PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Flèche Découvrez les actions favorites des meilleurs gérants en cliquant ici.

#576 26/10/2022 18h11

Modérateur (2010)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 50 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2820  

 Hall of Fame 

Le grand nombre de défaillances d’entreprises, et encore plus le pourcentage d’augmentation par rapport à 2021 (qui est non significatif, artificiellement bas), est en bonne partie due au soutien des entreprises en 2021, avec les mesures Covid : bien peu d’entreprises ont été défaillantes en 2021 (et 2020), donc celles qui n’auraient pas du résister craquent maintenant, ou bientôt, et on a en gros un "retour à la situation normale" (et pas une hécatombe indiquant que tout va mal).

Bien malin qui peut indiquer à quelle valeur Orpea va émettre de nouvelles actions. Ce sera en tout cas probablement bien en dessous du cours de bourse. Les actionnaires actuels pourront peut-être acheter des actions à ce même prix (en cas d’AK avec DPS) ou pas (en cas de simple conversion de dette en capital). Ca sera un des résultats des négociations entre ORPEA et ses créanciers (et ça devrait être soumis à l’approbation des actionnaires en AG), qui sont loin d’être terminées…


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#577 26/10/2022 18h55

Membre (2020)
Réputation :   94  

Je connais assez peu le dossier, mais tout de même, Orpéa a il me semble un bon paquet d’actifs que les SCPI à la mode s’arrachent… pourquoi ne pas vendre ces actifs ? Ou spin-offer les activités de certains pays épargnés par les scandales ?

Ca sent le cas URW ou l’AK a été proposé par fainéantise pas le management alors qu’une alternative était manifestement possible…

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #578 27/10/2022 06h17

Membre (2013)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 10 Monétaire
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1497  

 Hall of Fame 

ISTJ

Pour le fun, je viens de contacter le service relations investisseurs d’Orpea…

Bonjour,

actionnaire (petit porteur) d’Orpea de longue date (depuis 2013), je me permet de prendre contact avec votre service pour vous témoigner de mon étonnement (et de ma colère) face aux événements de ces derniers jours.

Le 20 octobre 2022, le Revenu met en ligne une interview de M. Laurent Guillot (administrateur et directeur général) accordée à ce magazine, je cite « quelques jours avant l’agitation boursière de ce 19 octobre avec près de 10% du capital échangé ».
M. Guillot annonçait alors durant cette interview, je cite, « il est inutile de renégocier nos dettes à l’avance ».
Laurent Guillot, Orpea? : «Il est inutile de renégocier nos dettes à l?avance» | Le Revenu

Le 24 octobre 2022, l’AMF demande, de sa propre initiative (et non celle d’Orpea, selon les dires d’un employé de l’AMF contacté le 24.10), une suspension de cotation pour Orpea (sans détailler précisément le motif, hormis l’attente d’un communiqué le 26 octobre).
L’AMF demande la suspension des instruments financiers de la société ORPEA | AMF
https://live.euronext.com/en/listview/n … Id=5268290

Le 26 octobre 2022, à 6h30, Orpea publie le communiqué « tant attendu ». M. Guillot y annonce, je cite « la renégociation de la dette avec les créanciers financiers ».
Etonnant car, 7 jours auparavant (environ), M. Guillot avait déclaré que c’était inutile… 
https://www.orpea-corp.com/images/orpea … _a48c5.pdf

Dans ces conditions, il me parait bien difficile d’accorder à M. Guillot un quelconque crédit !

Il sera encore plus difficile (pour ma part) d’accorder du capital à la société dans ces conditions (vu qu’Orpea demandera à ses actionnaires de participer à une augmentation de capital).

Il me semble d’ailleurs que la déclaration de M. Guillot pourrait apparaître comme « inexacte, imprécise et trompeuse » (pour reprendre les termes de l’article 632-1 de l’AMF) :

Article 632-1
Toute personne doit s’abstenir de communiquer, ou de diffuser sciemment, des informations, quel que soit le support utilisé, qui donnent ou sont susceptibles de donner des indications inexactes, imprécises ou trompeuses sur des instruments financiers (Arrêté du 5 juin 2014) « ou sur des produits de base », y compris en répandant des rumeurs ou en diffusant des informations inexactes ou trompeuses, alors que cette personne savait ou aurait dû savoir que les informations étaient inexactes ou trompeuses.
https://www.amf-france.org/fr/eli/fr/aa … 0615/notes

Vous conviendrez, j’espère, que tout cela peut paraître bien étrange… voir même peut-être légèrement malhonnête.

Par ailleurs, replaçons-nous début octobre…

Le lundi 03 octobre 2022, JP Morgan Chase franchit à la hausse la barre des 5% du capital.
Ce fonds détient alors 6,53% du capital d’Orpea. Il a donc dû acheter une position de 1,50% environ au cours de 10,68 € (environ).
https://bdif.amf-france.org/back/api/v1 … 61D2CA.pdf

Le mercredi 19 octobre (soit quelques jours après l’interview de M. Guillot qui sera publiée par le Revenu le 20 octobre), JP Morgan vend l’intégralité de sa position.
Il a donc vendu ses actions à un cours compris entre 13,24 et 18,88 €.
https://bdif.amf-france.org/back/api/v1 … B8B7E7.pdf

Comment voulez-vous ne pas être suspicieux ?

Comment ne pas soupçonner JP Morgan d’avoir obtenu cette information (la renégociation de la dette) - par je ne sais quel moyen - avant les petits porteurs ?
     
