PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

[+8]    #1 17/12/2019 17h31

Membre (2018)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   284  

-- Contexte --

J’ouvre ce fil suite à l’acquisition de quelques titres, motivé par ce commentaire.
Je tiens donc à remercier gdauph, icare et JeromeLeivrek pour avoir travaillé sur le dossier (analyse LeProjetLynch).

Peter Lynch disait « N’investissez que dans ce que vous connaissez », ça tombe bien, dans une autre vie j’étais client de Starpass (un service BD MultiMedia), Allopass et Rentabiliweb (deux concurrents).

-- Histoire --

BD Multimedia est né en 1986, à l’heure du minitel. D’ailleurs elle compte un certain Xavier Niel à l’actionnariat mais c’est purement anecdotique. La participation est très ancienne, minime et représente une fraction de son patrimoine. N’y voyait pas une startup à fort potentiel.

Entrée en bourse en 1997 sur le marché libre, elle cote depuis 2011 sur Alternext.

La société a eu plusieurs vies, se réinventant sans cesse. Rachat d’un site de rencontres gay au début des années 2000, incursion dans le micropaiement en 2007. Néobanque de par sa solution de carte bancaire sans compte. Opérateur télécoms, plateforme de jeux rémunérés, etc. La liste est longue.

Certes BD Multimédia est toujours resté au stade PME, cependant une telle longévité dans l’ère internet est quasiment inédite.

Aujourd’hui l’activité s’oriente autour de deux pôles, « Service de paiement et néo-banque (division fintech) » et « activité d’édition de sites communautaires ».

-- Actionnariat --



-- Immobilier --

L’entreprise possède 440 mètres carrés dans un immeuble parisien (XIe arrondissement) acquis au début des années 2000.
En fourchette basse et avec une estimation très conservatrice on peut estimer le bien au minimum à 4 millions d’euros.
C’est le genre d’actif de rêve, sous côté dans le bilan (inscrit à 1,1M€), s’appréciant dans le temps, vendu rapidement et qui ne sera pas bradé en cas de liquidation.

-- Les chiffres --



-- Répartition cash flow --



J’ai compilé les données à la main. Pour calculer le S2 2018, j’ai soustrait les chiffres de l’année 2018 à son S1.
Je ne comprends pas la différence de CA de la branche Starpass entre le S1 et S2 2018.

--- Toneo First ---

Une activité lancée en fanfare en 2015. C’est une offre de carte bancaire prépayée délivrable par les buralistes ou les stations-service.
Marché de niche ciblant les classes sociales les moins aisées. Je vous invite à regarder cette interview pour en savoir plus.
À la lecture des rapports financiers le succès n’est pas au rendez-vous.

--- Sites communautaires ---

C’est un peu la partie legacy de BD Multimédia, on trouve divers sites web plus ou moins rémunérateur. À titre d’exemple un site de rencontres gay acheté au début des années 2000.
Elle englobe également la vente de biens sur des marketplaces (dont Amazon en 2019), 1 496 K€ et 1 406 K€ de CA respectivement pour 2017 et 2018.

Ces activités vont être cédées à termes pour se concentrer uniquement sur la partie fintech.

--- Starpass ---

Starpass est une plate-forme de micropaiement par SMS, appel surtaxé et facturation opérateur télécom. Il propose aussi de la carte bancaire, Paypal, Neo Surf (carte prépayée achetée chez le buraliste) etc. mais cela reste marginal. Historiquement Allopass et Rentabiliweb sont plus compétitifs sur les gros volumes. Mécaniquement les clients de Starpass sont plus petits, bien souvent des particuliers alors que la concurrence travaillait davantage avec des petites TPE/PME issu du secteur du jeu.

Aujourd’hui ce business est en décroissance, Starpass ne fait plus l’objet d’investissement et c’est devenu une vache à lait (pour ce qu’il y a encore à en tirer).
Cette niche est en déclin car le secteur du jeu en ligne en était le principal client. La jeune clientèle s’oriente désormais vers les plateformes des majors (Steam, Stadia, ….). Argument supplémentaire et non négligeable le changement des abonnements téléphoniques. Auparavant s’il vous restait du forfait à la fin du mois vous pouviez limiter sa perte en effectuant quelques appels surtaxés. Aujourd’hui tout est illimité et chaque numéro payant vient s’ajouter au prix de votre abonnement de base. Enfin de nombreux FAI bloque désormais par défaut la facturation internet ou du moins permettent à l’abonné de désactiver cette fonctionnalité. Auparavant c’était open bar, le souci c’est qu’il croulait sous les plaintes des usagers.

