PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : optimisation patrimoniale et fiscale sans rétro-commission en cliquant ici.

#26 02/12/2022 19h25

Membre (2022)
Réputation :   3  

@Pug, vous n’êtes pas paresseux! Ne vous identifiez surtout pas au message de Phillipe.

Sachez qu’il existe un domaine de recherche terrifiant nommé "la neuroscience des consommateurs".
Des dizaines d’études, centres de recherche et conférences permettant à qui veut de grignoter chaque jour un peu plus votre temps-attention. Ils monopolisent littéralement les IRM pour comprendre toujours mieux comment s’approprier votre volonté.

Vous êtes simplement mille fois moins bien armé que ces industries qui se battent corps et âme pour votre attention avec des moyens illimité.

Il en résulte que vos neurotransmetteurs sont surement complètement en berne, notamment votre dopamine, et votre manque de passage à l’action n’a rien à voir avec votre paresse, volonté, motivation ou toutes autres "valeurs".

C’est comme si vous souhaitiez courir un marathon sans savoir que vous avez les pieds liés. Aucun volume d’effort ne serait suffisant. (Sans compter Philippe representant parfaitement la société actuelle vous doublant en vous rabaissant)

La connaissance est un excellent point de départ pour sortir de cet enfer. Je vous recommande des recherches du coté des troubles de l’attention (le fameux ADHD), que vous en souffriez ou non, il existe d’excellentes ressources. La compréhension du fonctionnement de la dopamine vous transportera. Elle m’a fait sortir de 20 ans de canapé.

Avec toute ma bienveillance

Ps : En espérant que la liberté d’expression soit permise sur ce forum, sinon je vous souhaite un bon rétablissement

Dernière modification par luimeme (03/12/2022 08h44)

Hors ligne Hors ligne

 

#27 02/12/2022 22h13

Membre (2015)
Réputation :   19  

Je suis aussi INTP et même si certains me voient très actif de par la réalisation de mes projets, je me suis toujours vu très/trop procrastiner.

Comment ? J’avais toujours eu pour habitude jusqu’à récemment de décompresser en me déconnectant de ma réalité et m’évadant de différentes manières : l’alcool, l’ordinateur, l’apprentissage, les jeux vidéos, les séries et animés… J’avais pour habitude de vivre dans le futur au lieu de vivre dans le présent. D’avoir besoin d’objectifs pour avancer car sinon je n’avais pas de motivation.

Résultat : Problème d’écoute, d’attention, d’ancrage. Je suis très actif dans ma tête et très peu dans mes actes. Je décompresse plus facilement en m’éloignant de moi-même plutôt qu’en me recentrant sur ma personne.

cricri77700 a écrit :

Je pense pas qu’on puisse changer. Quelqu’un qui a l’habitude de procrastiner ne devient pas actif et inversement sur du long terme.

Et non je ne suis pas né comme cela, je le suis devenu. Et je considère que je peux encore changer même si cela demande beaucoup de travail.

Je m’améliore depuis 5 mois de jours en jours sur ce sujet via différentes étapes :
- J’essaye de comprendre mes blocages et de les enlever lorsque ceux-ci proviennent de croyances limitantes et de peur ;
- Je me reconnecte à moi-même et j’améliore mon écoute, encrage et attention via la médiation ;
- Je décompresse en me reconnectant plutôt qu’en me déconnectant : avec la méditation mais aussi des exercices respiratoires ;
- Je fais en sorte d’être plus positif et de croire plus en moi pour me lancer plus facilement via des affirmations positives, EFT, 4 accords toltèques et autres livres en liaison ;
- Je cherche à récupérer de l’énergie en ayant une vie plus saine, en limitant les excès et faisant du sport ;
- Je change mes habitudes et je fais en sorte d’être actif dès le matin. Je vous conseil d’ailleurs "Miracle Morning" et "Réveil matinal, vie maximale" ;
- Je change mes schémas, je me redéfinis et je m’améliore par la pratique via des formations et stages plutôt que de rester sur de la théorie qui me permet de comprendre mais pas de changer ;
- J’accepte enfin de procrastiner sans me rendre coupable car cela fait aussi parti de mes besoins smile.

Dernière modification par blacked (02/12/2022 22h16)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 3   [+6]    #28 02/12/2022 22h48

Membre (2013)
Top 20 Dvpt perso.
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   185  

Bonjour,

je suis une procrastineuse moi aussi, je ne connaissais pas le terme jusqu’à ce qu’une de mes anciennes cheffes me donne un livre sur le sujet.
Je travaille sur le sujet depuis longtemps.