Dans l’attente de vos éclaircissements, veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

--

Et pour le fun (bis), envoi d’un message à l’AMF.

Bonjour,

actionnaire (petit porteur) d’Orpea de longue date (depuis 2013), je me permet de prendre contact avec vos services pour vous témoigner de mon étonnement face aux événements de ces derniers jours.

Le 20 octobre 2022, le Revenu met en ligne une interview de M. Laurent Guillot (administrateur et directeur général) accordée à ce magazine, je cite « quelques jours avant l’agitation boursière de ce 19 octobre avec près de 10% du capital échangé ».
Il annonçait alors, je cite, « il est inutile de renégocier nos dettes à l’avance ».

Laurent Guillot, Orpea? : «Il est inutile de renégocier nos dettes à l?avance» | Le Revenu

Le 24 octobre 2022, l’AMF demande, de sa propre initiative, une suspension de cotation pour Orpea (sans détailler précisément le motif, hormis l’attente d’un communiqué le 26 octobre).
L’AMF demande la suspension des instruments financiers de la société ORPEA | AMF
https://live.euronext.com/en/listview/n … Id=5268290

Le 26 octobre 2022, à 6h30, Orpea publie le communiqué « tant attendu ». M. Guillot y annonce, je cite « la renégociation de la dette avec les créanciers financiers ».
Etonnant car, 7 jours auparavant (environ), M. Guillot avait déclaré que c’était inutile… 
https://www.orpea-corp.com/images/orpea … _a48c5.pdf

M. Guillot vient d’annoncer l’inverse de sa déclaration 7 jours auparavant…
Cette déclaration ne pourrait-elle pas apparaître comme « inexacte, imprécise et trompeuse » pour reprendre les termes de l’article 632-1 de l’AMF :

Article 632-1
Toute personne doit s’abstenir de communiquer, ou de diffuser sciemment, des informations, quel que soit le support utilisé, qui donnent ou sont susceptibles de donner des indications inexactes, imprécises ou trompeuses sur des instruments financiers (Arrêté du 5 juin 2014) « ou sur des produits de base », y compris en répandant des rumeurs ou en diffusant des informations inexactes ou trompeuses, alors que cette personne savait ou aurait dû savoir que les informations étaient inexactes ou trompeuses.
https://www.amf-france.org/fr/eli/fr/aa … 0615/notes

Par ailleurs, replaçons-nous début octobre…
Le lundi 03 octobre 2022, JP Morgan Chase franchit à la hausse la barre des 5% du capital.
Ce fonds détient alors 6,53% du capital d’Orpea. Il a donc dû acheter une position de 1,50% environ au cours de 10,68 € (environ).
https://bdif.amf-france.org/back/api/v1 … 61D2CA.pdf

Le mercredi 19 octobre (soit quelques jours après l’interview de M. Guillot qui sera publiée par le Revenu le 20 octobre), JP Morgan vend l’intégralité de sa position.
Il a donc vendu ses actions à un cours compris entre 13,24 et 18,88 €.
https://bdif.amf-france.org/back/api/v1 … B8B7E7.pdf

Difficile de ne pas être suspicieux ? Comment ne pas soupçonner JP Morgan d’avoir obtenu cette information (la renégociation de la dette) - par je ne sais quel moyen - avant les petits porteurs ?
     
Dans l’attente de vos éclaircissements, veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

--

Je publierai leurs réponses (si j’en reçois une) ;-)

--

EDIT : réception d’un réponse (automatique) de l’AMF

Madame, Monsieur,

Nous vous remercions de votre message qui a attiré toute notre attention et a été transmis au service compétent de l’AMF.
Compte-tenu des règles de secret professionnel auxquelles est assujettie l’AMF, nous ne pourrons pas vous informer des suites données à cette transmission.
Toutefois, afin de compléter notre analyse, nous pourrons être amenés à vous recontacter pour d’éventuelles informations complémentaires.
Veuillez agréer, Madame, Monsieur, nos sincères salutations.

AMF Epargne info service
Autorité des marchés financiers (AMF)
17, place de la Bourse 75082 Paris cedex 2
Tél. : (+33 1) 53.45.62.00
Permanence téléphonique : du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00

Trop bien :-)

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par maxicool (27/10/2022 06h27)


Parrainages possibles :  Saxobank - Epargnoo - LINXEA - Boursorama (FRVE9093) - Fortuneo (12662218) - Assu prêt Zen'Up - Total Energie (114053388) - Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#579 27/10/2022 12h14

Membre (2017)
Top 50 Année 2022
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Entreprendre
Réputation :   208  

ISTJ

Une info intéressante d’aujourd’hui, nous avons deux groupes d’investisseurs qui rentrent au capital du groupe et qui pourraient augmenter leurs positions.

Affaire à suivre

Orpea : deux investisseurs français entrent au capital

27/10 | 11:44 | AGEFI - DOW JONES

PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le groupe familial Mat Immo Beaune, ancien actionnaire de référence du groupe Les Opalines (maisons de retraites et services aux seniors) et la société de gestion spécialisée dans l’investissement non-cotée et l’immobilier Nextstone ont annoncé jeudi avoir franchi de concert le seuil de 5% du capital du groupe de maisons de retraite et de cliniques Orpea, placé sous protection judiciaire. Ils n’excluent pas d’augmenter leurs participations.