Sur internet on trouve des commentaires désobligeant à l’égard de Starpass ou de BD Multimédia lié à ce service. Il vaut mieux ne pas en tenir compte, bien souvent il s’agit de vol de téléphonne avec composition de numéro surtaxé. La victime attaque alors une société qui n’est responsable de rien.

À titre personnel j’ai travaillé avec eux pendantes plusieurs années, je n’ai jamais rencontré de soucis.

Pour conclure, à terme cette source de cash flow va tendre vers 0.

-- Payment.net --

Payment.net est un service de paiement par carte bancaire dernière génération éditée par une filiale basé à Hong Kong et lancé en 2017. Si on se limite au site institutionnel et aux rapports financiers nous n’en savons guère plus. C’est très clairement la nouvelle vache à lait de la PME, le catalyseur boursier, passons là au peigne fin !

Q: Une solution « dernière génération », est-ce vraiment si innovant ?
Pas vraiment. La solution implémente juste des APIs. Tous le monde travail comme ça de nos jours, surtout depuis que Stripe a tapé dans la fourmilière en proposant une solution très facile à installer. Paypal s’est empressé de rénover tout son système de paiement B2B.

Q: Qui sont les clients ?
La société ne communique rien. Cependant via divers outils web grand public il est possible de retrouver l’origine du trafic d’un site web.

Voici une petite liste des clients :
- cheaprs-gold.com
- 07-runescapegold.com
- rsgoldfast.co.uk
- rs2goldmart.com
- cheaprs2gold.com
- buyrunescape4golds.com

Principalement des sites de revente de monnaies virtuelles pour jeu vidéo. Je soupçonne fortement que ce conglomérat de site web appartient à un ou deux acteurs maximum.

Q: Pourquoi la société est basé à Hong Kong ?
J’ai ma petite théorie là-dessus. BD Multimédia travail avec des acteurs exotiques. Pour se protéger d’un point de vue juridique ils ont choisi un pays complaisant.

Q: Pourquoi travailler avec des acteurs exotique ?
Marge plus forte et pratiquement pas de concurrent.

Q: Quel est le risque ?
a. Il s’agit d’une poignée de gros client, au moindre départ le CA plonge.
b. Ce genre de site exotique attire forcément la justice. Savez-vous comment on lutte contre les sites de P2P / Warez ? La bonne vieille méthode de taper là où ça fait mal, le porte-monnaie. À l’époque pour fermer Émule Paradise il avait attaqué la régie publicitaire, Net Avenir. 50k d’amende et 8 mois de prison avec sursis pour son gérant (source).

Je ne sais pas si actuellement Payment.net baigne dans le Warez / P2P. En revanche ils ont travaillé par le passé avec UptoBox (similaire à Megaupload en plus petit). L’histoire s’est mal terminé avec une ardoise de 124k (source).

En revanche l’activité de revente de monnaie virtuelle est bien borderline, Activision et Ankama mènent des actions en justice à leur encontre.

-- Surveillance de l’ACPR --

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution est chargée de la surveillance de l’activité des banques et des assurances en France. À ce titre, BD Multimedia en tant qu’établissement de paiement est surveillé par cet organisme. L’autorité dispose d’un réel pouvoir de sanction, Allianz Vie avait écopé de la plus grosse sanction, 50 millions d’euros (source).

Fréquemment l’ACPR effectue des audits, d’ailleurs BD Multimedia a récemment été contrôlé :

Rapport financier BD Multimedia a écrit :

Ce premier contrôle sur site a été instructif pour l’entreprise et lui a permis de définir un plan d’améliorations contenant des outils et procédures pour son établissement de paiement. Le rapport fait néanmoins état de griefs pour lesquels l’activité de paiement pourrait être passible de mesures administratives et sanction et livrera en conséquence un mémoire de défense courant novembre2019 au rapporteur de la commission des sanctions de l’ACPR

C’est assez flou, s’agit-il de petites erreurs à corriger ou un gros manquement ?
Impossible à dire en l’absence d’informations complémentaires.

On peut également s’interroger sur le périmètre de l’ACPR.
Paycom (filiale française) porte la solution Tonéo First. Elle est donc placée sous l’autorité de l’ACPR. Cependant au vu de l’activité, on a du mal à imaginer une lourde sanction financière. L’amende est forcément mise en perspective avec le volume d’affaire et le nombre de clients.

Domicilié à Hong Kong, on peut penser que payment.net est à l’abri.
l’ACPR peut-elle faire valoir son autorité ?

« En dehors de l’EEE, soit il existe une convention bilatérale et on exécute l’accord, soit l’ACPR sollicite, s’il n’y a pas d’accord bilatéral, l’accord de cette autorité compétente, et en averti le courtier contrôlé. » (source)

Depuis le 5 juillet 2019, il existe un accord entre Hong Kong et l’ACPR.
Coopération réelle ou jeu politique ? qui peut le dire… mais sur le papier payment.net peut susciter les foudres de l’ACPR.

-- Conclusion --

4 activités. Starpass en déclin, Toneo First n’a pas le succès escompté, les sites communautaires vont être cédés à termes, ne reste plus que … payment.net !
Les clients borderline nous offre un PER de 2. La réussite de l’investissement passera par deux étapes. Premièrement détecter les clients, si un gros s’en va le CA plonge. Enfin calculer le risque lié aux activités des sites web utilisant la solution. Mon collatéral est une entreprise qui survit depuis l’heure du minitel, si payment.net tombe, BD Multimédia s’en ira faire du conseil comme tous les startups qui échouent dans le web. D’ailleurs, en temps de vache maigre, c’est ce qu’elle a fait (début 2000). L’immeuble estimé à 4M€ me rassure également.

La prudence est de mise si vous souhaitez investir vos deniers.
J’en possède personnellement à hauteur de 3% de mon portefeuille.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Mots-clés : bd multimedia, pea, pea-pme, small cap

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 18/12/2019 15h02

Membre (2014)
Réputation :   99  

En ce qui concerne payment.net, à noter dans le rapport annuel 2018 l’impact de 343K€ en résultat exceptionnel d’une fraude imputable à un prestataire.

[url=https://www.bdmultimedia.fr/files/2019/05/RAPPORT-FINANCIER-2018-WEB.pdf]Rapport annuel 2018, p.21[/url] a écrit :

Dans le cadre d’un contrat de services signé avec un fournisseur, la société BD Multimédia a constaté un manquement grave par un fournisseur dans l’exécution de l’une de ses obligations essentielles contractuelles dont l’incidence financière est de 343 k€ au 31.12.2018.
La société BD Multimedia a mis en place les actions juridiques nécessaires pour la protection de ses intérêts.

En 2018, BD MULTIMEDIA HK LIMITED a contractualisé avec un client de type plateforme/place de marché basé à Hong Kong.
La relation d’affaire s’est dégradée donnant lieu à un différend commercial en cours.
Il est à noter que le client est actuellement en cours de liquidation.
Par décision du 31 décembre 2018, BD MULTIMEDIA, détentrice d’un compte courant ouvert dans les comptes de sa filiale, BD MULTIMEDIA HK LIMITED, a décidé de lui consentir, à effet du 31 décembre 2018, une remise partielle de sa créance à hauteur d’une somme de 364 046 euros sur un total de 890 916 euros. Cet abandon de compte courant a fait l’objet d’une convention avec une clause de retour à meilleure fortune.

Le sujet est encore en cours, pour le moment un gel d’avoirs (Mareva) a été validé par le tribunal de Hong Kong pour ~1.7M$.

Il est dommage qu’aucune référence à ces derniers éléments et leurs impacts sur les comptes de la société n’ait été faite dans le rapport semestriel, à mon sens cela relevait d’une obligation légale.

A titre personnel, je conserve une petite position très spéculative sur le titre.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 14/04/2020 15h24

Membre (2019)
Réputation :   255  

Quelqu’un connait la date de la publication annuelle ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 28/04/2020 18h24

Membre (2018)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   284  

Début mai normalement.

Petit retour d’expérience concernant Starpass. J’utilisais activement cette plateforme de micro-paiement il y a plusieurs années. Désormais mon application est tombé en désuétude et récolte péniblement une centaine d’euros par an. Je décide de me connecter à Starpass pour récupérer mon dû et là surprise. Je vois bien des paiements mais mon compte affiche un solde nul (0,00€). Je prend contact auprès du support le 9 mars, réponse le … 16 avril ! Stupeur, ce n’est pas un bug. Des commissions sont prélevées en dessous d’un certain flux mensuel. Regardez les CGU par vous même.