Les trucs qui ont marché pour moi:

- définir des objectifs clairs et qui me font réellement envie. C’est vachement plus motivant de bosser sur un truc qui fait envie. Mais c’est plus difficile qu’il n’y parait. Il ne sert à rien de se fixer des objectifs "pour faire bien", il faut vraiment trouver ses envies profondes, et ce n’est pas si facile.

- pour ce qui ne me fait pas envie: éliminer si possible, déléguer si possible, sinon traiter par lots ou diminuer la fréquence de l’activité en question. Par exemple, je déteste faire les courses au supermarché, j’ai un gros stock de bouffe à la maison et quand j’y vais, je blinde pour un mois ou deux.

- apprendre à dire non: notre temps est limité, notre capacité d’attention aussi. Il faut arriver à préserver ce capital pour ce qui nous intéresse vraiment. Et pour cela il est important de poser des limites et le meilleur moyen de le faire est de refuser que les autres nous pompe notre énergie, notre temps et notre capacité d’attention.

Il y a des petites astuces qui aident au quotidien.
Certaines ont été évoquées: pomodoro, todo list

Il y en a d’autres:

- la règle des 2 minutes, issue de getting things done: quand une tache prend moins de 2 minutes, il faut la faire tout de suite. Ce serait plus long de la reporter. Rien que ça, c’est magique.

- la règle des 10 secondes: on a tendance à toujours aller vers la facilité. L’intérêt de la technique est de rendre l’activité "facile" moins accessible pendant minimum 10 secondes que l’activité "difficile".
Par exemple, en rentrant à la maison après le boulot, on veut faire du sport, mais on finit devant la télé.
Pourquoi?
Parce que le canapé nous tend les bras avec la télécommande posée sur la table basse à portée de main, tandis que la tenue ou le matériel de sport est au fond du placard. Ca va prendre du temps pour le sortir, de se mettre en tenue…. il est plus facile de se poser sur le canapé en moins de 10 secondes et d’attraper la télécommande.

Morallité: il faut rendre l’accès à la séance de sport facile: sortir le materiel, voir la tenue de sport et tout mettre à disposition pour quand on rentre du travail. Il faut rendre l’activité télé plus difficile. Pas besoin de couper le cordon d’alimentation, il peut simplement s’agir de ranger la télécommande dans un endroit qui va demander un effort pour y aller. Naturellement, on a tendance à aller vers le "facile" et dans ce cas, si la tenue et le matériel de sport est prêt devant la porte d’entrée et que la télécommande est au fin fond de la maison, on aura tendance à aller au plus simple à faire dans les 10 secondes qui viennent (ici le sport).   

- faire des pauses: c’est paradoxal, mais je me rends compte que je travaille mieux depuis que je suis à mon compte car je m’accorde des pauses. C’est assez bien expliqué par la technique du pomodoro si on regarde dans le détail. Mais même sans ça, je me suis rendu compte qu’au-delà d’une heure de travail intensif, je ne suis plus efficace. Dans ce cas, je me fais une pause, parfois 5, parfois 15, parfois 30 minutes. Quand je me remets au travail, je suis super efficace et j’abat des tonnes de boulot.
Et parfois, il m’arrive aussi de tout simplement arrêter de travailler. A certains moments, on n’est pas efficace. Ca ne vous arrive jamais de vous trouver devant votre écran d’ordinateur et de vous dire: bon ça fat 2h que je suis devant et concrètement qu’est ce que j’ai fais: rien. Dans ces cas-là, je ferme l’ordi et je vais faire autre chose. Quitte à perdre mon temps, autant que ce soit à quelque chose qui me procure de la joie.

- souvent quand on procrastine, c’est que la tache parait difficile, voir insurmontable. Il faut la découper en petits morceaux et la transformer en action concrète. Exemple: je veux ranger ma maison et qu’elle soit nickel. On découpe : ranger la cuisine, vider la cave, désencombrer le garage…..
Et pour chaque partie découpée, on trouver la première action à effectuer.
Ranger la cuisine=> mettre la vaisselle dans le lave-vaisselle. Une fois qu’on est lancé, on va naturellement continuer à effectuer des taches en rapoprt avec notre objectif. Une fois qu’on a mis la vaisselle dans le lave-vaisselle, on a libéré l’évier qu’on peut laver, puis on s’attaque au plan de travail…..
L’actuon est le meilleur remède à la procrastination. C’est le premier pas qui compte. Les autres suivent naturellement.