"A travers cette prise de participation conjointe, ces deux groupes français s’inscrivent dans la durée et se veulent force de proposition pour accompagner et soutenir la direction d’Orpea dans le redressement en cours", ont indiqué Mat Immo Beaune et Nextstone dans un communiqué commun.

Les deux investisseurs "considèrent que la solution mise en avant pour le redressement consistant en la conversion en capital de 4,3 milliards d’euros de dettes non sécurisées d’Orpea, est prématurée et risque d’entrainer à terme la détention de la société par des fonds spéculatifs étrangers".

Selon eux, il semble opportun "de se donner du temps pour permettre la réalisation d’un plan de cession d’actifs conforme aux accords souscrits avec les créanciers bancaires en juin 2022, respectueux tant des intérêts du groupe, de ses salariés, de ses actionnaires, que ceux de tous les créanciers et de la puissance publique".

Dow Jones Newswires

October 27, 2022 05:44 ET (09:44 GMT)

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#580 27/10/2022 12h58

Membre (2013)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 10 Monétaire
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1497  

 Hall of Fame 

ISTJ

Les dirigeants de Mat Immo Beaune (Didier Mennechet et Philippe Peculier) ont de l’expérience dans le domaine effectivement. Ils dirigeaient le réseau SGMR Les Opalines et détiennent encore une participation dans Jardins d’Iroise.
Ils ont cédé (fin 2021) leur participation majoritaire dans Opalines (une  soixantaine d’établissements) au groupe Colisée, pour un montant qui valoriserait l’entreprise près de 1 milliard d’euros.

Les voir augmenter leur participation peut être vu comme une opportunité (pour eux) et comme un point positif (pour les actionnaires).
Mais bon, c’est une goutte d’eau dans ce marasme maritime !


Parrainages possibles :  Saxobank - Epargnoo - LINXEA - Boursorama (FRVE9093) - Fortuneo (12662218) - Assu prêt Zen'Up - Total Energie (114053388) - Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#581 27/10/2022 13h29

Membre (2018)
Top 20 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 10 Dvpt perso.
Top 50 Expatriation
Top 50 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   531  

ESTJ

@ Maxicool,

Les 2 dirigeants que vous citez sont de vieilles connaissances : j’ai eu le plaisir de travailler avec eux lorsqu’ils dirigeaient leurs magasins Leclerc de Scapalsace, dans un tout autre univers.

A 50 ans, Philippe a passé un petit diplôme par passion dans le vin, et crée leur groupe SDMR revendu depuis : je me souviens qu’ils en avaient alors 7, rachetées au fur et à mesure des opportunités de vente. Des gens avec une éthique dans les affaires que j’ai appréciés dans un milieu pourtant pas simple.


Profiter de ne rien foutre….

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #582 27/10/2022 16h41

Membre (2016)
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   14  

déclaration AMF :

en fait ils sont actionnaires via des dérivés

contrat a accumulation et vendeurs de put

si celà continue ils vont avoir une belle surprise .

les appels de marge vont etre douloureux

la dette cotée est à 30% du nominal

Hors ligne Hors ligne

 

#583 27/10/2022 19h05

Membre (2015)
Top 50 Année 2023
Top 50 Portefeuille
Réputation :   179  

INTP

kuda a écrit :

la dette cotée est à 30% du nominal

Bonjour kuda,

je ne suis pas très à l’aise avec ce genre de concept.

Cela signifierait-il, par exemple, que les préteurs seraient prêts à abandonner une partie de leurs créances "en échange" d’une garantie de recouvrement plus solide ?

Dernière modification par Asinus (27/10/2022 19h06)


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

#584 27/10/2022 20h35

Membre (2019)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 5 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 50 Invest. Exotiques
Top 5 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   1428  

 Hall of Fame 

INTJ

Les investisseurs s’attendent à ne récupérer que 30% de la valeur initiale de la dette ( 70% de haircut ).


Parrain Interactive Brokers (par MP) - Déclaration fiscale IBKR Degiro Trade Republic  - Parrain Qonto (par MP) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#585 27/10/2022 21h45

Membre (2016)
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   14  

certains investisseurs et fonds ne veulent plus avoir cette dette en portefeuille

en face des fonds spécialisés (ou des particuliers) font le pari que cette dette sera échangée contre un ticker nouvelle dette + actions .

la dette vaut toujours le nominal + le coupon courru

pas de volume sur Euronext : il faut aller sur Franckfort

Hors ligne Hors ligne

 

#586 27/10/2022 22h47

Membre (2013)
Réputation :   33  

kuda a écrit :

déclaration AMF :

en fait ils sont actionnaires via des dérivés

contrat a accumulation et vendeurs de put

si celà continue ils vont avoir une belle surprise .

les appels de marge vont etre douloureux

la dette cotée est à 30% du nominal

Qu’entendez-vous par contrat à accumulation s’il vous plait ?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+5]    #587 28/10/2022 08h37

Membre (2013)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 10 Monétaire
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1497  

 Hall of Fame 

ISTJ

Concernant la prise de position des 2 investisseurs cités ci-dessus

Par courrier reçu le 27 octobre 2022, le concert composé des sociétés Nextstone Capital et Mat Immo Beaune a déclaré avoir franchi en hausse, le 26 octobre 2022, le seuil de 5% du capital de la société ORPEA et détenir 3 570 621 actions ORPEA représentant autant de droits de vote, soit 5,52% du capital et 4,60% des droits de vote de cette société, réparties comme suit :

                              Actions       %        capital            droits de vote %
Nextstone Capital     1 970 621   3,05     1 970 621       2,54
Mat Immo Beaune    1 600 000   2,47     1 600 000       2,06
Total concert            3 570 621   5,52     3 570 621       4,60

Ce franchissement de seuil résulte d’accords préliminaires (lesquels ont fait l’objet d’un mémorandum of understanding en date du 26 octobre 2022) conclus par les déclarants, aux termes desquels ils déclarent agir de concert vis-à-vis de la société ORPEA. Un résumé des principales clauses de ces accords fera l’objet d’une publication ultérieure dans le cadre des dispositions de l’article L. 233-11 du code de commerce.

Au titre de l’article L. 233-9 I, 4° bis du code de commerce et de l’article 223-14 V du règlement général, le concert a précisé détenir :
- 996 256 actions ORPEA (prises en compte dans la détention par assimilation visée ci-dessus) résultant de la détention de 6 contrats « accumulateur » à dénouement physique et portant sur autant d’actions ORPEA, exerçables entre le 8 décembre 2022 et le 15 mars 2024, à des prix unitaires par action compris entre 13,03 € et 18,61 €
- 508 120 actions ORPEA (prises en compte dans la détention par assimilation visée ci-dessus) résultant de la détention d’une position vendeuse au titre de 8 contrats « put » à dénouement physique et portant sur autant d’actions ORPEA, exerçables entre le 18 août 2023 et le 13 septembre 2024, à des prix unitaires par action compris
entre 12,82 € et 19 €40

SOURCE

Ils ne possèdent donc pas "réellement" autant d’actions.
- Détention réelle : 3 570 621 - 996 256 - 508 120 = 2 066 245 actions = 3% du capital environ
- Contrats à terme : 996 256 + 508 120 = 1 504 376 actions

Pour les contrats accumulateur et put, je ne comprends pas non plus le fonctionnement, je ne suis pas du tout familier avec les options ;-).

--

A mon avis, je pense qu’Orpea va vendre son immobilier à des sociétés foncières (ou aux deux nouveaux gros actionnaires qui flairent le bon coup ?) et va devenir locataire.
La société récupérera ainsi du cash, mais pas assez pour le remboursement de la dette. Elle réalisera donc aussi une AK, c’est certain. Tout cela sera peut-être annoncé le 15 novembre.

EDIT : quelle dilution pour la future AK ?

Dette totale : 8,3 milliards

(1) Vente du patrimoine immobilier

Valeur du patrimoine immobilier : 8 milliards environ
Décôte à la vente - 25% = 6 milliards
Orpea possède environ 50% de ce patrimoine -> on récupère 3 milliards.
Il reste 5,3 milliards de dettes (en imaginant la vente totale du patrimoine, ce qui ne sera pas aussi simple que ça à réaliser).

(2) Augmentation de capital
   
Capitalisation actuelle : 540 millions €
Titres en circulation : 64,6 millions
Cours actuel : 8,20 €

Maximum 4,3 milliards.
Allez, au pif, on table sur 2,5 milliards (on en sait rien)
Il reste 5,3 - 2,5 = 2,8 milliards de dettes
La dette est donc divisée par 3, le reste est renégocié avec les partenaires financiers.

> AK à 8 € (ça risque d’être moins ! C’est presque sûr)
> 2,5 milliards / 8 € = création de 312 millions d’actions supplémentaires   
> Passage de 64,6 à 377,1 millions d’actions en circulation
> Dilution x5,83

Et j’ai pris les meilleures conditions : vente totale de l’immobilier + AK à 8€ !

(3) Perspectives pour Orpea ?

Des charges en hausse (loyers à payer, inflation sur les salaires…)
Une "surveillance" rapprochée sur la "qualité" des soins = charges +++
Une rentabilité qui sera fortement entamée

(4) Pour le petit actionnaire que je suis (MEMENTO)

- Que j’ai pu être bête de revenir sur ce dossier après la publication du livre !
- Règle 1 : éviter de rentrer sur des dossiers où l’incertitude est grande (car la bourse déteste ça)
- Règle 2 : éviter les sociétés très endettées (au moindre grain de sable, c’est la bérézina)
- Règle 3 : éviter les sociétés où les shorts sont importants (un PP se fera forcément plumé)


Moralité : j’ai voulu jouer au plus malin, j’ai perdu… Ca me servira de leçon (j’espère).

Je n’ai plus confiance dans la direction d’Orpea :
> voir plus haut le revirement de situation de M. Guillot (sur la renégociation de la dette)
> aucune réponse du service relations investisseurs (la société se fiche des PP)
> pas envie de remettre au pot (AK) dans ces conditions

Vente de ma position ce matin.
PRU 63 euros >> MV 87% >> perte de 5500 € environ.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par maxicool (28/10/2022 10h21)


Parrainages possibles :  Saxobank - Epargnoo - LINXEA - Boursorama (FRVE9093) - Fortuneo (12662218) - Assu prêt Zen'Up - Total Energie (114053388) - Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#588 28/10/2022 13h55

Membre (2021)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Réputation :   37  

@Maxicool merci de rappeler ces 3 règles. Pour Orpea du coup la perte semble limitée désormais pourquoi solder? Si la restructuration de la dette se passe bien, l’action pourrait remonter en 2023. C’est l’un des rares secteurs où la demande sera toujours là et où il y a un fort pricing power non? Les charges vont augmenter certes en 2023 du fait du scandale mais d’ici 2024 les choses devraient redevenir normales non? Avoir une part même faible sur ce secteur (maisons de retraite) est je pense intéressant.

