h55

Membre (2023)
Réputation :   1  

ENTJ

GoodbyLenine a écrit :

Certes, mais :
    - ce serait un peu la même chose si vous vendiez le bien (pour 120 000€) début 2022 : vous n’auriez pas à payer d’impôt sur la plus-value générée par la valeur ajoutée apportée par les travaux, car, pour calculer la plus-value, le montant des travaux serait ajouté à votre prix d’achat du bien.
    - le "gain" semble assez mince, voire à la marge, quand on parle de 10k€ pour un bien valant 11 fois plus au départ. ce n’est donc pas ce "gain" qui change la donne au niveau de et investissement.

Sur la vente, je suis d’accord, et je me serais posé la même question d’un potentiel abus de droit.

Les montants que j’ai indiqués ne sont pas les bons. J’ai pris volontairement des chiffres ronds pour simplifier, mais en réalité :
- prix d’achat initial : 120.000€
- prix estimé début 2022 (et donc base amortissable) : 170.000€
- montant des travaux : 15.000€

La plus-value n’est donc pas lié uniquement aux travaux mais aussi à l’augmentation des prix du secteur, et surtout à la bonne affaire à l’achat (a priori fait avec une décôte car vendu loué, visiblement par un vendeur pressé).

Cela n’empêche pas que selon moi, il y a un risque étant donné que comme le souligne Bernard2K, les travaux n’ont pas été faits en vue de le louer nu.

Néanmoins, le fisc n’ayant que les chiffres de l’année civile et non la temporalité des travaux, j’imagine bien que le risque est quasi-nul. Pour autant je ne prendrais pas forcément le risque de reproduire cette stratégie.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 01/02/2023 04h53

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3395  

 Hall of Fame 

aloisio, le 31/01/2023 a écrit :

Néanmoins, le fisc n’ayant que les chiffres de l’année civile et non la temporalité des travaux, j’imagine bien que le risque est quasi-nul. Pour autant je ne prendrais pas forcément le risque de reproduire cette stratégie.

Je ne parierai pas là-dessus. Cette étude https://www.etudes-fiscales-internation … 582219.pdf relève 200 décisions de jurisprudence en CAA et CE (donc en appel et en cassation) pour les années 2011+2012. Combien faut-il de contrôles annuels pour produire une telle jurisprudence ? Un paquet. Donc, vous avez une chance significative d’avoir un contrôle soit au hasard, soit parce qu’un fonctionnaire a fait : "tiens, le même logement qui passe de nu à meublé, voyons voir". Or, je suis à peu près sûr qu’en cas de contrôle, l’inspecteur vérifierait la temporalité des travaux par rapport aux périodes de location, et tiendrait le raisonnement précédemment exposé : "travaux réalisés sans intention de relouer en nu par la suite, donc travaux ne concourant pas à l’acquisition ou à la conservation du revenu, donc non éligibles en charges".

Si vous lisez attentivement l’étude, vous remarquerez qu’il y a de nombreuses façons de se faire redresser. Il ressort notamment que tous les travaux doivent être justifiés par une facture (et non pas un simple ticket de caisse) identifiant non seulement l’adresse des travaux, mais aussi le logement précis. Qui pense à faire préciser sur ses factures "telle adresse du bien, tel immeuble, appartement n°18 2e étage gauche". Or, les Impôts redressent là dessus, non sans raison, car un paquet de gens doivent faire passer en charges du bien locatif des travaux réalisés sur la RP ou la RS… Idem d’ailleurs pour les autres charges. Une facture de fioul qui ne précise pas quelle cuve a été remplie pourrait bien être la facture de fioul de la résidence principale.

Dernière modification par Bernard2K (01/02/2023 04h55)


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums