PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

[+4]    #1 13/04/2018 14h34

Membre (2014)
Réputation :   187  

Voici une vidéo toute fraîche sur I&E avec l’équipe au complet !

Info intéressante, bientôt un fond I&E Européen !


Vidéo YouTube

Dernière modification par Tanuky (13/04/2018 14h57)

Mots-clés : indépendance et expansion, mid, pme, small

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+11]    #2 21/04/2018 19h40

Membre (2017)
Top 10 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 10 Invest. Exotiques
Top 5 Crypto-actifs
Top 5 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   2534  

Comme beaucoup sur ce forum, je m’intéresse à I&E comme inspiration pour mon stock-picking. Au-delà de la méthode de stock-picking de W. Higgons, je commence à regarder la façon dont il gère ses positions, afin éventuellement d’en tirer des leçons pour mon portefeuille (même si je suis plutôt buy and hold alors que Higgons a un horizon d’investissement d’environ 3 ans) et de déterminer si ses entrées et sorties de positions sont un signal pertinent.

1ère étape : Reconstituer l’historique du portefeuille I&E

Sur la base des rapports mensuels publiés par I&E, j’ai reconstitué la composition du portefeuille au fil des mois - mais sur le site d’I&E, seuls les 13 derniers rapports mensuels sont publiés : pour mon analyse il me faudrait au moins 3 ans de rapports (sa durée moyenne de détention d’une action), et plus idéalement ! Si quelqu’un sait où je peux trouver des rapports plus anciens, je suis preneur (et je publierai mes résultats d’analyse ici).

Dans la matrice ci-dessous, les 5 premières lignes du portefeuille, ainsi que les 5 suivantes, sont indiquées en bleu plus foncé (avec le rang de ces lignes).



2e étape : Performances mensuelles de chaque action du portefeuille

Evidemment, il est impossible de reconstituer exactement la performance de chaque ligne du portefeuille I&E, car le rapport mensuel n’indique pas les dates exactes d’entrée / sortie, ni les éventuels allers / retours, allègements / renforcements etc. En l’absence de ces informations, une approximation grossière consiste à regarder la performance mensuelle de chaque action du portefeuille (on peut supposer que W. Higgons, par sa gestion active, améliore la performance de chaque ligne par rapport à cette mesure).

Sur les matrices suivantes, la période de détention par I&E est indiquée, pour chaque ligne, par un encadrement en bleu et des performances mensuelles en gras :



A première vue (pour tirer des conclusions, il faudrait une période d’observation plus longue), I&E clôt ses positions de façon efficace, généralement au bon moment : la plupart du temps, une action qu’I&E a vendue semble performer de façon médiocre après la sortie d’I&E. Il y a toutefois des exceptions notables : Aurès Technologies, Fountaine Pajot : sur ces valeurs, I&E est peut-être sorti trop tôt.

3e étape : Performances cumulées de chaque action du portefeuille pendant la période de détention par I&E

La mesure des performances cumulées de chaque action du portefeuille I&E montre l’avantage d’avoir un horizon d’investissement long : W. Higgons garde des actions qui se sont fortement appréciées depuis son achat initial, profitant pleinement de la phase de hausse (difficile de dire s’il fait des allègements pendant ces phases, toutefois). Le résultat est un graphique bien "vert" - j’ai presque manqué de nuances de vert ;-)

En outre, I&E n’hésite pas à couper des lignes qui commencent à plonger (HighCo, U10, Spie), ou qui stagnent (Imerys, Linedata) : très peu de "rouge" sur le graphique. Les récentes expériences d’I&E sur des valeurs non françaises semblent avoir des résultats mitigés (mais c’est dû aussi à la conjoncture boursière moins favorable ces derniers mois).



Certaines (beaucoup) des lignes du portefeuille I&E ont été initiées avant mars 2017 mais n’ayant pas les rapports mensuels avant cette date, j’ai calculé la performance cumulée de ces actions à compter de fin février 2017.

Si quelqu’un sait où trouver l’historique des rapports mensuels, faites-moi signe, please. A terme, je voudrais pouvoir évaluer (objectivement) les performances des meilleurs gestionnaires de portefeuille français sur la base de différents critères (ou "qualités"), par exemple : (1) qualité du stock-picking, (2) timing de l’entrée en portefeuille, (3) timing de la sortie de portefeuille, etc. Idéalement, je voudrais identifier les meilleurs gérants pour chaque "critère", et bien sûr utiliser ces conclusions pour ma propre gestion de portefeuille.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Scipion8 (21/04/2018 19h42)

Hors ligne Hors ligne

 

[+6]    #3 22/04/2018 15h43

Membre (2017)
Top 10 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 10 Invest. Exotiques
Top 5 Crypto-actifs
Top 5 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   2534  

J’ai maintenant reconstitué l’historique du portefeuille I&E sur les 5 dernières années (début des données : avril 2013). Merci beaucoup à Wulfram, Eric18 et Bibike : 3 sources différentes pour régler mon problème de données, moins d’1h30 après mon appel à l’aide, ça c’est de l’efficacité !

Les cases bleu foncé désignent les 5 premières lignes du portefeuille ; les cases bleu de France les lignes 6 à 10 ; les cases bleu clair les autres.





Quelques observations rapides :
- 10 lignes détenues depuis plus de 5 ans constituent le "fond de portefeuille" d’I&E : MGI Coutier, SII, Scor, Aubay, Delta Plus, Albioma, Groupe Guillin, Stef, LDC, Plastic Omnium.
- Depuis un an, I&E est sorti de plusieurs positions de long-terme (>4 ans en portefeuille) : Gévelot, Bonduelle, Euler Hermes, U10, Burelle, Linedata, Infotel.
- Il y a une grande variation dans la durée de détention, autour de l’horizon habituel de 3 ans : certaines positions ne sont tenues que quelques mois. Explications possibles : coups spéculatifs à court terme et/ou sortie précoce de positions perdantes (on y verra plus clair avec les données de performance).

Prochaines étapes de l’analyse :
- Calculer la performance de chaque action pendant la période de détention par I&E (comme dans mon message précédent, qui ne couvrait qu’un horizon de 13 mois).
- Essayer d’identifier d’éventuels patterns de sortie (profit taking & stop loss).
- Analyser le rôle éventuel du momentum (3, 6, 12 mois) dans (i) la constitution d’une nouvelle ligne par I&E, et (ii) la sortie d’une ligne (@Pvbe : effectivement, ça devrait être intéressant).
- Analyser la performance (3, 6, 12 mois) après : (i) sortie du top 5, (ii) sortie du top 10, (iii) sortie du portefeuille.
- En déduire une utilité éventuelle des différents signaux I&E (entrée en portefeuille, entrée dans le top 10, entrée dans le top 5, sortie du top 5, sortie du top 10, sortie du portefeuille) pour l’investisseur.

Je publierai les résultats ici (ça va me prendre un peu de temps, mais maintenant l’étape pénible de la reconstitution de l’historique du portefeuille est passée). @Wulfram : Si l’analyse semble intéressante, je réfléchirai à l’envoyer à I&E, ça pourrait les intéresser (ou les amuser), et peut-être accepteront-ils de nous éclairer ?

@Nor : Wow, votre performance en reprenant le top 5 I&E est impressionnante. Mon portefeuille buy and hold, très diversifié (250 lignes) et très défensif (beta 0,6-0,7), ne surperformant que faiblement face aux indices, je réfléchis à lui ajouter une poche plus offensive et plus spéculative (pas buy and hold), et une stratégie concentrée fondée sur les signaux du portefeuille I&E me semble une idée pertinente.

Une fois l’analyse d’I&E terminée, je réfléchirai à faire la même démarche pour d’autres fonds qui me semblent intéressants dans mon univers coeur de cible (small et mid caps françaises), notamment :
- HMG Découvertes
- Keren Essentiels
(la reconstitution de l’historique étant a priori un peu moins pénible que pour I&E, car les rapports indiquent les entrées et sorties du mois, et non pas la liste complète des actions du portefeuille)

Hors ligne Hors ligne

 

[+14]    #4 24/04/2018 22h14

Membre (2017)
Top 10 Année 2022
Top 5 Portefeuille
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 10 Invest. Exotiques
Top 5 Crypto-actifs
Top 5 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   2534  

Poursuite de l’analyse d’I&E (sur les 5 dernières années) :

1) Performances mensuelles des actions du portefeuille I&E

Remarque : Sur les 96 actions détenues à un moment ou à un autre par I&E ces 5 dernières années, les graphiques ci-dessous en couvrent 90 - les actions françaises. J’ai exclu les 5 actions étrangères achetées dernièrement par I&E (Aperam, Hornbach, Intrum, Polytec, Tecnoinvestimenti) ainsi que Stallergenes, brièvement détenue par I&E en 2016 (les données d’ABC Bourse me semblent moins fiables pour ces actions étrangères, et de toute façon ces positions sont trop récentes pour tirer des conclusions).

Je n’ai pas trouvé les données de cours historiques pour Osiatis (OPA par Econocom en 2013), Montupet (OPA par Linamar en 2015), MPI (fusion / absorption par Maurel & Prom en 2015), Saft (OPA par Total en 2016), donc ces lignes apparaissent en blanc sur les graphiques. Pour Thermocompact, Etam, Cegid, Orolia, Octo Technology, j’ai pu trouver les cours historiques, les cellules blanches indiquent la période après retrait de la cote (toutes ont été l’objet d’OPA). Pour ALD, Spie, GTT, les cellules blanches indiquent la période avant introduction sur le marché.

Une première remarque : le fait que 9 actions sur les 90 actions françaises (10% !) détenues par I&E sur les 5 dernières années aient été l’objet d’OPA - généralement au bénéfice d’I&E - montre un des avantages de l’approche value : quand on cible, comme W. Higgons, des entreprises faiblement valorisées par rapport au marché, on a sans doute plus de chances de bénéficier d’OPA, car les acheteurs industriels regardent aussi les valorisations pour "faire leur marché"….

Ce graphique montre les performances mensuelles des actions de l’échantillon, la période de détention par I&E étant encadrée pour chacune :





J’analyserai en détail ces données dans un prochain message sur le rôle du momentum, mais à première vue, ce graphique suggère que le momentum est moins important pour la décision d’achat d’I&E que pour la décision de sortie.

2) Performances cumulées des actions sur leur période de détention par I&E :

Alors là, les résultats d’I&E sont encore plus impressionnants sur longue période ! Je compte pas moins de 30 baggers (performance > 100% - en nuances de bleu sur le graphique) sur l’échantillon, soit un taux de 30% ! Et encore, c’est sans doute une sous-estimation car (a) je ne tiens pas compte des éventuels aller-retours (non observables), et (b) n’ayant pas de données avant avril 2013, je considère avril 2013 comme point de départ pour les positions existantes à ce moment-là.




Quelques règles de comportement que semble suivre W. Higgons :

- Garder les actions qui ne cessent de monter. Du coup, 6 des 10 premières lignes d’I&E sont des multiple baggers, dont 4 qui sont détenues depuis plus de 5 ans et 4 à +500% ou plus.

- Couper rapidement les positions qui déçoivent après l’achat : dès qu’une action fait -20% (voire -10%), elle a de grandes chances de se faire éjecter du portefeuille (par exemple GTT, Prismaflex, Delfingen et HighCo une première fois avant d’y revenir avec succès, Passat avec laquelle Higgons a été plus patient). Du coup, il y a très peu de "rouge" sur le graphique. La seule exception est CNIM, avec laquelle Higgons a été très patient - et a finalement été récompensé.

- Ne pas se décourager après de premières tentatives infructueuses : Sur plusieurs valeurs, I&E a manifestement subi des revers sur leurs prises de positions initiales (Manutan, Savencia, HighCo, Delfingen, Ipsos), conduisant Higgons à couper ces positions… avant d’y revenir plus tard, avec succès ! Il faut être sacrément sûr de la qualité de son analyse. Pour Manutan, il y a même eu 2 tentatives infructueuses, avant qu’elle se transforme en bagger la 3e fois.

Enfin, il me semble que le momentum joue un rôle dans la décision de vente, mais je vais y revenir plus tard, chiffres à l’appui.

Dernière modification par Scipion8 (24/04/2018 23h51)

Hors ligne Hors ligne

 

[+7]    #5 28/04/2018 11h48

Membre (2011)
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   535  

IE vient de publier son rapport 2017.
Bien qu’ayant déjà 4 mois l’évolution des lignes en 6 mois est intéressante.

Ayant la plupart des lignes en portefeuille je fais des commentaires de tête et je peux faire quelques approximations :

Sorties :
* signifie que j’ai ou ai eu la valeur en portefeuille.
*EULER-HERMER (OPA, j’ai apporté)
BURELLE (sans doute potentiel épuisé)
CHARGEURS (sans doute potentiel épuisé)
*DELFINGEN (sans doute potentiel épuisé, j’ai toujours une petite ligne)
FONTAINE PAJOT (sans doute potentiel épuisé)
PRISMAFLEX (ligne infime, franchement pas ce qu’on peut appeler une belle boite)
*SWORD (sans doute potentiel épuisé, je conserve, belle boite le secteur est porteur)

*LINEDATA (sans doute sur publication décevante, j’ai liquidé aussi ce qui me restait avec un timing pour une fois parfait)
*IMERYS (par lassitude ? Publication un peu décevante ? C’est une boite que j’aime bien et que je trade de facon active)
*HIGH CO (sans doute par déception, je conserve une petite ligne)
*U10 (publications décevantes à répétition. Je conserve trouvant vraiment la valo très faible espérant enfin une belle publication)

Bilan :
1 sortie sur OPA
6 potentiels épuisés
4 déceptions

Achats (avant réouverture du fond) :
*ALD (colle parfaitement aux critères, c’est la seule boite que j’ai acheté volontiers cette année avec Carmila)
*FMU (pourquoi FMU ? peut être juste que la capitalisation correspond au fond. Les foncières on retrouvé un prix attractif. C’est une de mes lignes historiques)
*JCQ (j’en ai acheté aussi sans enthousiasme, encore ce qu’il y a de moins cher actuellement dans la qualité)
HORNBACH (le début de l’exotisme de William)

Bilan :
Peu d’opportunités…
IE va se tourner vers des valeurs exotique avec pour le moment de très mauvais résultats. Je suis persuadé qu’un bon gérant français l’est avant tout par une connaissance trés fine de l’ensemble de la côte qui lui permet de saisir toutes les opportunités.
Vérite en deça des Pyrénées etc… je suis extrêmement sceptique concernant le futur fond européen, pour le moment William a un 0 pointé.

Mouvements :
Toutes les quantités ont variées en 6 mois. IE réalise ne nombreux mouvements et encore on ne peut voir que le résultat sur 6 mois.

Peu de mouvements :
*CNIM (RAS)
*Guillin (on y croit toujours)
*PVL (on y croit toujours)
*MGIC (on y croit toujours)
SII (stratosphérique, le type même d’action qu’on trouve trop cher et qu’on regrete de ne pas avoir acheté)
TRIGANO (il y croit toujours, je me suis trompé sur cette action)
* VIE (RAS)

Les renforcements :
*ALBIOMA (sur bon resultats. Bien que trés réticent j’ai fini par en prendre sur un replis pour une raison ponctuelle)
*ARG (sur bon résultats. La boite la plus prévisible de la côte. Un métronome, ma première ligne je renforce à chaque publication et j’allège un peu quand ca prend 20%)
*AUBAY (sans doute sur bon résultats)
*BON (sans doute sur bons résus)
*DELTA (sans doute sur repli, j’ai renforcé aussi)
*DLSI (bons résus, secteur porteur)
*ELEC (quand on sait pas quoi faire on achète AI et ELEC !)
*ETL (sans doute sur repli, secteur mal-aimé, je trade la valeur trés activement)
*GEV (ligne liquidée par la suite, j’ai fait pareil ca bouge pas assez)
CRIT (bons résus, secteur porteur)
*LDC (bons résus)
*BELIER (bons résus)
*MAN (bons resus)
POM (je ne suis pas la valeur)
*SAV (sur replis)
*SCR (gros renforcement sur replis sans doute par manque d’idée, et valeur la plus liquide. Une de mes valeurs favorites que je trade activement)
*SPIE (sur replis. Une erreur puisque la ligne va être liquidée; J’ai fait pareil)
*STEF (bonne publi)
*SYN (bons résus secteur porteur)
*TES (RAS, je trade la valeur activement)

La conclusion que je tire de ces variations c’est que la majorité des lignes sont renforcées à la suite de bonne publication et une petite partie sur des publications un peu faibles jugées non significative.
Une seule gosse erreur SPIE (Moneta et bibi se sont aussi trompés)

Les allègements :
DERICHEBOURG (allègement, j’aime pas le business)
DEVOTEAM (allègement ca devient très cher, j’en ai eu il y a très longtemps et j’aurais du garder)
*FAURECIA (allègement)
IPSOS (allègement, j’ai jamais eu confiance dans ce business)
*LISI (allègement, bien vu ! j’ai coupé ma ligne sur le PV, j’aurais du alléger plus)
*SOPRA (allègement. J’ai au contraire augmenté ma ligne à chaque résu)

Pratiquement que des boites dont le cours a bien monté et qui deviennent un peu chère.

La conclusion que je tire de ces constatations c’est que le fond n’est pas buy and hold. Les lignes sont travaillées en particulier lors des publications. une bonne publication entraine souvent un renforcement et les renforcements sur publication faible se font avec parcimonie.
En tant que petit investisseur je ne manque pas de renforcer quasi systématiquement une small faisant une bonne publication et de vendre sur une déception. Par contre j’allège quand j’estime qu’une valeur monte sans raison (en général un fond qui monte au capital). J’essaie d’éviter les valeurs qui montent ou baisse avant publication (initiés)


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #6 20/10/2018 21h02

Membre (2011)
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   567  

Pour rappel, un des meilleurs gérants de tous les temps avait perdu 18% de son fonds en un seul jour.

Extrait d’un de ses livres, avec le lundi noir de 1987



18% du fonds, soit 2 milliards d’USD à l’époque, c’est 4.4 milliards USD actuel (source CPI index economagic). Le gérant n’a pas bien mangé le soir même, pensant au PNB d’un pays qui s’était envolé ce lundi là

extrait du même livre :



Avec cette illustration la question est de savoir si un intervenant en bourse qui a été performant depuis si longtemps, l’est toujours et le sera toujours.

L’histoire boursière montre que rien n’est acquis.

Par exemple, Livermoore a fait d’énormes plus-values durant les krachs de 1907 et celui de 1929.
Pour autant il a fini ruiné et s’est même suicidé.
Il a donc été brillant, a même décrit son approche dans son livre How to trade in stocks, mais n’a pas réussi à durer.

WB himself aurait pu prendre un énorme bouillon en 2008 avec sa position sur Goldman Sachs, mais il a (encore) réussi une belle performance sur cette position.

Et des histoires comme ça, il en existe des centaines.

Les gérants restent des hommes.

Factuellement WH aurait du alléger son exposition au secteur auto cet été; mais les futurologues du passé, là aussi, on en rencontre des centaines.

Il est possible qu’il prenne un bouillon sur cette exposition ; il est aussi possible qu’il trouve (encore) un 5 baggers voire plus d’ici 10 ans sur une ligne qu’il possède actuellement.

Autant le marché change, autant les hommes qui appliquent des méthodes performantes restent.

Livermore disait "The pockets change, the suckers change, the stocks change, but Wall Street never changes, because human nature never changes."

Cette vision a traversé le siècle passé et reste d’actualité. Les versions de la bourse 4.0 n’y change rien.


SITE WEB Ici - Twitter Ici

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #7 03/12/2018 21h42

Membre (2016)
Top 10 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1504  

ISTJ

Reporting mensuel d’I&E

36 lignes en théorie (mais seulement 34 listées) 7 % de liquide, des valorisations au ras des pâquerettes.

P/B 1.4 versus 2.1 pour l’indice soit 31% de décote
PER 9.8 pour 19 soit 48% de décote
P/CF 5.9 pour 9.9 soit 40% de décote

Le fonds est derrière l’indice jusqu’à 3 ans, du fait de la forte sous performance depuis un an glissant. Au delà de trois ans le fonds sur-performe toujours massivement.

Vu l’envolée des cycliques ce jour après discussion entre la Chine et les US, le fonds devrait reprendre des couleurs mercredi !

Sortie de Mondo TV*, Tecnoinvestimenti devient Tinexta, entrée de Seche Environnement.

Rapport mensuel fonds Europe

*dans le fonds Europe on apprend un PW pour Mondo qui l’a fait plonger de 48% sur le mois.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par bibike (03/12/2018 21h48)


Parrain InteractiveBrokers Saxo Boursorama ETPL4810 Assurancevie.com ETPL49769 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR Magnolia BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #8 04/03/2020 11h36

Membre (2018)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   284  

Comment choisir un bon fond ?

1. Doit suivre une stratégie claire et discipliné de façon à anticiper ses performances à long terme
La méthode n’a pratiquement pas changé en 33 ans, hors mis l’ajout d’une pincé de momentum.

Note: Il est impossible de prédire les résultats d’un fond s’il ne suit pas de méthodologie. Tout repose sur le présumé "talent" du gérant. A contrario il existe des études sur un ensemble de stratégie.

2. Un track record significatif sur une longue période (plus de 10 ans)
Plus de 2 000%

3. Surperformer régulièrement son indice de performance
Surperformance 3 fois sur 4 (je n’ai pas les chiffres exact mais c’est un truc du genre)

Quand rentrer dans le fond ?

- S’il s’agit d’un fond sans aucune restriction : Lorsque la bourse est le plus bas possible (de façon général).

- S’il s’agit d’un fond spécialisé (géographique, secteur d’activité, taille) lorsque celui-ci a récemment sous-performé.

Pourquoi ?

Les secteurs d’activité, les tailles, les types d’investissements… performent de manière cyclique. Typiquement la mode actuel est au big cap de croissance alors que les small value sont massacrées. Dans quelques années ça sera l’inverse, c’est certain. La seule énigme est "quand cela va-t-il se produire" ?

Conclusion

Acheter fréquemment le dernier fonds qui a sur-performé est une stratégie perdante à long terme.
Acheter un excellent fonds qui a récemment sous-performé est une stratégie gagne à long terme et vous offre en plus un excellent point d’entrée.

Analyse du comportement du forum

Stratégie perdante. Ce fil de discussion a été très animé pendant l’explosion du fonds alors qu’aujourd’hui il est délaissé. Au moment même où celui-ci est bon marché.

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #9 24/03/2020 11h41

Membre (2018)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   284  

Quelques nouvelles de ce fonds.

1.Liquidités au sein du portefeuille

Au mois de février le fonds dispose de 8,6% de liquidités VS 0,1% en janvier. C’est assez curieux de voir le gérant faire du market timing alors qu’il a répété à maintes reprises en interviews être tout le temps investi à quasiment 100%. Il a très certainement voulu profiter des soldes en liquidant plus rapidement que prévue certaine ligne. Le rapport de mars devrait être très instructif à ce sujet.

Le prospectus de présentation du fonds indique tout de même un maximum de 15% de liquidités.

prospectus I&E a écrit :

Les liquidités ne devraient pas représenter plus de 15% de l’actif net du Compartiment France, sauf circonstances exceptionnelles incluant entre autres les demandes de rachat supérieures à 5% de l’actif net

2. Conférence sur l’investissement value

Présentation du process du fonds par le gérant avec un use case (Akwel).
Pas terrible son anglais, mais c’est la première fois qu’il explique son process avec un support en live.


Vidéo YouTube

3. Nouvelle plaquette de présentation

Mise à jour 2020, consulter la plaquette.
Beaucoup plus riche que les présentations précédentes avec des graphiques très interessants, comme un benchmark des meilleurs fonds value small et un historique des performances années après années.

jbpv a écrit :

J’ajoute que son gestionnaire est également un gros (le plus gros ? actionnaire de ses OPCVM) voir les CR annuels sur son site

Exact, 4% de l’actif net pour William Higgons dans sa SICAV.

Dernière modification par thomas69 (24/03/2020 12h01)

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #10 08/04/2020 17h38

Membre (2018)
Réputation :   20  

Bonjour,
Selon les données de valuesignals, ses principaux ratios de valorisation, en date du 07/04/2020, sont les suivants:
P/E     29.73
P/S    1.48
P/B    1.67
P/CF    22.25

William Higgons dit acheter dans les 25% les moins chers de son univers d’investissement selon le critère P/CF. Il a ajouté dans plusieurs de ses interviews (voir messages plus haut) « en règle générale, P/CF inférieur à 7.
Microwave Vision S.A. ne correspond pas à sa stratégie (au minima dans son aspect value).
Cordialement.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Petitjc (08/04/2020 17h40)

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #11 17/10/2020 17h25

Membre (2014)
Top 20 Portefeuille
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   318  

Belle présentation approfondie par le gérant historique de la stratégie d’ensemble du fonds et des dernières actualités en octobre 2020 au lien suivant  :

Prés Oct 2020


"La bourse est le seul magasin où la plupart des clients fuient quand les prix baissent. W Buffet". Portefeuille, Blog

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #12 02/03/2021 18h39

Membre (2019)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   332  

Bonjour.
Analyse des reporting de février.

Europe 02/2021
France 02/2021

Fonds Europe


Achats :

Clasquin
Delta Plus Group
(déjà présent dans le fonds France)
Manitou (déjà présent dans le fonds France)

Vente :

Cyan

Fonds France


Achats :

Clasquin
Vicat
(avait disparu du reporting de décembre)
Viel & Cie (avait disparu du reporting de décembre ; déjà présent dans le fonds Europe)

Ventes :

Albioma (reste présent dans le fonds Europe)
Arkema
DLSI
Focus Home Interactive
Passat
Tinexta


Les commentaires :

Akwel            +38,6% sur le mois        Excellente année 2020
Ipsos            +21,4%                T4 en croissance
Metropole TV        +18,1%                2020 Meilleur que prévu
Derichebourg        +17,9%                Projet d’acquisition en France transformant
Plastivaloire        +17,7%                Bon T1 2020-21
Sword            -4,1%                RAS
Synergie                -5,1%                Travail temporaire souffre
Manutan                -5,1%                Bon T2
Groupe Guillin        -5,3%                Hausse du prix du plastique
Groupe Crit        -6,1%                Travail temporaire souffre

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+6]    #13 11/03/2021 10h09

Membre (2019)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   332  

Bonjour.
Voici mes notes de cette nouvelle interview de WH. Beaucoup de choses on déjà été dites dans de précédentes interventions, il a précisé le terme cash-flow mais moi aussi je ne comprends pas trop ce qu’il vise. Je présente mes notes par thématique, pas dans l’ordre chronologique.

Cash-flow ; compta

P/CF
Cash-flow (CF) = terme impropre. Anglicisme. Pas le même sens en français et anglais (ah bon ?)
En anglais le bon terme est Cash earnings
Le vrai CF c’est trop compliqué : p.ex. le BFR affiché vs en % du CA ; distinguer investissement de maintenance vs croissance
Le FCF serait génial mais c’est trop facile de le manipuler

Edit :
1/ Dans son interview du jour dans "la martingale" Audrey Bacrot dit :
CF = Cash généré = résultat net + dotation aux amortissements (et variation des provisions pour dépréciation d’actifs immobilisés aurait-elle dû mentionner = la MBA )
2/ Contactée par tweeter par un membre (cf. ci-après) elle répond "auto-financement (CAF)" donc on rajoute encore l’impact des cessions sur les bénéfices. On est donc sur l’opérationnel pur de la société.

Verminem - MBA/CAF
Les notions de capacité d’autofinancement et de marge brute d’autofinancement sont proches l’une de l’autre.
La MBA peut être défini comme étant :
Résultat net + dotation aux amortissements + variation des provisions pour dépréciation d’actifs immobilisés.

La différence majeure entre la CAF et la MBA est donc que la MBA n’exclut pas l’impact des cessions sur le résultat contrairement à la CAF. C’est pour cette raison que la notion de MBA décline au profit de celle de CAF.

Donc j’en retiens :

CF = CAF = Résultat net + dotation aux amortissements + variation des provisions pour dépréciation d’actifs immobilisés + impact des cessions sur le résultat net
= flux de trésorerie généré par l’activité + variation du BFR


Banques : n’a jamais compris les comptes ; a été banquier, même de l’intérieur c’est non compréhensible
On dit que « la value ne fonctionne pas » mais c’est parce que c’est rempli de bancaires
Même les banques considérées comme les plus belles ont des problèmes au bout de 4-5 ans
Et ne pas investir dans un secteur fortement régulé (ce sont les banques centrales / Etats qui définissent la rentabilité des banques)

A travaillé dans le pétrole. On fixait le bénéficie d’abord ; on faisait les comptes après => se méfier des chiffres

A travaillé chez Rhône-Poulenc : impossible de prévoir bénéfices en début d’année ; ça dépendait de la grippe en fin d’année (85% de marge brut sur le paracétamol ; personne à l’extérieur ne savait ça) => se méfier des prévisions

Se méfie des actifs intangibles. Le supporte dans sociétés informatiques. Mais Maisons du monde avait surévalué / survendu sa marque vs son parcours en bourse. Si très fort ROE, alors on peut penser qu’il y a un goodwill quelque part

Critères value

O‘Shaughnessy - What Works on Wall Street (WWoWS)
OK : P/CF ; P/AN ; P/CA
Bof : PER ; rendement

Démarche Value => données de l’année passée / en cours (pas les prévisions, systématiquement fausses ; personne n’est capable de prévoir l’avenir ; les prévisions sont utilisées par les démarches Growth soit 95% des fonds)

Présent dans WWoWS aussi : une société qui a bien marché pendant 3 ans est un mauvais investissement (Cf. post suivant : l’annexe du livre parle en fait du Momentum 5 ans)

ROE, ROCE / croissance / prévisions

Il n’existe pas de théorie de croissance des entreprises (p.ex. investir dans le capital humain, la R&D ; tous les modèles proposés n’ont pas tenu) (NB : mais il y en a une pour les Etats).

Mais ROE (il parle de "retour sur capitaux propres") comme meilleur indicateur de la croissance future. Donne idée de la rentabilité marginale, voir si barrières à l’entrée, qualité des managers ; évite de faire des calculs compliqués de cash-flows actualisés : si le ROE est là, les CF sont là
(NB : cf. la relation : taux de croissance = ROE * (1 - taux de distribution des bénéfices en dividendes)).

NB sur les value traps : le fort ROE finit en général par être pris en compte par le marché

Modèle normal = concurrence pure et parfaite = > il n’y a pas de persistance du taux de croissance
Dans ce cas, les très belles sociétés sont des monopoles ; mais les Etats ne supportent pas les monopoles (cf. les GAFAM, les menaces commencent à planer)
Les valeurs les mieux valorisées finissent par s’effondrer
On lui parle d’Air Liquide ; L’Oréal ; LVM ; Hermès : belles sociétés, chères, de croissance. Certes, mais il n’y a que 4 sociétés qui ont eu forte croissance pendant longtemps (+ Carrefour ; Sanofi par le passé)

Test ; questionnaire. On a le droit de donner un intervalle en réponse, ce qui permet d’avoir 100% de réponses justes. Mais les êtres normaux se trompent 7/10 : ils sont présomptueux => on essaie de montrer qu’on est brillant en réduisant trop fortement l’intervalle de réponse !

Méthode

Sous-valorisation ne garantit pas un sombre avenir / n’ont pas eu ensuite plus de problèmes que le reste du marché => bonne opportunité d’achat

3 critères :
P/CF <=7 (chiffre dépendant de l’état du marché ; décote de 20 à 30% sur le marché)
ROE >=9% (ROE du portefeuille 13% vs marché 6%) NB : sur les slides, il parle du ROCE
Marge Op >=4% (idéalement 5%)

=> 60 valeurs

N’investit pas dans les sociétés dont le CA baisse (ex. Quadient)
Enlève celles (~5) où il n’aime pas les managers (ont menti ou I&E ne les a pas compris, ce qui revient au même)
Sociétés avec peu de dettes
Critère Momentum :
- si cours décale de plus de 20% vs marché, attendre une publication de résultats
- bonus à ce qui monte
- tolérance à survalorisation si le cours monte

=> reste 40 valeurs. Il suffit d’en avoir 2 ou 3 qui marchent très bien pour battre le marché

Aucune influence de la macro-économie

Utilise un taux d’actualisation très faible [NB : pour la valorisation ; pour dire que la société finit par devenir trop chère, la vendre quand elle n’a plus de Momentum positif]
 : 2 fois taux le d’intérêt à 10 ans ; sauf cette année car ce serait vraiment trop bas. En effet, les actions ne battent ces dernières années quasi jamais les obligations d’un facteur >2 fois. Vs 9% chez les brokers, ce qui tire vers des valeurs Growth

Divers

Ne sait pas pourquoi les sociétés du portefeuille sont value. Belle croissance (les sociétés du portefeuille ont une croissance du BNA un peu supérieure au marché) mais le marché ne les aime pas

Pas de corrélation PER etc. / ROE. Ou tout du moins il arrive à trouver 50 sociétés dans son portefeuille où ce n’est pas le cas

Communication : n’y avait pas investi pendant 29 ans. L’année dernière a investi sur Publicis / M6 / TF1. 1 mois de travail sur Publicis qu’il n’avait jamais regardée auparavant

Création de monnaie => inflation. Mais CA des sociétés devrait suivre l’inflation et les actions ne pas en souffrir. Inflation, mais taux réel stable (sauf si le marché ne s’en rend pas compte, mauvais pour la bourse dans ce cas). La croissance devrait rester. Mais on ne sait peut-être plus gérer l’inflation ?

Beaucoup de familiales en portefeuille : se soucient moins du cours de bourse ; ne survendent pas les perspectives

Dernière modification par Korben (12/03/2021 17h57)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #14 07/07/2021 09h44

Membre (2016)
Top 20 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 20 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   1136  

INTJ

@flosk22 : Les marchés étant influencés par le QE voire les achats directs des banques centrales, vous ignorez les critères ESG à vos risques et périls. Dans un avenir proche, une entreprise incapable de se financer par une émission de "green bonds" sera fortement pénalisée comparée à ses pairs. Si vous voulez vous faire peur, imaginez maintenant une remontée des taux - sauf pour les "green bonds", aux taux maintenus artificiellement bas à cause de la pression acheteuse de programmes de QE devenus ciblés. On se placerait dans ce cas au delà d’une simple pénalisation et carrément dans le domaine de l’asphyxie économique.

Je partage bien sûr votre dédain pour les mièvreries qu’on nous sert pour justifier la mise en place d’une économie planifiée, mais en tant qu’investisseur je dois tenir compte de ce risque dans la composition de mon portefeuille. "We are not in Kansas anymore".

Dernière modification par doubletrouble (07/07/2021 09h47)


✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #15 02/09/2021 18h05

Membre (2019)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   332  

Bonjour.
Analyse des reportings d’août.

Commentaire sur la "qualité" des reportings : je vois très régulièrement des titres sortir un mois et revenir le suivant. Ou des titres vendus ou achetés sans être mentionnés dans les commentaires. Maintenant ils s’emmêlent les pinceaux entre les actions détenues dans un fonds ou l’autre. Tout cela me conforte dans un commentaire que j’ai déjà eu l’occasion de faire : ils sont certes transparent en publiant la liste de toutes les actions détenues, mais ils ne le font pas en temps réel, seulement quand les mouvements d’entrées/sorties s’étalant sur plusieurs mois sont terminés ; ils triturent les listes à la main. C’est sans doute de bonne guerre, mais cela se voit (et attention à ne pas copier à l’aveugle leurs mouvements, vous n’entrez ou ne sortez pas dans les mêmes conditions qu’eux, ce n’est sans doute pas neutre).

Fonds Europe

Reprting Europe 08/2021

Renforcement :

Deceuninck
Grieg Seafood

Disparu :

(vendu ou erreur de reporting ?)
INDEL B

Réapparition :

(était sorti par erreur du reprting précédent ?)
Plastiques du Val-de-Loire

Fonds France

Reprting France 08/2021

Renforcement :

ALD : "est très mal valorisée"

Achat :

Electricité de Strasbourg
Exel Industries
Visiativ

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #16 05/10/2021 21h25

Membre (2016)
Top 10 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1504  

ISTJ

Les rapports du mois sont sortis :
France
Europe

Et surtout un petit bonus ce mois ci :

L’équipe d’Indépendance et Expansion AM a eu l’honneur d’être interviewée ce mois-ci par M. John Heins pour Value Investor Insight, le magazine de référence de l’investissement Value aux Etats-Unis.

Cet interview couvre de façon détaillée la méthodologie et les critères retenus, l’actualité d’Indépendance et Expansion AM ainsi que plusieurs cas d’investissement (Catana, TF1, Unieuro).


Parrain InteractiveBrokers Saxo Boursorama ETPL4810 Assurancevie.com ETPL49769 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR Magnolia BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #17 07/10/2021 11h48

Membre (2016)
Top 10 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1504  

ISTJ

Bonjour,

Pour ceux qui sont comme moi peu à l’aise en anglais, vous trouverez ci-joint la traduction réalisée avec DeepL (parfaitement compréhensible), que j’ai essayé de mettre au propre du mieux possible.

Je trouve que les exemples de boites évoquées sont significatifs : des boites pour lesquelles le marché exagère les problèmes, ou des boites peu attrayantes mais qui à force de délivrer sont forcément réévaluées par le marché.

Le franchise de William : big_smile

Après vous être concentré sur la France pendant une grande partie de l’histoire de votre cabinet, vous avez lancé un fonds européen en 2018. Faites-vous quelque chose de différent alors que vous élargissez votre ensemble d’opportunités ?
WH : Je ne devrais probablement pas l’admettre, mais l’une des raisons pour lesquelles nous avons mis si longtemps à lancer une stratégie à l’échelle européenne est que j’ai utilisé un modèle minable au début pour tester si notre discipline de faible prix par rapport aux flux de trésorerie et de rendement élevé du capital fonctionnerait en Europe. Une fois que Victor m’a aidé à corriger cela, nos tests rétroactifs ont montré que la stratégie devrait fonctionner assez bien.

J’aime bien aussi le passage sur la vente des titres en fin d’article, pas d’objectif de cours, juste un arbitrage entre valeurs chères et moins chères, et coupage des mauvaises herbes de temps en temps.

interview_ie.pdf


Parrain InteractiveBrokers Saxo Boursorama ETPL4810 Assurancevie.com ETPL49769 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR Magnolia BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #18 04/01/2022 18h40

Membre (2019)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   332  

Bonjour.
Analyse des reporting de décembre.

Fonds France: Reporting France 12/2021

Vente

(mentionné comme tel dans le reporting) :
Groupe Fnac Darty (NB : conformément à l’interview mentionné ci-dessus)

Renfort

(mentionné comme tel dans le reporting) :
Jacquet Metals ("renfort" sous-entend qu’il était déjà présent dans le fonds, mais il n’était pas mentionné dans le précédent reporting !)

Réapparait

dans le listing (erreur du reporting précédent !)
Delfingen Industry

Fonds Europe : Reporting Europe 12/2021

Vente

(mentionné comme tel dans le reporting) :
STO SE
Navigator


Disparaît

du listing :
ESPRINET
IT Link
(reste dans le listing du fonds France)

Apparaît

dans le listing :
ORIGIN ENTERPRISES
ORSERO
Poujoulat
(déjà présent dans le fonds France où il a été acheté en novembre)
Stef (déjà présent dans le fonds France)

Dernière modification par Korben (04/01/2022 18h41)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #19 17/01/2022 17h46

Membre (2016)
Top 10 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   1504  

ISTJ

I&E publie un court bilan de ses deux fonds avec les contributeurs aux bonnes et aux mauvaises performances.

A noter Aubay, détenue depuis 9 ans = 10 baggers !

2ème fonds FR sur l’année (derrière Raymond James il me semble, 1er sur le fonds européen.

Fonds FR a écrit :

Contributeurs ++
SII : cotait 25,0€ au 31/12/20, avec un PER 2021e de 12,6x, un niveau faible au vu de la qualité des fondamentaux de l’entreprise de services numériques, avec un ROCE 2019 de 20% (15% en 2020) et une situation de trésorerie nette confortable. Le groupe a fait de bonnes publications au cours de l’année, qui ont soutenu le titre en 2021 avec une hausse de +93%. C’est toujours la première
position du fonds au 31/12/21 avec une pondération de 6,6%. Le PER 2021e est de 17,3x et le ratio P/CF 2021e de 11,6x.

REWORLD : cotait 4,13€ fin avril 2021, le mois de son entrée en portefeuille, avec un PER 2021e de 6,5x. Le titre a progressé de +136% sur l’année pour clôturer à 7,47€. A ce prix, le titre se traite à un PER 2021e de 10,1x et un ratio P/CF 2021e de 8,8x.

AUBAY : cotait 34,35€ fin 2020. Le titre se traitait à un PER 2021e estimé de 14,0x et un ratio P/CF 2021e de 9,0x, des niveaux faibles pour une ESN. Cette société figure dans le compartiment France depuis janvier 2013 (le titre cotait 5,34€ le 1er février 2013). Au prix de 62,60€ à fin 2021, le titre se traite à un PER 2021e de 19,3x et un ratio P/CF 2021e de 15,6x (limite haute pour une valorisation
acceptable).

CATANA : cotait 3,45€ au 31/12/20, avec un PER 2021e de 8,0x et un ratio P/CF 2021e de 3,0x, pour un ROCE > 30%. Très bonne tenue du marché du nautisme avec des commandes record (« du jamais vu en 30 ans »). Le titre a progressé de +96% en 2021.

Contributeurs --
AKWEL : le titre a baissé de 5% en 2021. A 24€ le titre se traite sur un PER 2021e de 10,9x et un ratio P/CF 2021e de 6,6x. La société est bien gérée et les fondamentaux solides. Pas d’inquiétudes.

VIEL & CIE : le titre a baissé de 2% en 2021. Au prix de 5,80€ au 31 décembre 2021, l’entreprise est faiblement valorisée, avec une forte décote par rapport à Financière Tradition, un référent du secteur.

Fonds Europe a écrit :

HORNBACH (ALL): société holding dans la construction et le bricolage. Le cours progresse de
+68%, porté par le dynamisme du secteur.

MOULINVEST (FRA): cotait 11,70€ au 31/12/20 avec un PER 2021e proche de 3,6x et un ratio P/CF 2021e de 1,8x. L’action a progressé de +244% en 2021, soutenue par de bonnes publications. Au prix
de 40,30€ au 31/12/21, le titre se traite à un PER 2021e de 11,2x et un ratio P/CF 2021e de 5,9x.

SCIUKER FRAMES (IT): activité dans les fenêtres bois & aluminium. Mal valorisée, le titre a bondi de
+279% suite à l’annonce du plan gouvernemental italien, qui subventionne le remplacement de
fenêtres dans le cadre de la transition énergétique.

Page 4 les classiques ratios de valo des fonds vs le bench, avec la vente des titres les plus chers, les fonds sont relativement moins chers que fin 2020.

Perspectives 2022 : « J’évite toujours de prophétiser à l’avance, car c’est une bien meilleure politique de prophétiser après que l’événement ait eu lieu » lol

Dernière modification par bibike (17/01/2022 17h46)


Parrain InteractiveBrokers Saxo Boursorama ETPL4810 Assurancevie.com ETPL49769 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR Magnolia BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #20 17/01/2022 22h30

Membre (2015)
Réputation :   60  

MAJ stratégie des tops (copier les 1es lignes du fonds, avec rebalancement mensuel).

