PlanèteMembres  |  Mission   xlsAsset xlsAsset
Cherchez dans nos forums :

Communauté des investisseurs heureux (depuis 2010)

Echanges courtois, réfléchis, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour devenir rentier, s'enrichir et l’optimisation de patrimoine

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Flèche Prosper Conseil (partenariat) : optimisation patrimoniale et fiscale sans rétro-commission en cliquant ici.

#26 01/07/2024 10h56

Membre (2020)
Réputation :   58  

Bernard2K,

vous avez raisons sur quelques points, je pense effectivement avoir un biais d’ancrage sur ma peur du NFP, j’ai la faiblesse de croire que quand l’économie tourne, le pays tourne, mais que quand l’économie ne tourne pas, et bien le pays non plus.

C’est vrai aussi que ça ne sert à rien de noircir des pages de forum sur ce sujet, chacun étant adulte et avec une tête plutôt bien faîte, la probabilité de faire changer d’avis un intervenant sur un sujet comme la politique est faible, voir inexistant. Ce qui n’est pas le cas pour des sujets comme un investissement immobilier, ou une allocation de PF.

Sur l’idéologie, par contre vous avez tort. Je serai ravi de voter pour les LR si ils avaient une possibilité de gagner, mais ce n’est pas le cas. Et de plus, je pense à titre personnel qu’il y a plus de chance de faire revenir les électeurs du RN vers les LR dans le cas d’une alliance, et non pas en leur jettant des sceaux d’opprobre. J’ai personnellement écrit à quelques membres du bureau politique LR là dessus, autant vous dire que je n’ai eu aucune réponse.

Sur l’allocation de mes avoirs, vivant pour le moment en France, ayant ma RP en France, la situation m’a fait prendre conscience qu’en dehors d’une allocation géographique des actifs, une allocation géographique des lieux où sont détenus lesdits actifs ne mangent pas de pain. Comme l’enveloppe du PEA est tout de même intéressant pour un résident français, et que ma RP reste en France pour le moment, opérer un transfert de mes AV vers un autre pays, dont je suis également citoyen, me semble au final, et quelque soit l’avenir (ie même si je reste en France) un mouvement sain dans le cadre d’une bonne gestion de mon patrimoine.

Dernière modification par Yumeria (01/07/2024 10h57)

Hors ligne Hors ligne

 

#27 04/07/2024 07h59

Membre (2016)
Réputation :   10  

Je ne suis pas certain qu’une victoire décisive d’un parti comme de l’autre se traduise par un grand soir économique. Il y aura certainement une perte de compétitivité, du ralentissement, de la friction, de l’incompétence au travail… et puis un tournant réaliste - peut être même dès le lendemain de l’élection.

Je vis déjà hors de France, mais si ce n’était pas le cas, je ne sais pas si celà me ferait partir.

En revanche et c’est mon opinion personelle, tant qu’à "chercher de l’argent là où il se trouve", les expatriés font justement une bonne cible politique.
Alors c’est vrai qu’il y a moins à prendre (revenus peu exposés hors actifs domiciliés en France et pas les moyens pour une fiscalité type USA) et à donner (retraite & santé pour ceux qui cotisent, nos écoles sont déjà payantes) …
Mais d’un point de vue au moins symbolique, les français de l’étranger sont : i) supposes riches ii) déloyaux (ils sont partis, ils l’ont bien cherché)  et/ou pas vraiment français et iii) votent en général centre - centre droit.
Je ne pense pas voir venir une fiscalité universelle type USA (pas les moyens) mais je pense que nous pourrions vivre quelques surprises peu agréables, même symboliquement.

Yumeria a écrit :

Sur l’allocation de mes avoirs, vivant pour le moment en France, ayant ma RP en France, la situation m’a fait prendre conscience qu’en dehors d’une allocation géographique des actifs, une allocation géographique des lieux où sont détenus lesdits actifs ne mangent pas de pain.

Oui.

Hors ligne Hors ligne

 

#28 04/07/2024 09h27

Membre (2023)
Réputation :   1  

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore  vu Mme rousseau nous délivre un message assez clair et accompagné d’une leçon d’économie magistrale (humour ), avec des gens comme ça au pouvoir la question comment protéger son patrimoine en période troublée se justifie à mon avis  pleinement .