J’ai failli tomber de ma chaise, en dessous de 15 euros par mois, 100% de votre bénéfice est prélevé par BD Multimédia. hallucinant !

J’ai travaillé pendant plusieurs année avec diverses solutions de paiements (Stripe, Paypal, Allopass, rentabiliweb, etc…) et je n’ai jamais vu ça. Les frais de tenu de compte n’existant nul part dans ce secteur (éventuellement les services bancaires pro. un produit radicalement différent).

Sachant que le micro-paiement s’adresse principalement à des petits éditeurs avec un flux relativement faible. Logique vu le montant des paiements (2 euros pour un SMS).

Cette mise à jour des CGU est intervenu en mai 2018, j’ai vérifié mon historique mail et n’ai reçu aucune notification à ce propos.

La somme est ridicule et je m’en fiche, voyez juste la manière de travailler de BD Multimédia.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 30/04/2020 18h32

Membre (2019)
Réputation :   255  

Repport de la publication au mois de Juin. sans plus de précision.

Source

C’est louche tout ça…
C’est un peu comme on veut chez BD multimédia. Je vais garder mon ticket de loto en attendant cette publication et je vendrai quelle que soit l’issue.

A suivre.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par LoopHey (30/04/2020 18h38)

Hors ligne Hors ligne

 

#6 18/05/2020 12h26

Membre (2019)
Réputation :   255  

Il se passe quelque chose sur cette valeur.

Plusieurs fois, depuis plusieurs semaines, nous avons des échanges de titres assez louches.

Toujours la même méthode :

Toujours un vendeur, qui lâche deux ordres, un de 3000 titres et un autre de 2000 bien en deçà du cours(aujourd’hui, à l’ouverture à 1.69, le vendeur vendait à 1.34 par exemple). En face, un acheteur, toujours avec 5000 titres, toujours dans la position haute dans le carnet d’ordre. Cet acheteur se gave des titres des autres vendeurs (généralement assez peu) puis bien sur bouffe les 5000 titres bien en deçà du cours du gros vendeur. Ce petit train train dur depuis plusieurs semaines.

Bizarre, mais je ne serai pas étonné qu’un acheteur (proche du management) se gave de titres avant la publication qui a été décalée en juin… Mais dans ce cas, qui vend, pourquoi ?

A suivre…

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par LoopHey (18/05/2020 12h44)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #7 04/08/2020 11h18

Membre (2018)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   284  

Les résultats 2019 sont tombés.

• CA 2019 : 7 141k (5 290k en 2018, +35%)
• RN 2019 : 920k (429k en 2018, +114%)

Le soufflet retombe…


À première vu les résultats sont excellents pour un lecteur découvrant le dossier cependant il n’en est rien. Les résultats sont très décevant au S2 2019.

• CA S1 2019 : 5 072k
• CA S2 2019 : 2 069k

• RN S1 2019 : 1 458 k
• RN S2 2019 : -538k

Le RN S2 2018 + S1 2019 (TTM) s’établissait à 2 140k. Par conséquent le RN 2019 de 920k paraît bien maigre. La pépite payment.net semble avoir du plomb dans l’aile.

Carton rouge


1. Retard de publication - trois mois de retard ! - sans aucune explication. Non respect des minoritaires. Aucune communication sur l’activité.

2. Erreur dans le rapport financier

Rapport financier 2091 a écrit :

Le chiffre d’affaires du Groupe s’établit à 7 141 K€ soit une hausse de 6%  (5 290 K€ en 2018)

J’ai vu l’erreur sans sortir ma calculette. C’est quand même assez dingue de fournir un rapport financier avec des erreurs de calcul !

Perspectives


Dans le rapport financier 2019 nous lisons :

BD Multimedia a écrit :

Compte tenu de l’évolution rapide des résultats nous ne communiquons pas de prévisions précises, néanmoins nous informerons le marché au fur et à mesure de l’évolution.

Pour être plus clair « nous n’en savons rien et ne communiquerons pas ».

Avis personnel


J’ai continué à suivre le dossier par curiosité après un S1 exceptionnel mais ce n’était qu’un feu de paille. La pépite payment.net semble avoir profité temporairement de quelques clients véreux prêts à payer de forte commission en échange d’un service réglementé. Les autres activités sont en déclin. Cette société est bancale et pas très saine (éthique). Le non-respect des minoritaires est choquant.