Hors ligne Hors ligne

 

#589 28/10/2022 14h05

Membre (2015)
Réputation :   133  

al2020 a écrit :

les choses devraient redevenir normales non

Bien sûr que non, il va y avoir une dilution énorme entre temps (merci à la direction d’avoir sous-entendu le contraire quelques jours auparavant) …

Sans dilution j’aurais conservé, mais là c’est la goutte d’eau, j’ai également tout largué après la suspension.

Dernière modification par Evariste (28/10/2022 14h07)

Hors ligne Hors ligne

 

#590 28/10/2022 15h34

Membre (2017)
Top 50 Année 2022
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Entreprendre
Réputation :   208  

ISTJ

Moi, je reste dans le navire en attendant de voir ce qui va se passer le 15 novembre.

De toute façon, l’essentiel de ma perte est déjà faite sur le titre…

Si les solutions de désendettement  exposées me paraissent cohérentes, je mettrai peut être au pot mais pour l’instant hors de question de renforcer…

Le fait que deux nouveaux investisseurs étant contre l’AK dilutive soit rentré et plutôt un bon point positif.

Maintenant reste plus qu’à attendre et je suis bien content d’être un investisseur qui mise sur la diversification car au final ma ligne Orpea ne représente que 2% de mon portefeuille boursier global.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#591 28/10/2022 16h41

Membre (2012)
Réputation :   44  

INTP

Je surveille de loin le dossier qui ressemble aux premiers poissons qui commencent à remonter du fond, les gros vont suivre, puis peut-être, les très très gros, les baleines !
On fait des cessions d’actifs s’ils valent plus que la dette, maintenant, c’est trop tard, cela devra être fait par les détenteurs de la dette avec un seul but, récupérer le plus, le plus vite possible.

Je regarde scrupuleusement le bilan des entreprises et je fuis les dettes, c’est devenu un critère de sélection, je ne garde que les entreprises gorgées de cash.
C’est à se demander si le monde financier ne se serait pas inversé, tout ce que l’argent gratuit des banques centrales a fait monter, risque de se retrouver à la cave.

Hors ligne Hors ligne

 

#592 28/10/2022 16h46

Membre (2013)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 10 Monétaire
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1497  

 Hall of Fame 

ISTJ

> Al2020

J’ai totalement perdu confiance envers les dirigeants. Ils se moquent des PP, dissimulent des informations (voir ci-dessus) pour nous faire gober leur solution.

Communiqué de presse 13 05 2022

Comptes consolidés 2021 :
- Marge d’Ebitda 2021 : 24,20%
- Marge d’Ebit 2021 : 9,2%
- Eléments non-courants : -41 M€

- Marge nette 2021 : 1,50% (RN 65 M€ p/r à 160 M€ en 2020)
Car provisions pour risque (suite aux inspections) : 83 M€
Car dépréciations d’actifs : 48 M€ 

Au 31.12.2022, la patrimoine vaut 8179 M€ et Orpea en possède 47%.

Une revue stratégique du groupe est prévue, Orpea souhaite vendre pour 3 milliards d’ici fin 2025 (dont au moins 1 milliard d’ici fin 2023), sous forme de "sale & leaseback" (ce que je disais un peu plus haut : vente + location longue durée dans la foulée).

---

Communiqué de presse du 12 09 2022

Comptes du S1 2022 (non audités) :
- Marge d’Ebitda : 17,90%
- Marge d’Ebit : 3,60%
- Marge nette 2021 : ? %

"La société estime à date que les dépréciations si situeraient entre 170 et 220 M€" 

---

Communiqué de presse du 29 09 2022

Comptes du S1 2022 :
- Marge d’Ebitda : 18,60%
- Marge d’Ebit : 3,60%
- Eléments non-courants : - 251 M€

- Marge nette 2021 : 0 % (RN S1 - 269 M€)
Car fin des compensations liées au Covid : - 40 M€
Car produits spécifiques non-reconduits (charges allégées…) : - 40 M€
Car la hausse des couts (énergie, alimentation) : - 45 Me (environ)
Car dépréciations d’actifs : 186 M€ 

---

Communiqué du 26 octobre 2022

Dépréciations d’actifs estimés : entre 2,1 et 2,5 milliards d’euros !
A chaque CP, on fonce dans le mur…

---

Fin 2020, on avait un EBIT de 422 M€ et un RN de 160 M€.
Le cours était à 100 €, la capitalisation à 6 444 M€.
Nombre d’actions : 64 615 837
Soit capitalisation / RN = x40
Soit capitalisation / Ebit = x15
Soit BNPA = 160 M€ / 64 615 837 = 2,47 € / action 

Imaginons une AK comme décrit au-dessus…

AK à 8 € (pas sûr vu le cours actuel) > nombre d’actions = 377,1 millions
Cours à 8 € (pas sûr non plus), capitalisation = 3016 M€

Je prends les résultats 2020 divisés par 2.
EBIT = 211 M€ et RN = 80 M€
Soit capitalisation / RN = x37,7
Soit capitalisation / Ebit = x14,29
Soit BNPA = 80 M€ / 377,1 millions = 0,21 € / action 

Avec toutes les incertitudes que ça comporte, je ne vois pas trop comment le marché pourrait laisser une once de chance à Orpéa !