Vidéo - Sandrine Rousseau : "L’épargne des Français nous permettrait de reprendre la main sur notre dette !" - Boursorama

Dernière modification par luckytown (04/07/2024 10h04)

Hors ligne Hors ligne

 

#29 04/07/2024 10h05

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3440  

 Hall of Fame 

luckytown a écrit :

avec des gens comme ça au pouvoir

1) Elle n’est pas au pouvoir.
2) En Grèce, Alexis Tsipras aussi avait des idées radicales avant d’être rattrapé par la réalité. Et le peu de programme de gauche qu’il a réussi à mettre en œuvre a été démonté par son successeur, conservateur.
3) S’il y a un gouvernement d’union de la gauche en France, il sera dominé par les socialistes qui mettront en œuvre une politique de centre gauche.

Dernière modification par Bernard2K (04/07/2024 10h07)


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

#30 04/07/2024 10h11

Membre (2017)
Top 50 Année 2023
Top 50 Dvpt perso.
Réputation :   150  

Les projets de Mme Rousseau sont motivés par de nobles intentions, comme en témoigne sa tonitruante réponse à un tweet de Mme Le Pen :

"L’épargne placée à la banque pollue beaucoup, Mme Le Pen. L’argent ne dort pas dans des coffres forts, et les placements sont une source majeure de CO2."

(Source)

Dernière modification par Ours (04/07/2024 10h17)

Hors ligne Hors ligne

 

#31 04/07/2024 10h21

Membre (2020)
Réputation :   58  

Bernard2K,

juste pour comprendre, quand vous dîtes politique de centre gauche, vous parlez bien de la politique financière déployée par le PS entre 1981 et 2012 ? (par période bien sur, il y a eu aussi la droite au pouvoir).

Car si oui, j’ai tout de même peine à voir comment peut-on qualifier cette politique économique de centre gauche.

Le niveau des prélèvements obligatoire est un record au sein de l’OCDE, et je pense que nous demandions à un américain son avis, il nous dirait que notre modèle économique est assez proche du communisme.

Il serait bon d’appeler un chat un chat, et se dire que non, la politique économique qui sera mise en place ne sera pas de centre gauche, mais de gauche à minima, et probablement de gauche plutôt radicale.

Et ici il n’y a pas de jugement de valeur, je ne dis pas si j’apprécie ou non. Mais j’ai réellement peine à voir comment on pourrait qualifier des mesures économiques tels que la nouvelle loi de protection des locataires, la hausse du SMIC à 1600€ ou l’abrogation de la réforme des retraites de centre gauche.

Sinon, on peut se dire que le programme économique du RN est de centre droit. Personnellement, je le trouve aussi de gauche mais bon c’est avis.

Hors ligne Hors ligne

 

#32 04/07/2024 10h38

Membre (2013)
Top 50 Année 2023
Top 50 Vivre rentier
Top 50 Invest. Exotiques
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   327  

Bernard2K a écrit :

luckytown a écrit :

avec des gens comme ça au pouvoir

3) S’il y a un gouvernement d’union de la gauche en France, il sera dominé par les socialistes qui mettront en œuvre une politique de centre gauche.

Même si ça se veut rassurant, ça reste un élément de langage du moment.
Je ne vois pas ce qui, en l’état des forces en présence, permet d’imaginer que les socialistes domineraient qui plus est avec une politique de centre gauche qui n’est plus vraiment leur projet.

D’autant que le monde politique dit républicain évolue dans une pensée sectaire maîtrisant parfaitement les injonctions bien pensantes (le nouvel ISF climatique…, les superprofits etc).