- Parfois, quand on procrastine, c’est qu’on est perfectionniste. On ne fait pas, on reporte dans l’attente du "bon moment", d’avoir le "bon matériel"…..
Fait est mieux que parfait!
Il vaut mieux faire une tache de façon imparfaite que de ne rien faire du tout. 

- changer les habitudes une par une. J’ai remarqué que vouloir tout changer d’un coup, c’est compliqué. Il est difficile de modifier une habitude, c’est encore plus difficile de vouloir en modifier 10 à la fois. Je pense qu’il est intéressant de choisir l’habitude qui aura le plus d’impact sur votre vie et de commencer par celle-ci. Il faut au minimum 30 jours pour que l’habitude s’installe.

Voilà, j’espère que ces quelques lignes d’une procrastineuse en remission vous aiderons.


Le matin tu as 2 choix: soit tu retournes te coucher et tu continues de rêver soit tu te lèves et tu vas réaliser tes rêves

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #29 03/12/2022 12h25

Membre (2017)
Top 50 Année 2023
Top 50 Dvpt perso.
Réputation :   149  

Eh bien moi, j’aimerais savoir comment faire pour lever un peu le pied.

Entre les vacances scolaires, je passe à peu près tout mon temps libre et mes week-ends à bosser, et je trouve à peine le temps de m’occuper de mes affaires administratives et des affaires de la vie courante.

Comme je travaille une grande partie du temps sur traitement de texte et sur internet, je m’octroie de temps à autre un moment de répit pour suivre mes investissements et pour consulter - entre autres - ce forum.

Pour voir le verre à moitié plein, j’ai la chance d’avoir des gamins d’une vingtaine d’années qui ne posent pas les problèmes de violence et d’indiscipline désormais omniprésents dans le système éducatif français. Mais alors que j’aimais mon métier autrefois, il est à présent devenu une pénible besogne.

J’entends parfois dire que notre génération est celle qui a le plus de temps libre. Il me semble que ceci était peut-être encore vrai il y a vingt ans. Mais j’entends partout que les rythmes s’accélèrent et que les relations au travail se tendent.

En rapport plus direct, peut-être, avec le sujet de cette file : je suis, par nature, profondément procrastinateur. J’ai pourtant, par la force des choses, acquis le réflexe de faire TOUT DE SUITE toute nouvelle tâche qui se présente, sous peine de me retrouver noyé et de ne jamais l’accomplir.

Finalement, la meilleure technique pour ne pas procrastiner, c’est de ne pas avoir le choix.

Hors ligne Hors ligne

 

#30 03/12/2022 14h26

Membre (2010)
Top 10 Dvpt perso.
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Monétaire
Réputation :   275  

ISTJ

Ours a écrit :

En rapport plus direct, peut-être, avec le sujet de cette file : je suis, par nature, profondément procrastinateur. J’ai pourtant, par la force des choses, acquis le réflexe de faire TOUT DE SUITE toute nouvelle tâche qui se présente, sous peine de me retrouver noyé et de ne jamais l’accomplir.

Cela rejoins ce qu’évoquait Elodie01 : le "quick win". Si cela peut être fait rapidement et sans réel effort, alors GO …..

Ensuite, on peut se trouver totalement sous l’avalanche de "quick win" et ne plus pouvoir se concentrer sur des sujets plus denses et demandant plus de temps et d’attention.

Pour cela, il faut aussi pouvoir se dégager des "quick win". Il faut donc prioriser. La matrice Eisenhower peut être très utile : Matrice Eisenhower

En effet nombre de "quick win" peuvent être délégués.

A+
Zeb


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#31 03/12/2022 16h11

Membre (2018)
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Vivre rentier
Réputation :   142  

Vérifier aussi s’il n’y a pas du tda/h dans l’histoire. Des techniques quand on a un TDA/H
Le 1er conseil de ces techniques est d’être sûr du diagnostique 😉.

🍂🍁🍂🍁

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #32 03/12/2022 18h13

Membre (2013)
Top 20 Dvpt perso.
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   185  

Ours

je crois qu’avant d’exécuter une action, il est important de se poser la question de savoir si cette action a du sens. Si elle est utile. Si elle va faire avancer vos objectifs.
Je crois que pour moins en faire, la première chose à faire n’est pas d’exécuter une action mais de l’éliminer si c’est possible ou la déléguer si on ne peut pas ne pas la faire.

Bon weekend


Le matin tu as 2 choix: soit tu retournes te coucher et tu continues de rêver soit tu te lèves et tu vas réaliser tes rêves

Hors ligne Hors ligne

 

#33 04/12/2022 09h23

Membre (2021)
Réputation :   43  

INTJ

Merci pour ce fil intéressant.

Je souffre surement de TDAH moi même, mais j’ai appris à gérer le problème à l’âge adulte et n’éprouve pas le besoin de me faire diagnostiquer donc je peux pas le garantir.
En tout cas j’ai toujours eu du mal à me mettre au boulot et à m’y maintenir.

Une des choses qui m’a aidé dans la vie c’est de lire le bouquin GTD de David Allen… je dis pas que le livre est une bible de l’efficacité mais dans mon cas il a servi électrochoc et de support à ma transformation en travailleur acharné (alors qu’il ne sert pas à ça).
Les conseils utiles dont je me souviens issus du bouquin sont de mettre dans une même liste TOUTES les choses à faire pour faire confiance à sa liste et s’aider à ne plus penser à "tiens il faudra que je pense à ça", faire une revue rapide quotidienne de tout ça et une revue approfondie hebdomadaire.

Et bien sûr le 0 mails entrant, quand je traite mes courrier je vide entièrement les boites mails soit en prévoyant une action qui y est relative soit en traitant la chose tout de suite (règle des deux minutes)

Le fait de gagner en efficacité quand j’arrive à faire une session de travail d’une heure ou deux me motive à faire ces sessions de travail plus souvent.

Écouter de la musique (sans paroles) pendant mes sessions de travail m’aide à ne pas me disperser et à ne pas concentrer mon esprit sur les oiseaux dehors ou le premier truc qui me passe par la tête.

Et bien sûr se couper des distractions je ne met pas le téléphone en mode avion pour rester disponible pour mes clients, mais j’ai supprimé du téléphone toutes les application qui peuvent représenter une distraction. Je coupe les boites mail par contre les gens avec qui je travaille savent que les problèmes qui nécessitent une action immédiate de ma part se règlent au tel.

Mais cela ne règle pas le problème de la procrastination. Je me suis donc imposé un principe (je ne sais pas d’où il vient, pas de ce bouquin et peut être même est-ce mon propre concept ) : la procrastination productive

En clair, si je doit avancer sur mes projets et que je n’ai vraiment pas envie de le faire, je me force à faire quelque chose à la place qui a un intérêt.
Des fois, le simple fait de rechercher une alternative m’aide à me mettre sur la tache que je n’avais pas envie de faire.

Sinon je fais autre chose que je considère productif : monter en compétence sur un sujet (suivre un bout de formation en ligne, lire un morceau de livre), avancer sur un projet périphérique, y compris personnel (genre aller enlever cette fameuse ronce qui traine depuis un moment, vous savez bien de laquelle je parle n’est-ce-pas ?)… à vous de voir

L’idée est de prendre la décision consciente d’abandonner une session de travail mais que cet abandon permette de débloquer un autre créneau temporel quelque part dans le futur dans lequel je travaillerais.

Et enfin j’ai conduit une étude de ma productivité en mesurant pendant plusieurs mois ma motivation et ma concentration sur une échelle arbitraire que j’ai placé dans un document excel par créneaux d’une demie heure avec des graphiques … cherchez "circadian tracker excel" sur google vous aurez une idée du genre de choses dont je parle.

J’ai ainsi identifié les périodes les plus appropriés au travail et à la concentration, et j’ai calé mon rythme sur ces périodes : le matin de 8h à 11h où je suis très productif sont consacrées au travail concentré, je fais une sieste vers midi car cela améliore ma concentration l’après-midi, mes débuts d’après midi sont consacrés aux réunions et rendez-vous et je recale une heure de travail productif vers 17h. C’est le rythme qui correspond le mieux à MA journée type.

Et enfin je profite de toute période de motivation, y compris le week-end ou le soir après manger.

Cela m’a permis, malgré le fait que je me considère toujours comme un fainéant chronique, de passer ma semaine type de travail de moins d’une trentaine d’heures productives à une bonne cinquantaine.

PS : ha oui et du coup ça me fait penser : j’utilise un outil de time-tracking pour MESURER le temps que je passe à travailler et sur quoi. ça m’aide à facturer mes clients mais j’exporte tout ça dans un tableau de suivi également pour mesurer ma performance.

C’est con mais souvent, quand j’ai envie de rentrer à la maison ça me motive à travailler un petit peu plus pour améliorer ma performance (faire une petite heure pour dépasser le temps de travail de la veille, battre mon record du mois de février ou autre défi idiot qui a simplement vocation à me remettre au boulot)

Dernière modification par Sisyphe01 (04/12/2022 09h36)

Hors ligne Hors ligne

 

#34 17/12/2022 09h52

Membre (2019)
Réputation :   30  

J’ajoute également quelques conseils issus de ma propre expérience sur cette file.