--

A propos du "fort pricing power" que pourrait avoir Orpéa, je ne sais pas trop. Vu le prix déjà exorbitant demandé par les Ephad aux résidents (et vu le traitement infligé suite à toutes ces enquêtes), l’image d’Orpéa est sévèrement écornée !
Je doute que la société puisse passer en hausse de tarif l’intégralité dépenses supplémentaires (salaires, énergie…).

Je ne quitte pas totalement le domaine. J’ai toujours ma position sur Korian (environ 3% du portefeuille, en MV également forcément), et même un peu d’Orpea encore via Peugeot Invest.
Pour Orpea, de toute façon, vu la communication récente des dirigeants, je ne comptais absolument pas participer à l’AK. Donc, pour moi, c’était tout vu…
J’étais en ligne devant mon PC lorsque le titre est monté à 18 euros, j’ai failli tout vendre, j’aurais du… Quel con je suis !

Dernière modification par maxicool (28/10/2022 17h01)


Parrainages possibles :  Saxobank - Epargnoo - LINXEA - Boursorama (FRVE9093) - Fortuneo (12662218) - Assu prêt Zen'Up - Total Energie (114053388) - Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#593 28/10/2022 18h21

Exclu définitivement
Réputation :   6  

@maxicool

Je ne quitte pas totalement le domaine. J’ai toujours ma position sur Korian (environ 3% du portefeuille, en MV également forcément), et même un peu d’Orpea encore via Peugeot Invest.
Pour Orpea, de toute façon, vu la communication récente des dirigeants, je ne comptais absolument pas participer à l’AK. Donc, pour moi, c’était tout vu…
J’étais en ligne devant mon PC lorsque le titre est monté à 18 euros, j’ai failli tout vendre, j’aurais du… Quel con je suis !

Quand le titre était à 18€ (+50%en quelques jours), il semblait qu’il y avait une bonne news et que le cours aurait pu continuer à monter….
C’est toujours difficile de vendre quand l’action est à -50%
J’avais arbitré le peu d’orpea qu’il me restait sur Korian qui se prend également une belle gamelle.

Qu’est ce qui vous fait rester sur Korian ?

Hors ligne Hors ligne

 

#594 28/10/2022 18h51

Modérateur (2010)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 50 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2820  

 Hall of Fame 

maxicool a écrit :

(1) Vente du patrimoine immobilier

Valeur du patrimoine immobilier : 8 milliards environ
Décôte à la vente - 25% = 6 milliards
Orpea possède environ 50% de ce patrimoine -> on récupère 3 milliards.
Il reste 5,3 milliards de dettes (en imaginant la vente totale du patrimoine, ce qui ne sera pas aussi simple que ça à réaliser).

Si j’en crois https://www.orpea-corp.com/images/orpea … _a6a44.pdf (p36 ou p45 ou p50 ou …) la patrimoine immobilier détenu par ORPEA était évalué à 8.1Mds.  Ce chiffre ne concerne pas la valeur de l’ensemble des murs des établissements gérés par ORPEA, mais bien le patrimoine que ORPEA détient.

document de ref 2021 ORPEA a écrit :

À fin 2021, le taux de détention s’établit à 46 %, et l’actif immobilier (incluant les actifs en cours de construction) représente au bilan 8,1 Mds€ (hors actifs immobiliers en cours de cession au 31 décembre 2021, pour un montant de 347 M€)

Donc, si ORPEA arrivait à vendre l’ensemble de ce patrimoine (mais je doute que ce soit ce qu’il souhaite faire), ce sont bien 6Mds (avec une décote de 25%, dont il faut discuter l’ampleur, sachant que 25% me semble gros si l’exploitant a ensuite un bilan financier sain et une image restaurée) de cash qui seraient récupérés.

En plus de cessions immobilières, ORPEA pourrait essayer de céder des fonds de commerce (des établissements) pour réduire sa voilure.  (voir NOTE)

Après, avec des "si" pas mal de choses peuvent arriver, et il semble clair que les actionnaires actuels seront bien dilués (ce qui n’est pas forcément une perte sèche de valeur, car a société sera aussi désendettée)… mais nul ne peux actuellement savoir de combien, ni modulo une réduction de la dette d’ORPEA de combien, sachant que tout ceci fait partie de la négociation en cours (dont nul ne connait le résultat à venir).

Il semble clair aussi que le "nouvel ORPEA", après cette négociation de la dette, et après la cession d’une partie de son immobilier, et ajustement de ses aspects opérationnels à la réalité actuelle (en particulier : renégociation de  salaires, renégociation de certaines relations avec les autorités sanitaires et les départements), sera bien différent de l’ancien ORPEA, et qu’il est difficile actuellement d’estimer la valeur qu’il aura (donc d’estimer si l’action est sous- ou sur-valorisée sur le marché). En gros : la seule chose qui est avérée, c’est que le niveau d’incertitude (sur la valeur de l’action) est élevé…

NOTE : Si on estime que l’exploitation d’un lit d’EHPAD vaut 80k€ (c’est l’ordre de grandeur), alors les 90 000 lits exploités par ORPEA valent 7.2Mds€, soit le même ordre de grandeur que l’immobilier détenu en propre. C’est largement à ce niveau que se "’joue" la valeur de la société….


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#595 28/10/2022 20h00

Membre (2016)
Réputation :   19  

maxicool a écrit :

Moralité : j’ai voulu jouer au plus malin, j’ai perdu… Ca me servira de leçon (j’espère).

Ne vous flagellez pas, même si je comprends votre amertume.