Je m’étonne au passage qu’aucun candidat n’ait l’idée de recommander l’acquisition d’actions Total plutôt qu’une super taxation…

Hors ligne Hors ligne

 

#33 04/07/2024 10h41

Membre (2017)
Réputation :   109  

Ce qui est amusant avec la Grèce, c’est qu’elle sert à illustrer des points de vue divergents :
- au pessimiste, on rétorque qu’il ne faut pas comparer la France et la Grèce : la France a des actifs que la Grèce n’a pas ,etc…
- l’optimiste qui souligne que Tsipras a du se coucher pense lui, que la France, ça sera comme la Grèce.
A mon sens non.
Il ne faut pas oublier que les grecs avaient voté "non" au referendum sur les mesures que la troïka voulait leur imposer. A la suite d’une nuit de négociations qui n’ont jamais été dévoilées, Tsipras n’a pas suivi son peuple. On peut penser que sinon, la Grèce aurait été éjectée de l’UE.
Pour la France, c’est différent : c’est un pays essentiel, contributeur net au budget de l’Europe. L’issue risque d’être différente, en version soft ce pourrait être l’équivalent du "I Want my money back" de M.Tatcher.
Plus certainement, une imposition très forte sur les 10 % les plus riches qui ne font pleurer personne.
Il ne faut pas oublier que la potion amère qu’ont dû ingurgiter les Grecs comprenait une baisse des retraites de 20 à 30 %, une baisse du même ordre pour le salaire des fonctionnaires, le non remplacement des fonctionnaires sur le départ, la suppression des droits sociaux après un an de chômage.
Bref, chez nous ça couine pour rien en comparaison.
Pour les vrais rentiers, je pense qu’on a jusqu’à 2027 au maximum, pour gentiment se préparer, liquider progressivement l’immobilier en France, transférer des fonds à l’étranger pour pouvoir le cas échéant les rejoindre plus tard.
Il risque d’être difficile d’établir une exit-tax vers les pays de l’UE surtout ceux de la zone euro. Dans l’attente, il est plus que déconseillé d’investir en France.

Dernière modification par toufou (04/07/2024 12h08)

Hors ligne Hors ligne

 

#34 04/07/2024 10h58

Membre (2012)
Réputation :   124  

2027 bien sûr fallait-il lire.

A noter que la Grèce vient de valider la semaine à 48H et 6 jours sur 7 pour certaines catégories de travailleurs…

Et nous, on veut la semaine de 4H jours…


Portefeuille : >12% de TRI sur 10ans | "Je peux être rentier à vie, à condition de mourir l'année prochaine :)"

Hors ligne Hors ligne

 

#35 04/07/2024 11h49

Membre (2011)
Top 50 Année 2024
Top 20 Dvpt perso.
Top 50 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   277  

Rien ne empêche de proposer la semaine de 48h et de payer les heures supplémentaires. Comme rien n’empêche un entrepreneur de proposer la semaine de 4h. Ou encore le forfait jour. Tout n’a pas besoin de passer par l’état.

Hors ligne Hors ligne

 

#36 04/07/2024 12h15

Membre (2023)
Top 50 Année 2024
Réputation :   31  

Il faut rester rationnel, nous en somems psas encore en URSS, mais prendre conscience que plus la valeur du patrimoine augmente, plus il est important d’être mobile et de diversifier ses actifs. Mais la diversification ne se limite pas uniquement à la répartition des actifs par classe d’actifs. Elle doit également incorporer la liquidité et le risque géopolitique.
La diversification face au risque politique n’a rien à voir avec une diversification géographique.
Acheter des actions mondiales depuis un PEA ou un CTO auprès d’une banque française expose toujours à 100 % au risque politique français. Avoir 50 000 € sur un compte bancaire en Suisse expose beaucoup moins au risque politique français.
Avoir de l’or physique ou des devises étrangères dans un coffre physique en France est bien, mais c’est encore mieux dans un coffre en Suisse. Je prends l’exemple de la Suisse car il est très simple pour un Français de s’y rendre.
Avoir des cryptomonnaies sur un cold wallet est également une bonne diversification. Et les cryptomonnaies ne se résument pas forcément au Bitcoin ou à des actifs à forte volatilité. Cela peut simplement être des USD Coin, qui sont quasi équivalents à des USD.
Pour les rentiers ou les retraités, c’est le bon moment pour envisager de s’expatrier. De nombreux pays ont une fiscalité similaire à la France. L’objectif principal n’est pas de réduire ses impôts, mais de se diversifier : avec la résidence à l’étranger, vous pouvez ouvrir des comptes bancaires, acheter une résidence secondaire, et avec le temps, vous pouvez obtenir une seconde nationalité, dans un premier temps vous pouvez simplement ne passer que lquelques mois par ans a l’etranger, meme pas besion de devenir resident, i s#agit de prospecter et jauger de la qualite de vie a cte de la France.
Si l’on veut changer les choses en période de crise, il est déjà trop tard. La préparation doit se faire en amont, comme pour une succession. Il faut anticiper.
Pour les Français, vous avez l’opportunité d’agir dans les trois prochaines années avant une éventuelle "confiscation". Nous vivons dans une économie et un système bancaire/financier entièrement électroniques. Il sera trop tard pour déplacer vos avoirs après une élection défavorable. Trop tard pour ouvrir des comptes à l’étranger, trop tard pour transférer 500 000 € par virement bancaire, et impossible de les retirer en espèces également.
En revanche, vous pouvez dès aujourd’hui prendre les devants. Même en restant à 100 % en France, il y a des ajustements possibles pour vous rendre plus mobile