1.
Il est inutile d’être trop ambitieux. Chacun est différent, il est bien de chercher à travailler sur soi mais il vaut mieux se fixer des objectifs de productivité réalistes plutôt que de ne pas s’y tenir. Après tout, glander ça fait du bien.

2.
Je suis 100% d’accord sur le sujet Dopamine, même si je pense qu’il vaut mieux rester pragmatique et trouver des moyens simples de le gérer (n’espérons pas que la société change du tout au tout demain). Ne pas allumer la TV dès que l’on s’ennuie, et ne pas passer sa vie sur son téléphone sont les moyens les plus efficaces (mais pas forcément simples à atteindre). Je pense qu’une bonne base c’est de désactiver les notifications non essentielles, et de glander sur son téléphone uniquement quand on ne veut plus rien faire de sa journée (ou dans des moments "perdus" genre dans les transports).

3.
Le lien entre le sujet de cette file et le TDAH (ADHD) est effectivement avéré pour moi. Je suis persuadé qu’il y a également une certaine proportion d’autistes sur ce forum, qui l’ignorent potentiellement car ils se sont adaptés et habitués à le gérer (et oui, un autiste ce n’est pas un débile mental). En particulier les autistes sont souvent TDAH et peuvent présenter des signes de "dysfonction exécutive". Par exemple, cela peut se traduire par : savoir que l’on veut faire un truc mais ne pas arriver à commencer, ne pas réussir à enchaîner des étapes de manière cohérente pour aboutir à un résultat visé, etc.
Procrastiner, ce n’est pas forcément que de la mauvaise volonté, il peut aussi y avoir de vraies raisons liées à votre manière d’être. Cela ne constitue pas vraiment une excuse (en tout cas dans notre société il n’y a guère de choix que de s’adapter), mais peut aider à mieux se comprendre et à s’accepter, pour in fine mieux gérer la situation.

4.
Le principe de la to do list a longtemps échoué pour moi, mais ce qui a fonctionné c’est :
- Simplifier au maximum le concept, en utilisant mon Smartphone. Une simple application de notes fait l’affaire (mais je conseille de la synchroniser quelque part pour ne pas la perdre s’il arrive quelque chose à votre téléphone…) Si c’est trop chiant, on ne s’y tient pas
- Quand j’ai un peu de temps je regarde ce que je peux faire mais aussi, je supprime des trucs de la liste. Parfois ce sont des choses déjà effectuées, parfois j’accepte simplement que "je ne ferai probablement jamais ça". Si la liste est trop longue, elle ne sert plus à rien
- Dès que je pense à quelque chose que je voudrais faire/pourrait faire, je le note immédiatement (même si je suis déjà couché). Idem pour une potentielle idée cadeau pour un anniversaire. Franchement, je suis bien heureux quand je tombe sur ces trucs notés à l’arrache et que je me dis "ah oui tiens je vais faire ça"
- Je ne m’impose pas de regarder ma to do list tous les jours (car je ne m’y tiendrais pas). Je la regarde quand j’en ai le temps, et je choisis ce que je fais dedans (en essayant de garder un certain sens des priorités, mais parfois il faut se faire plaisir…)
- Pour ce qui est vraiment important, utiliser l’agenda du Smartphone peut aider en mettant des rappels à -1 semaine ou -2 jours par exemple. L’agenda est quasiment ma seule application qui peut envoyer des notifications. Pour les trucs à ne pas oublier, la bonne vieille alarme fonctionne très bien (à condition de ne pas oublier pourquoi on l’a mise big_smile)

5.
Tous les autres conseils sur cette file sont aussi très bons. Ensuite, à chacun de trouver la recette qui fonctionnera pour lui.

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions peut-être similaires à “comment éviter la procrastination et passer à l'action ?”

Discussion Réponses Vues Dernier message
38 8 515 06/08/2019 12h13 par Caratheodory
27 8 613 20/10/2018 21h38 par FD707
6 2 118 10/10/2022 16h54 par afloman
Discussion assez réputée Comment être en forme et en bonne santé ?  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 … 19 ]
463 136 300 18/05/2024 11h47 par InvestisseurHeureux
Discussion très réputée Comment vivre avec un QI élevé ?  Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ]
243 64 347 01/06/2023 01h40 par ChrisNC
89 33 408 13/02/2024 16h43 par MarsAres
94 21 208 14/05/2022 10h11 par mafo

Pied de page des forums

Parrainages Parrainages
Louve Invest
Prosper Conseil

[ Générée en 0.019 sec., 22 requêtes exécutées ]