Vous avez fait ce qui pouvait vous sembler opportun, vous avez pris une décision que vous pensiez pouvoir être profitable pour vous.

Ce sont les aléas de la bourse.


C'est la diversification qui assurera la stabilité.

Hors ligne Hors ligne

 

#596 28/10/2022 21h51

Membre (2020)
Top 50 Année 2023
Top 20 Année 2022
Top 20 Monétaire
Réputation :   206  

INTJ

emilienlar, le 01/10/2022 a écrit :

emilienlar, le 04/02/2022 a écrit :

Nous perdons ce matin 6,49% sur ce dossier revenant à des niveaux de cours que l’on avait plus connus depuis 2013 ; il faut toujours être aussi téméraire pour se placer ou se renforcer sur Orpea.

Le fameux "or gris" d’Orpea ne vaudra bientôt pas plus que de la vulgaire limaille de fer.

Nous cotions 34€ le 4 février sur ce dossier, mais il y avait en effet à cette époque des téméraires envisageant de se placer à ce niveau de cours.

On a touché le 30 septembre un plus bas à 10€ : il est des circonstances où la témérité ruine !

Je n’ai cessé de mettre en garde sur ce dossier !

Encore un plus bas ce jour à 6,62€….on peut se rassurer en se disant que cela ne vaudra jamais moins que 0€ !

Hors ligne Hors ligne

 

#597 29/10/2022 04h21

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3409  

 Hall of Fame 

maxicool (et les autres investisseurs sur ce titre) :
Premièrement, sur l’aspect purement pragmatique de savoir s’il était avisé d’investir sur ce titre : il ne fallait pas être grand clerc pour comprendre que l’ampleur du scandale impliquait forcément que cette entreprise n’avait pas fini d’expier son avidité. Le système des rétrocommissions sur les fournitures payées par les financements publics, ça ressemble quand même beaucoup à du détournement de fonds publics. Une entreprise qui est engluée dans un tel scandale va forcément accumuler les mauvaises nouvelles pendant plusieurs années. En conséquence, les charges vont forcément augmenter (besoin de payer suffisamment le personnel et les fournitures, pour corriger ce qui a fait scandale), les recettes baisser (les familles ne vont plus placer leurs proches dans une structure dont l’image a été tellement ternie), donc la rentabilité va forcément baisser, avec même la perspective d’être déficitaire pendant plusieurs années. Ajoutez à cela le fort endettement, ça veut dire un probable défaut sur la dette. "Renégociation de la dette" est un euphémisme pour ce qui, techniquement, s’appelle plutôt un défaut partiel sur la dette. A partir de là, les perspectives étaient quand même très très sombres. Tout cela était assez prévisible à partir de la publication du livre.

Deuxièmement :

Lausm, le 17/10/2015 a écrit :

je n’ai jamais vu un établissement où l’on faisait un tel harcèlement moral sur le personnel, et je suis parti à cause de la direction et pas de la pénibilité du travail).
Effectivement, en France, le financement est largement perfusé par l’état…mais cela ne saurait durer, même si on a fait durer le plaisir.

Les alertes n’ont pas manqué, comme ici Lausm en 2015. Ce genre d’entreprise fait sa profitabilité sur la souffrance humaine :
- la souffrance du personnel harcelé et mal payé ;
- la souffrance des résidents qui doivent mariner dans leurs excréments parce qu’il y a des quotas de couches, dont les blessures s’infectent parce qu’il y a des quotas de pansements, qui meurent de dénutrition parce que les repas repartent sans avoir été consommés parce qu’il n’y a pas assez de personnel pour faire manger les gens qui n’arrivent plus à se nourrir seuls, qui meurent de déshydratation parce qu’il n’y a pas assez de personnel pour faire boire les gens qui n’ont plus le réflexe de boire seuls, etc.

Si les Ehpads lucratifs se contentaient, par rapport au coût normal d’un Ehpad bien géré, d’ajouter 10 % de rentabilité pour les actionnaires, ça ne me dérangerait pas. Payer, par exemple, 2750 € par mois au lieu de 2500 € pour l’équivalent non lucratif, c’est supportable. Si le personnel et les résidents sont traités correctement, avoir (environ) 10 % en plus pour rémunérer les actionnaires relève d’un partage de valeur qui est dans une logique acceptable. Un tel fonctionnement est déjà profitable pour les actionnaires. Mais là, la recherche d’un surcroît de profitabilité (autrement dit l’avidité), a conduit à faire souffrir aussi bien le personnel que les résidents, et de plus à avoir des fonctionnements contraires à la loi.

N’intégrez-vous pas des considérations éthiques dans vos choix boursiers ? Personnellement, je suis bien conscient que la rentabilité des entreprises ne va pas sans certains aspects négatifs pour les travailleurs, l’environnement, etc. Une certaine tolérance envers ces "désagréments" du système capitaliste est nécessaire si l’on veut investir en bourse. Mais, personnellement, ma limite éthique, c’est que je n’investis ni dans les marchands d’armes ni dans les esclavagistes.