Dans tous les cas, le finances publiques Francaise ne sont pas bonnes, les electeurs veulent tester les extremes, les depenses puliques vont fortement augementer dans les prochaines annees. Le contribuable sera mis a contribution soyez en certain!

Dernière modification par JeromeLMNP (04/07/2024 12h24)


Parrainage :  BitPanda

Hors ligne Hors ligne

 

#37 04/07/2024 12h33

Membre (2015)
Top 5 Année 2024
Top 5 Année 2023
Top 5 Année 2022
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Obligs/Fonds EUR
Top 50 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 50 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   3440  

 Hall of Fame 

Yumeria a écrit :

Bernard2K,

juste pour comprendre, quand vous dîtes politique de centre gauche, vous parlez bien de la politique financière déployée par le PS entre 1981 et 2012 ? (par période bien sur, il y a eu aussi la droite au pouvoir).

Quand j’écris centre gauche, je veux dire centre gauche. Et je parlais de la politique économique, pas de "politique financière" (je ne vois d’ailleurs pas ce que c’est ; politique monétaire ça existe, politique financière je ne vois pas).
Vous ne pouvez évidemment pas faire un seul paquet de la période "1981 et 2012".
Vous ne pouvez pas comparer 1981-1983, où il y avait des ministres communistes au pouvoir, avec les périodes ultérieures. Il y a effectivement eu 2 ans où une politique de gauche a été mise en œuvre. Avec comme résultats poursuite de l’inflation et perte de compétitivité, cela a vite motivé Mitterrand à faire une politique économique de centre gauche.
- il y a eu des périodes où la droite était au pouvoir, et ça causait quand même quelques différences, donc ça n’a pas de sens de toute mettre dans le même panier ; c’est assez trollesque d’ailleurs.

j’ai réellement peine à voir comment on pourrait qualifier des mesures économiques tels que la nouvelle loi de protection des locataires, la hausse du SMIC à 1600€ ou l’abrogation de la réforme des retraites de centre gauche.

Vous faites exprès de confondre le programme et ce qui sera réellement appliqué. Là aussi c’est trollesque. Je redis une dernière fois : les programmes ne sont pas faits pour être appliqués.

Je ne vois pas ce qui, en l’état des forces en présence, permet d’imaginer que les socialistes domineraient qui plus est avec une politique de centre gauche qui n’est plus vraiment leur projet.

Voilà ce qui permet de l’imaginer :
- sanction du marché (c’est à très court terme !)
- dégradation de la note de la dette de la France (à court terme)
- pression de l’Union Européenne. Les gens qui croient que la France peut influer sur l’Union Européenne font le présupposé que ce sont les politiques qui font l’Europe ; ils croient que, comme la France un fort poids politique et économique dans l’Europe, elle a une forte influence. Mais l’erreur initiale est de croire que ce sont les politiques qui font l’Europe ; en fait ce sont les hauts fonctionnaires (technocrates), eux-mêmes influencés par des lobbies économiques considérables. Certes les politiques peuvent décider, parfois (le Brexit est une décision politique, par exemple, contre lequel les fonctionnaires ont lutté mais sans réussir à l’empêcher) ; mais ils ne peuvent décider qu’à condition d’exercer un effort énorme à l’encontre de l’inertie et du pouvoir des fonctionnaires. Or, l’Europe est fondamentalement libérale (au sens de : en faveur du libre échange). Donc, non, la France ne va rien dicter à l’Union Européenne, par contre l’Union européenne va continuer à dicter à la France une politique économique relativement libérale.
- si le gouvernement n’a toujours pas compris malgré les avertissements des marchés, des agences de notation et de l’Union Européenne, alors il y aura croissance en baisse, hausse du chômage, etc. Aucun gouvernement ne peut supporter longtemps des mauvais chiffres économiques.