Dernière modification par thomas69 (04/08/2020 17h15)

Hors ligne Hors ligne

 

#8 30/10/2020 13h03

Membre (2012)
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Actions/Bourse
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   718  

Resultats du S1 2020 :
https://www.bdmultimedia.fr/files/2020/ … n-2020.pdf
Enorme chute du CA mais la direction est optimiste ! smile

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 22/01/2021 16h55

Membre (2018)
Réputation :   26  

Le cours s’est envolé sans que j’en comprenne la raison : de 1.18 Vendredi dernier à 2.5 ce jeudi.

D’après le site d’Euronext, le cours est suspendu ce jour ; d’après Boursorama, on aurait un cours théorique au fixing de 5€, ce qui est au dessus du seuil (4.32 à date), cela pourrait expliquer la suspension du cours. En tout cas, étrange pour cette société qui végétait depuis un bon moment.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 10/11/2021 14h48

Membre (2019)
Réputation :   65  

Hello

Le titre Pump beaucoup ces derniers temps sans explications particulières…

Des idées ?

Hors ligne Hors ligne

 

#11 10/11/2021 15h05

Membre (2012)
Réputation :   33  

Il faut aller voir sur le forum Bourso pour comprendre :

il y a une comparaison avec la société "CRYPTO BLOCKCHAIN IND." qui capitalise 800 Millions d’€ pour un CA de 500.000€ , donc "BD Multimedia" qui évolue dans le même secteur devrait capitaliser 1,6 Milliard d’€ avec son CA de 1.000.000€.

C’est logique ! smile

Hors ligne Hors ligne

 

#12 14/11/2021 15h01

Membre (2019)
Réputation :   65  

Oui enfin la capitalisation est de 33m€ donc ça voudrait dire que le titre vaudrait 727€ pour atteindre 1.6mds€ de capitalisation…

En tout cas je suis content d’avoir gardé ma position… J’avais liquidé ma ligne spineguard à tort à l’époque 😅

Je ne serai pas surpris qu’on atteigne les 100€ de cours vu le Pump actuel…

Qui reste dans le bateau ? Ou va rerentrer ?

Dernière modification par peakykarl (14/11/2021 15h26)

Hors ligne Hors ligne

 

#13 22/11/2021 22h42

Membre (2017)
Réputation :   61  

INTJ

Evolution du cours x3 suite à l’augmentation de la liquidité sur le cours.

Boursorama a écrit :

suite à la communication des résultats de l’AGE du 9 novembre 2021, portant sur la modification de la forme des titres, Euroclear confirme que cette évolution sera effective à compter du lundi 22 novembre 2021. A partir de cette date, les actions seront par défaut au porteur. Le choix est laissé à l’actionnaire de les convertir à la forme nominative. En optant pour cette forme, l’actionnaire sera tenu de s’informer de façon autonome, de l’actualité de la société et des dates de tenue des assemblées générales.

https://www.boursorama.com/bourse/actua … =1rEPALBDM

Boursorama a écrit :

Comme annoncé par un communiqué du 16 novembre, la société a procédé à la demande de changement de mode de cotation pour passer du fixing à la cotation continue. Celle-ci sera effective à compter du 24 novembre. Les 2 184 668 titres composant le capital de BD MULTIMEDIA seront traités en continu, de 9h à 17h30.
Compte tenu de cette modification, la société a également demandé la suspension de la cotation de l’action ALBDM à partir du 22 novembre, jusqu’à la mise en place de la cotation continue.

https://www.boursorama.com/bourse/actua … =1rEPALBDM

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 23/11/2021 00h16

Membre (2012)
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Actions/Bourse
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   718  

Bonjour,
Je ne comprends rien à ce que vous écrivez : comment est-ce que le cours a pu faire fois trois suite à la cotation en continue alors que celle ci n’est pas encore effective ?
(Par ailleurs vous parlez d’augmentation de la liquidité,  alors qu’il s’agit d’un passage à la cotation en continu, même s’il peut y avoir conséquence de l’un sur l’autre il n’y a pas équivalence.)

Hors ligne Hors ligne

 

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.


Discussions peut-être similaires à "bd multimedia : fintech de de micro-paiements"

Pied de page des forums