Dernière modification par Bernard2K (29/10/2022 05h36)


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#598 29/10/2022 07h08

Membre (2021)
Top 50 Année 2023
Top 50 Année 2022
Réputation :   37  

@emilieenmar : quelle dégringolade après une remontée à 14 euros. L’action clôture effectivement à 6,62 euros! Selon Reuters le nouveau projet de la direction doit être dévoilé le 15/11. On peut craindre le pire pour les actionnaires actuels avec une action à 6,62…Les deux nouveaux investisseurs seraient très critiques vis à vis du plan de la nouvelle direction.
« Ils jugent « prématurée » la « conversion en capital de 4,3 milliards d’euros de dettes non sécurisées » d’Orpea, annoncée par la nouvelle direction du groupe. Cette solution « risque d’entraîner à terme la détention de la société par des fonds spéculatifs étrangers », mettent-ils en garde. Il leur semble plutôt « opportun, à l’issue de la revue des actifs du groupe Orpea en France et à l’international, dont la plupart sont d’excellente qualité, de se donner du temps pour permettre la réalisation d’un plan de cession d’actifs conforme aux accords souscrits avec les créanciers bancaires en juin 2022 », arguent-ils. On voit que tout cela vise aussi une prise de contrôle d’Orpea par certains actionnaires ou d’autres…Quelle vision va l’emporter? RDV le 15/11…

Une étude montre cependant que le marché sera très porteur en Europe globalement alors qu’entre 2015 et 2030 la population de plus de 80 ans croitra de 40% en Europe notamment en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. Cela va demander une forte hausse du nombre de lits dans ces pays et l’étude prévoit un basculement du public vers le privé. On voit donc qu’il va falloir plus d’investissements au contraire dans ce domaine dans les prochaines années. Les groupes comme Orpea fonctionnent comme les groupes hôtelier auparavant : elles détiennent de l’immobilier. Ce qui s’est passé dans l’hôtellerie peut être instructif. Les groupes hôteliers ont revendu à des fonds leur immobilier qui était leur actifs essentiels.

Désormais ce ne sont plus que des coquilles vides d’immobiliers qui se concentrent sur leur domaine d’activité comme Accor. Les investisseurs veulent sans doute profiter de la hausse des taux pour racheter à bon compte les actifs immobiliers d’Orpea qui s’est endettée rapidement pour prendre des parts de marché. On peut donc imaginer une solution à la mode ACCOR pour Orpea: vente de l’immobilier et concentration sur son activité avec accords de location des maisons de retraite à long-terme. Cela permettrait à Orpea de son concentrer sur sa gestion opérationnelle et de continuer à se développer rapidement. Il reste que le timing est mal choisi puisque les acheteurs sont en position de force…Mais Orpea a l’avantage d’être la société la plus présente dans les différents pays d’Europe.

Concernant l’éthique Nike a été très critiquée à une époque pour faire fabriquer ses chaussures dans des usines employant des enfants. La direction a changé la barre et Nike est une entreprise florissante. Une entreprise change en fonction de ses dirigeants…Ce que je veux dire c’est que le marché est sans doute un peu extrême actuellement. Il louait sans doute trop auparavant la société et la dénigre totalement aujourd’hui. Un financier explique que c’est le même problème avec les GAFAM, le marché est un peu  comme une girouette

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par al2020 (29/10/2022 08h14)

Hors ligne Hors ligne

 

#599 29/10/2022 07h15

Membre (2013)
Top 20 Année 2024
Top 10 Année 2023
Top 10 Année 2022
Top 50 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 10 Monétaire
Top 50 Invest. Exotiques
Top 50 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 50 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1497  

 Hall of Fame 

ISTJ

> GBL

Vous avez raison, j’ai mal interprété le CP présentant les résultats 2021. Mea culpa.
Patrimoine immobilier détenu par Orpea : 8069 M€ (dont 832 de foncier ou en cours de construction)

> Emilienlar

Oui, j’avais bien lu vos remarques.

> Bernard2k

L’éthique est importante, je vous d’accord avec vous. Y accorder une importance capitale, par contre, peut être compliqué à appliquer.
Exemple : l’Oreal (via des fournisseurs étrangers) achète du mika (pour la fabrication de leurs produits domestiques), extrait en Inde dans des mines où travaillent des enfants. Faut-il dans ce cas faire une croix sur l’Oreal ?
A mon avis, des exemples comme ça (avec une raison éthique de ne pas investir dans telle ou telle valeur), on peut en trouver un paquet si on cherche un peu.


Parrainages possibles :  Saxobank - Epargnoo - LINXEA - Boursorama (FRVE9093) - Fortuneo (12662218) - Assu prêt Zen'Up - Total Energie (114053388) - Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#600 29/10/2022 07h40

Membre (2018)
Réputation :   58  

Jbpv, le 27/01/2022 a écrit :

Il y a sur YouTube une vidéo récente (07/01/2022, donc avant les évènements actuels) de Market Movers qui recommande de se tenir à l’écart d’Orpéa à la suite d’un "scandale financier".

Market Movers

Cela commence à faire beaucoup et AMHA c’est de la folie que d’investir sur cette valeur, les PP n’ont que de mauvais coups à prendre et les HF vont continuer à se retirer pour des raisons éthiques (que je partage).

Un point de vue lucide et prémonitoire.

A partir du moment où l’on savait que la fraude était généralisée, il fallait tout larguer sans réfléchir.

Autre argument : recommanderiez le produit Orpéa pour un de vos proches ? Non, évidemment. Donc pourquoi acheter ou garder le titre dans ce cas.

Les arguments du type "C’est pas cher" - ou "C’est la faute du livre de Castanet" sont juste une façon de se voiler la face et de refuser la lucidité.


Gare aux gourous

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez les ratios boursiers et l’historique de dividendes d’Orpea sur nos screeners actions.


Pied de page des forums