Pour ces raisons, c’est la réalité économique qui va dicter la politique économique du gouvernement, et c’est pour cela que les mesures politiques emblématiques annoncées n’auront que peu d’effet : soit elles ne seront pas appliquées, soit à moitié seulement, soit avec beaucoup de retard.

Et enfin, si vraiment, par extraordinaire, le gouvernement arrivait à faire des mesures économiques fortes dans une direction très marquée, il est alors très probable qu’il y ait alternance politique aux prochaines élections, et que ce futur gouvernement d’alternance défasse la moitié ou les trois quarts de ce qui aura été fait par le précédent. C’est cela aussi qui nous ramène toujours au centre : un coup de barre à droite, un coup de barre à gauche. On va tout droit, mais en louvoyant.

Quand on ne peut pas faire grand chose au niveau économique, on applique son programme sur d’autres domaines, notamment le sociétal, pour donner le change.
- Si RN, il y aura donc des mesures contre les étrangers, contre les parents qui ne mènent pas leurs enfants à la baguette, etc. Ca ne coûte pas cher et ça plaît à l’électorat.
- Si Nouveau front populaire, il y aura quelques mesures sociétales de gauche, par contre ils devront trouver des mesures qui ne coûtent pas cher car avec déjà 5 % de déficit, il ne reste plus de marge de manœuvre. Sur le logement, ça risque de pondre quelques usines à gaz, encore plus d’encadrement des loyers, encore plus de permis de louer. Parmi les différents type de placements, il est vrai c’est sans doute l’immobilier physique qui a le plus à perdre d’un tel changement politique. La flattax pourrait aussi être remise en cause. Je n’ai pas dit qu’un nouveau gouvernement ne va rien faire du tout ; je dis seulement que les mesures ne vont pas être draconiennes.

Cela étant dit, j’ai comme règle habituelle sur le forum d’éviter les discussions politiques, je vais donc retourner à l’application de cette excellente règle.

Dernière modification par Bernard2K (04/07/2024 16h51)


Les vacances sont finies, au travail !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #38 04/07/2024 12h36

Membre (2016)
Top 50 Année 2024
Top 20 Année 2023
Top 50 Année 2022
Top 10 Dvpt perso.
Top 50 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 50 Finance/Économie
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   594  

D’avance toutes mes excuses pour la digression mais pour ramener un peu de ’faits’ :

Kabal a écrit :

Rien ne empêche de proposer la semaine de 48h et de payer les heures supplémentaires. Comme rien n’empêche un entrepreneur de proposer la semaine de 4h. Ou encore le forfait jour. Tout n’a pas besoin de passer par l’état.

Ben si il existe des ’empêchements’ pour proposer la semaine de 48 heures :

- Contraintes législatives ou réglementaires : contingent de 220 heures supp maximum par an (source). Dans ma CC c’est plafonné à 130 heures annuelles…on est loin des 48 heures hebdomadaires

- Forfait jour : dans ma CC, le forfait jour nécessite une rémunération minimale, relativement élevée (en dessous, pas possible). Par ailleurs ça ne peut pas s’appliquer à tous les salariés (cf. ici).

- Coût : vous n’êtes sans savoir que les heures supp sont plus onéreuses que les heures ’normales’ … dans les faits c’est bloquant.

[fin du HS]

Sinon et sur le fond, voici mon analyse :

- Scénario 1 : programme très très très à gauche (NFP)
- Scénario 2 : programme à gauche (RN)
- Scénario 3 : pas de majorité claire

Ma boule de cristal ma fait savoir que le scénario 3 est le plus probable et le 1 assez peu probable. Ma baguette de sourcier m’indique par ailleurs que si le scénario 2 ou 3 se réalise > il ne se passera pas grand chose (principe de réalité budgétaire).