Perf 2021 (top3 / top5 / I&E):
+36,3 / +28,1 / +32,7

Perf annualisée depuis mai 2013 (top3 / top5 / I&E):
+25,6 / +22,9 / +18,2.

Pour qui veut s’inspirer de ce fonds d’exception.

Dernière modification par nor (17/01/2022 23h01)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #21 18/01/2022 12h03

Membre (2014)
Réputation :   8  

J’ai fait pendant 4 ans la stratégie top 5. J’ai eu une légère surperformance par rapport à I&E (+2% annuel).
2020 m’ayant été fatale.

Au final, je trouve qu’il y a pas mal de mouvement surtout sur la 5e position qui peut faire vendre après la baisse et acheter après la hausse ! Une belle stratégie gagnante :-)
Cela s’avère d’autant plus vrai en période de forte volatilité.

Depuis mi 2020, j’ai commencé la stratégie basé sur le momentum (on en avait parlé ici), un backtest sur le momentum ayant de meilleur résultat que le top 3 / 5 / 10.

J’achète donc les 8 valeurs dans I&E ayant le meilleur retour sur la moyenne des 3, 6 et 12 derniers mois en excluant le mois le plus récent.
Je rebalance de manière trimestrielle pour éviter les achats / ventes et profiter des longs mouvements.
Je laisse aussi courir les gains en ne cherchant pas à équilibrer le montant réparti en chaque valeur (ex : j’ai 30% de cette stratégie sur Moulinvest à l’heure actuelle).

La surperformance est nettement plus marquée et je me sens plus en cohérence avec la littérature (momentum sur small value).
Je prends l’apha du small + l’apha du value + l’alpha du momentum.

Evidemment, je ne fais pas cela sur l’ensemble de mon portefeuille mais sur une partie seulement, la volatilité et la concentration étant bien plus fortes.

Par ex en 2020 je fais +48% vs 30% pour I&E (sur la même période) et en 2021 je fais +57% vs 33% pour I&E.

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #22 21/01/2022 00h05

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   693  

Il semble peu judicieux de vouloir "suivre" les fonds small caps sur leurs reportings car les volumes sont trop étroits et les variations trop rapide lors des mouvements d’entrée / sortie des OPCVM ! Vos opérations ont toutes les chances d’être à "contre-temps"… et beaucoup moins rentable (voire carrément déficitaires).
Le plus simple est de souscrire directement à des parts du fond désiré. Les frais de gestions seront IMO largement moins onéreux que de réaliser des opérations avec un PRU 5% plus élevés que le fond…


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris" @StockPick_fr

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #23 15/09/2022 11h08

Membre (2014)
Réputation :   123  

INTP

Le retour du mythique William Higgons, interview du 14-09-2022. Il est résolument quality-value !

la-matinale-du-pole-finance-du-groupe-ficade-14-sept-2022.html

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+11]    #24 20/01/2023 23h51

Membre (2011)
Top 20 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 5 Actions/Bourse
Réputation :   567  

Bonsoir

Monsieur Higgons a bien voulu être interviewé par votre serviteur.

Je ne peux qu’apprécier la valeur qu’il a apportée et le temps qu’il m’a accordé.

Son ITW est ici :


Vidéo YouTube

Il revient sur

- son parcours et son arrivée dans la maison de gestion I&E
- ses critères de sélection de société
- ce qu’il fait en période de krach
- et quelques conseils prodigués pour les particuliers
- il parle même de Tesla, et des tendances type Hydrogène Vert

Bon visonnage

Dernière modification par srv (20/01/2023 23h52)


SITE WEB Ici - Twitter Ici

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #25 25/03/2023 11h03

Membre (2018)
Réputation :   20  

Bonjour,
il est difficile de savoir ce qu’il entendait par là compte tenu du fait qu’aucun argumentaire ne soit développé.

Néanmoins, plusieurs journaux dont Marianne  ont repris une étude anglaise récente selon laquelle
À moyen terme, l’isolation des passoires thermiques est inefficace, selon une étude britannique.

Très succinctement, les raisons principales seraient:

L’étude britannique a suivi en détail les données de consommation de gaz de 55 000 ménages en Angleterre et au Pays de Galles entre 2005 et 2017. Pendant au moins cinq ans avant et après l’installation de l’isolation. Les deux chercheuses ont découvert que l’isolation des murs creux entraînait une baisse moyenne de 7 % de la consommation de gaz au cours de la première année. Un effet intéressant, donc. Las, le chiffre tombait à 2,7 % la deuxième année. La quatrième année, les économies d’énergie devenaient négligeables. Encore moins efficace, l’isolation des combles avec une baisse de la consommation de gaz qui chutait à 1,8 % au bout d’un an devient carrément insignifiante dès la deuxième année.

Selon Le Monde cité dans ce même article

L’Allemagne a observé le même phénomène déprimant : malgré les milliards investis dans la rénovation énergétique des bâtiments depuis une décennie, la consommation énergétique du logement germanique est restée stable. Autrement dit, inefficace. Pire : ces rénovations ont abouti à un renchérissement du parc immobilier mettant de côté les plus pauvres.

Pour ceux qui souhaitent lire l’étude en question (en anglais):
[url=https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0140988322005643?via%3DihubAssessing] Assessing the effectiveness of energy efficiency measures in the residential sector gas consumption through dynamic treatment effects: Evidence from England and Wales - ScienceDirect the effectiveness of energy efficiency measures in the residential sector gas consumption through dynamic treatment effects: Evidence from England and Wales Author links open overlay panel[/url]

William HIGGONS, à ma connaissance, ne fait pas de politique dans ses interventions.
Je suppose donc qu’il devait utiliser cet élément, selon une logique d’investisseur, de la même façon que lorsqu’il a dit dans une de ses autres interviews que les contraintes administratives/légales,… favorisaient les entreprises disposant déjà de sites industriels sur notre territoire et défavorisaient celles qui tentaient d’implanter ou d’ouvrir un nouveau site industriel eu égard aux coûts plus importants pour les nouveaux entrants. Ce type de réglementation donne un "moat" aux entreprises déjà en place.

NB: Je précise que je ne souhaite absolument pas initier ici un débat sur le sujet de l’efficacité/inefficacité des politiques énergétiques.

Dernière modification par Petitjc (25/03/2023 11h34)

Hors ligne Hors ligne

 

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

Attention Cette page affiche seulement les messages les plus réputés de la discussion.
Flèche Pour voir tous les messages et participer à la discussion, cliquez ici.


Pied de page des forums