De là, j’ai profité du coup de mou boursier du mois de juin pour renforcer des valeurs de fond de PTF (Air liquide, Assystem, Exail technologies, Total) et quelques autres (Lacroix, Voltalia, Eiffage, Immobilière Dassault, GTT, Nexans).

J’espère que dimanche soir (quelque soit l’issue du scrutin) les belles âmes pousseront des cris d’orfraie (les uns expliquant qu’on leur a volé l’élection, les autres que le pays est ingouvernable, que c’est la fin du monde, que la France est passée sous le joug fasciste ou, au choix, antisémite etc.) et que par voie de conséquence la bourse se reprendra un coup de bambou. Ce qui me permettra de renforcer sur de belles valeurs, à moindre coût.

En somme et en cette période troublée, je protège mon patrimoine en faisant les soldes.

Mais je suis biaisé puisque j’ai un horizon d’investissement assez long (de l’ordre de 5 à 10 ans, dans les bons jours une quinzaine). Si c’était quelques mois ou années il serait logique de tout vendre ou à minima de s’interroger sur des placements moins ’risqués’ ou mieux diversifiés géographiquement.

Dernière modification par carignan99 (04/07/2024 13h13)

Hors ligne Hors ligne

 

#39 04/07/2024 16h47

Membre (2011)
Top 50 Année 2024
Top 20 Dvpt perso.
Top 50 SCPI/OPCI
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   277  

Hormis le premier "empêchement" (c’est un vrai) qui était plus de dire qu’on peut aussi adapter le volume horaire à la hausse, les deux autres n’en sont tout simplement pas. C’est du financier et là, c’est plus de savoir si l’employeur à les poches suffisamment profondes. Mais si on a pas la capacité à financer des heures supp ou des forfaits jour, il vaut peut-être mieux éviter de râler… Sauf à dire qu’il faille que les gens bossent plus pour moins cher…

Hors ligne Hors ligne

 

#40 08/07/2024 16h40

Membre (2022)
Réputation :   2  

L’ouverture d’un compte en Suisse est dorénavant très facile et accessible.


Code parrain Yuh : zo3ga1 (bonus de bienvenue)

Hors ligne Hors ligne

 

#41 09/07/2024 10h36

Membre (2020)
Réputation :   58  

Bonjour,

En tout cas les résultats des élections permettent un enchaînement de bonne blague en ce début de semaine, entre Clémentine Autain qui se déclare prête à gouverner, Yaël qui souhaite rester présidente de l’AN, c’est un stand up permanent.
Alors que la France vote à droite, nos représentants semblent vouloir gouverner à gauche. Y a pas à dire, on se sent écouté par les députés.

Hors ligne Hors ligne

 

#42 09/07/2024 10h53

Membre (2014)
Top 50 Année 2023
Top 20 Vivre rentier
Top 50 Actions/Bourse
Top 50 Banque/Fiscalité
Top 50 Immobilier locatif
Réputation :   430  

Je pense que l’interprétation des résultats des élections est assez subjective. Moi par exemple, je trouve que la France vote massivement à gauche, comme déjà signalé après le premier tour. Une belle victoire des retraités et des inactifs.

Dans ma circonscription, c’est un raz de marée, 31% pour les rouges, et 34% pour leurs nouveaux alliés.

Et encore, c’était sans compter les républicains qui n’avaient pas encore appelé à faire barrage à la droite.

Au final, ce sont bien toujours les actifs qui gouvernent le pays. Une grève massive peut faire plier n’ importe quel gouvernement.

Comme l’ont justement signalé de nombreux contributeurs ici, restons pragmatiques. Les programmes électoraux sont une chose, et l’exercice du pouvoir une autre.

Dernière modification par Trahcoh (09/07/2024 10h56)

Hors ligne Hors ligne

 

#43 09/07/2024 12h22

Membre (2017)
Réputation :   109  

Et encore, l’extrême droite a un programme de gauche ( retour de l’ISF devenu IFF).
Avec le souhait de renvoyer les immigrés chez eux, c’est le programme du parti communiste d’il y a 45 ans.

Hors ligne Hors ligne

 

#44 12/07/2024 15h30

Membre (2017)
Réputation :   109  

J’ai cherché à répondre à la question en considérant le cas de F.Hollande. N’est -il pas le meilleur d’entre nous : il réussit à se payer sur la bête ( grassement) et s’il est un chantre du bâton fiscal,il est davantage du coté du manche.
Certaines données sont publiques :
- pas d’immobilier en direct mais plutôt par l’intermédiaire d’une SCI pour un appartement à Paris, une villa à Mougins, une maison à Tulle.
Cela permet de diminuer l’impact de l’ IFI, car la part de l’immobilier est réduite aux nombre de parts détenues dans la SCI même si ce qui est important est la détention de la gérance.
Mais entre parts avec ou sans droit de vote, pleine propriété, nue propriété, usufruit, ça à l’air tellement alambiqué que sur le site Pappers, ils arrivent à une SCI où les actionnaires se partagent 130 % de parts ?
- Autre idée : faire comme sa copine, détenir une myriade de sociétés commerciales au CA ou au résultat souvent insignifiants mais qui vont permettre de garder des actifs à l’abri de l’ISF.SCI OLFI
Sans doute quelques pistes…

Hors ligne Hors ligne

 

#45 15/07/2024 18h25

Membre (2015)
Top 50 Année 2022
Top 50 Dvpt perso.
Top 50 Invest. Exotiques
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   565  

ENTJ

InvestisseurHeureux a écrit :

On nous distille petit à petit ce qui pourrait nous attendre :



Et c’est Pierre Moscovici qui parle, pas Jean-Luc Mélanchon.

Comme j’ai déjà écrit, la France (l’Etat français) a plus de sous.

Je pense que l’on va avoir un beau retour de l’ISF (mais temporaire bien sûr !) avec une base élargie, et avec un autre nom, du style Contribution Patrimoniale de Solidarité.

C’est simple et politiquement porteur dans le contexte actuel.

Philippe30 a du nez en prenant ses jambes à son cou…

NB : ce n’est pas que l’idée de se barrer soit forcément c.n, loin de là ; c’est que les moyens mis en oeuvre semblent bien ardus, le montage avec achats ventes semble bien galère avec frottements, à suivre si on peut dire.

Dans l’idée que ce ne soit pas trop tard je tente un récapitulatif cumulatif ou pas, à critiquer :
- vendre et reconstruire un patrimoine ailleurs (voir P30, à suivre, bis) : compliqué, long et hasardeux ?
- se lancer dans le Locatif Social conventionné Etat : en supposant que l’Etat ne reviendra pas sur le principe et encore moins sur les conventions passées ? Il y a un risque, je le suppose assez faible, point de vue biaisé mais "dans le bon sens" puisque je travaille un peu dans le domaine et je vois bien le problème de logements
- AV, PEA : en supposant que l’Etat ne reviendra pas…Bon, il y a un risque, je le suppose plus élevé que le précédent, mais culturellement cela ne s’est pas vu souvent
- acheter des parts de SCPI ayant des revenus à l’étranger : bien sur il y a une imposition mais peut-être que cela passera au travers (revenus marginaux pour l’instant ?). J’estime le risque toutefois bien réel
- investir dans sa résidence principale éventuellement sous forme de SCI (demander plus de précisions au député Hollande, qui fera une belle réponse via son attaché, dés que j’ai 5 mn je m’y attèle), en choisissant bien ses associés, en améliorant son cadre de vie : jacusi plaqué or etc Risque faible, nos politiques grassement payés (sauf petits élus locaux n’ayant pas de poste en syndicat et autres)  doivent bien mettre leur sous quelque part et sans doute en bons Français en priorité dans leur logement ?

Dernière modification par Iqce (15/07/2024 18h26)


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #46 16/07/2024 09h38

Membre (2011)
Réputation :   140  

Bonjour,

Pour en avoir discuter avec mon notaire en 2022, il m’avait suggérer la tontine le conservateur.
avec selon lui les avantages suivants :
- Pas d’ISF si il venait a reapparaitre
- Placement qui n’apparait pas dans les declarations fiscales. Il m’avait glissé en souriant que
c’etait le meilleur placement de nos "politiques" pour ne pas faire apparaitre leur patrimoine au public.
Humour ou verité, je n’en sais rien

Je n’en sais pas plus concernant ce placement

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions peut-être similaires à “comment protéger son patrimoine en période troublée ?”

Pied de page des forums